Navigation – Plan du site
Actualité internationale
Ressources en ligne

Les données statistiques en éducation

Bernadette Plumelle
p. 9-12

Entrées d’index

Haut de page

Notes de l’auteur

Pour faciliter la lecture, seule la racine des liens internet est mentionnée dans cet article. Pour y accéder dans leur intégralité, il suffit de consulter la rubrique Ressources en ligne sur le site de la Revue internationale d’éducation : http://www.ciep.fr/sitographie/

Texte intégral

1L’UNESCO a longtemps été le seul organisme à produire et diffuser des statistiques internationales sur l’éducation. Il a été rejoint depuis les années quatre-vingt-dix par d’autres institutions internationales – notamment l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) – qui collectent et publient leurs propres statistiques en éducation pour donner aux pays la possibilité de comparer leurs performances à celles des autres. Par ailleurs, tous les pays développés produisent leurs propres indicateurs nationaux. Les statistiques sont accessibles sur les sites de ces organisations.

2Les ressources présentées ici sont toutes d’accès libre et gratuit : il s’agit des sites de deux organisations inter-gouvernementales : l’Institut statistique de l’UNESCO (ISU) et la Banque mondiale, de sites européens et du site de la structure chargée en France du suivi statistique en éducation.

3Les principes de classification conçus par l’UNESCO sont rappelés en préalable et un article d’un chercheur, Roser Cusso, qui a travaillé dans les services statistiques de l’UNESCO (juin 1994-décembre 2001) offre une analyse complète des mutations récentes de l’Institut statistique de l’éducation.

4Une évolution plus récente est à noter : à partir de différents indicateurs, l’internaute peut construire ses propres tableaux statistiques et des outils existent pour visualiser les données numériques.

5Sitographie arrêtée le 20 février 2007.

Comparabilité des données statistiques : une classification internationale

6L’UNESCO a conçu la Classification internationale type de l’éducation (CITE) pour constituer « un instrument de classement permettant de rassembler, de compiler et de mettre en forme les statistiques éducatives tant dans les différents pays que sur le plan international ». CITE permet la comparaison des statistiques et des indicateurs éducatifs entre pays grâce à des définitions universelles et acceptées au plan international.

7L’UNESCO a créé la première CITE au cours des années 1970. L’actuelle version, appelée CITE 97, classe les programmes éducatifs en fonction de leur contenu selon deux axes : le niveau d’éducation et le domaine d’étude. http://www.uis.unesco.org/​

Les structures intergouvernementales

L’Institut statistique de l’UNESCO

8À la suite de la restructuration des services statistiques de l’UNESCO, l’Institut statistique de l’UNESCO (ISU), installé à l’Université de Montréal au Canada, est créé en juillet 1999. Il collecte des statistiques récentes dans le monde entier et les diffuse aux utilisateurs. Il a développé un cadre conceptuel et méthodologique pour la collecte de données et d’indicateurs comparables au niveau international. Il diffuse également des informations sur la situation mondiale en matière d’éducation. Les statistiques accessibles sur le site sont de plusieurs ordres : bases de données, tableaux statistiques et chiffres clés. http://www.uis.unesco.org/​

9L’ISU a mis récemment à disposition un outil pour la construction de tableaux. Il suffit de sélectionner un ou des indicateurs parmi ceux proposés ainsi que les pays pour obtenir un tableau comparatif. http://gmr.uis.unesco.org/​

10La qualité contestée des statistiques de l’éducation a été le point de départ de la restructuration récente des services statistiques de l’UNESCO. Cette critique, essentiellement soutenue par la Banque mondiale, a amené un changement dans la politique choisie. La mesure de l’éducation de masse a été abandonnée au profit de la mesure de la performance des systèmes éducatifs. Dans les années quatre-vingt-dix, d’autres agences internationales ont produit des statistiques aussi bien que des recommandations sur l’éducation, ce qui a affaibli la position de l’UNESCO.

11Roser Russo, dans un article publié dans la revue Société et éducation n° 12 de décembre 2003, analyse les raisons de cette restructuration en reprenant l’évolution des services statistiques de l’UNESCO depuis les années cinquante. L’article est accessible dans son intégralité. http://www.cairn.info/​

La Banque mondiale

12La Banque mondiale présente sur son site un ensemble de données statistiques issues de sources nationales et internationales comme l’ISU ou l’OCDE. Les recherches peuvent se faire par pays, par zones géographiques ou sur un certain nombre de thèmes clés. http://devdata.worldbank.org/​edstats/​

Eurostat

13Office de statistique des Communautés européennes, Eurostat rassemble et analyse les chiffres provenant des différents instituts européens de la statistique afin de fournir des données comparables à l’Union européenne. Il publie chaque année un annuaire ; le dernier en date, L’Europe en chiffres - Annuaire -Eurostat 2005, est consultable sur le site.

14Il comporte un chapitre sur l’éducation et fournit des tableaux comparatifs sur différents thèmes : niveau d’instruction de la population ; effectifs et diplômés par âge et par sexe ; niveau et type d’éducation ; domaines d’études ; dépenses d’éducation etc. On y trouve des données comparables pour les vingt-cinq États membres et des statistiques illustrant les évolutions des systèmes éducatifs (séries temporelles de 1992 à 2002). http://epp.eurostat.ec.europa.eu/​

Eurydice

15Créé en 1980 à l’initiative de la Commission européenne, Eurydice est un réseau institutionnel d’information sur l’éducation en Europe. Il collecte, met à jour, analyse et diffuse une information comparable sur les politiques et les systèmes éducatifs en Europe. Son site vient d’être remis à jour et permet la construction de tableaux et graphiques à partir de bases de données. Mis à part Eurybase, base de données d’informations sur les systèmes éducatifs en Europe, il existe deux autres bases de données, l’une sur le salaire des enseignants et des chefs d’établissement ; l’autre, sur le temps d’enseignement durant la scolarité obligatoire. http://www.eurydice.org/​

France

16Depuis le début des années quatre-vingts, la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche propose une information statistique suivie et actualisée sur tous les aspects structurels de l’éducation et de la recherche en France. Elle publie chaque année Références et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, qui existe également en version électronique depuis 2001. http://www.education.gouv.fr/​

Deux outils de compréhension

Un outil de visualisation

  • 1 Une organisation suédoise Gapminder (www.gapminder.org) l’a développée en technologie Flash.

17Le moteur de recherche Google propose un outil multimédia en ligne pour visualiser1 les données statistiques de développement dans le monde. Chaque pays est symbolisé par une bulle dont la taille varie selon l’importance de sa population et une barre de navigation permet de visualiser les estimations chiffrées de 1975 à 2004. Il est possible de sélectionner un ou plusieurs pays et de comparer les évolutions dans le temps par simple visualisation graphique. Le rapport Indicateurs du développement dans le monde 2006 de la Banque mondiale et la base de données des Nations-Unies servent de référence statistique. http://tools.google.com/​gapminder

Un outil d’analyse de données

18Les différents sites offrent la possibilité de rapatrier des données pour construire des tableaux « sur mesure » avec des tableurs. Pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec cet outil informatique, l’École supérieure de l’éducation nationale (ESEN) propose une autoformation en dix séquences destinée à explorer les fonctions de gestion et d’analyse de données du logiciel Excel. http://www.esen.education.fr/​documentation/​liste.phtml?idRP=2&idR=486

Haut de page

Notes

1 Une organisation suédoise Gapminder (www.gapminder.org) l’a développée en technologie Flash.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Plumelle, « Les données statistiques en éducation », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 44 | 2007, 9-12.

Référence électronique

Bernadette Plumelle, « Les données statistiques en éducation », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 44 | avril 2007, mis en ligne le 27 juin 2011, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://ries.revues.org/100 ; DOI : 10.4000/ries.100

Haut de page

Auteur

Bernadette Plumelle

Responsable du Centre de ressources documentaires du CIEP.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page