Navigation – Plan du site
Actualité internationale
Actualité documentaire

Actualité documentaire

Bernadette Plumelle
p. 7-11

Texte intégral

1BAUDELOT Christian, LECLERCQ François, CHATARD Armand et al.
Les effets de l’éducation : rapport à l’intention du Piref
Laboratoire de Sciences Sociales, 2004, 272 p., bibliogr.
Ce rapport présente une tentative de synthèse des travaux existants en sociologie, économie, psychologie sociale, science politique et histoire, consacrés aux effets à long terme de l’éducation scolaire et universitaire. La définition de l’éducation, la mesure de ses effets et la possibilité même d’une approche en termes de causalité font débat. Le rapport adopte un plan thématique, distinguant les effets de l’éducation dans cinq domaines principaux : socialisations, niveau de vie, hiérarchie, familles, politique. Le rapport est téléchargeable en format PDF.

2BOULET Michel, STEPHAN Nelly
L’enseignement agricole en Europe : genèse et évolution
L’Harmattan/Paris, 2003, 232 p. (Savoir et formation)
Les auteurs analysent les systèmes de formation agricole de quatre pays européens : Angleterre, France, Italie et Pologne. Chacun des systèmes de formation est replacé dans une perspective historique et dans son contexte économique, social et culturel.

3BUCKLAND Peter
Reshaping the future. Education and Post-conflict Reconstruction
World Bank/Washington/États-Unis, 2004, 93 p.
À l’issue d’une étude portant sur cinquante-deux pays affectés par des conflits, cet ouvrage met en évidence le rôle important que peut jouer l’éducation dans la reconstruction des sociétés après les conflits et dans la prévention de conflits violents récurrents. Il insiste aussi sur les conséquences dévastatrices que peut entraîner un conflit sur un système éducatif et alerte sur la nécessité de réformer les systèmes éducatifs des sociétés présentant un besoin de reconstruction. Enfin, il souligne le rôle d’appui de la Banque mondiale dans ces contextes de crise.

4CNP : Conseil national des programmes
Quelle mixité pour l’école ?
SCEREN/CNDP – Albin Michel/Paris, 2004, 141 p. (Les débats du CNP)
Cet ouvrage fait suite au colloque organisé par le Conseil national des programmes (CNP) en avril 2004 « L’enseignement est-il mixte ? ». Des spécialistes ont débattu de la manière dont la mixité à l’école est vécue, que ce soit du côté des 0 élèves, des enseignants ou des programmes. Les différentes contributions portent sur la manière dont la mixité est vécue dans l’enseignement et sur les causes de la persistante inégalité entre les sexes.

5DELAMOTTE Éric (éd.)
Du partage au marché : regards croisés sur la circulation des savoirs
Presses universitaires du Septentrion/Villeneuve d’Ascq, 2004, 347 p., (Communication)
Les contributeurs de cet ouvrage, économistes, sociologues, spécialistes des sciences de l’information et des sciences de l’éducation s’interrogent sur les différentes formes que peuvent prendre la production, la circulation des savoirs et plus particulièrement le développement d’une économie de la connaissance. L’ouvrage se concentre sur les biens d’apprentissage dans les domaines de la recherche, de l’éducation et de la formation. Il s’achève par des contributions précisant le sens et les limites de la notion de marchandisation du savoir.

6DUBET François
L’école des chances : qu’est-ce qu’une école juste ?
Seuil/Paris, 2004, 95 p. (La république des idées)
L’auteur propose de réfléchir différemment au principe de l’égalité des chances en développant trois idées qui s’ajoutent à ce principe. La première concerne l’égalité distributive des chances, c’est-à-dire, le respect de l’équité de l’offre scolaire. Ensuite, il fait référence à une égalité sociale des chances qui inviterait à se soucier du sort réservé aux élèves en échec scolaire. Finalement, l’école doit assurer l’égalité individuelle des chances, concept qui appelle aussi une réflexion sur la formation des sujets.

7IGEN : Inspection générale de l’éducation nationale, IGAENR : Inspection générale de l’administration de l’Éducation nationale
Rapport annuel des Inspections générales 2004
Documentation française/Paris, 2004, 250 p.
L’inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) et l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) font, pour la première fois, le point sur leurs acticités respectives dans un seul et même rapport annuel. Après avoir présenté une quinzaine d’opérations d’évaluation d’enseignement menées conjointement par les deux inspections ces cinq dernières années, ce rapport examine dans deux parties distinctes, les problématiques propres à chaque corps d’inspection. L’IGEN s’intéresse à la question de la prise en charge de la diversité des élèves et plus particulièrement à la volonté d’intégrer à l’étranger la pluralité des cultures tout en affirmant la singularité du système d’éducation français. Enfin, l’IGAENR analyse les nouveaux enjeux et les nouveaux choix du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche.

8GLASMAN Dominique dir., OEUVRARD Françoise dir.
La déscolarisation
La Dispute, 2004, 360 p.
Un appel d’offres interministériel de recherches sur le sujet de la déscolarisation a été lancé en 1999. Pendant trois ans, des chercheurs ont rencontré des jeunes déscolarisés et l’ouvrage présente les résultats de leurs travaux. Après un large chapitre introductif de Dominique Glasman sur les acquis des travaux réalisés par des sociologues et des chercheurs en sciences de l’éducation, le livre est constitué d’un ensemble de contributions spécifiques sur différents aspects du processus de déscolarisation.

9LADERRIERE Pierre dir., HOPES Clive, DOBRICH Peter et al.
Les nouveaux métiers de l’enseignement : où en est l’Europe ?
L’Harmattan/Paris, 2004, 320 p. (Éducation et sociétés)
Suite aux nouveaux modes de gestion des systèmes éducatifs européens, l’exercice des métiers de l’enseignement s’est beaucoup transformé, même si la terminologie reste inchangée. Le présent ouvrage s’intéresse plus particulièrement au personnel non enseignant. Le premier chapitre reprend les principaux points de l’étude européenne menée entre mars 2000 et septembre 2001 sur la gestion des ressources humaines dans l’enseignement. La seconde partie se compose d’études de cas nationales concernant le personnel d’encadrement, les formateurs et les inspecteurs en Allemagne, Belgique francophone, Espagne et Angleterre.

10MAROY Christian dir.
Sociologie des régulations de l’enseignement : une comparaison européenne
Recherches sociologiques, 2004, vol.  XXXV, n° 2, 182 p.
De nombreux pays, en particulier en Europe et en Amérique du Nord, connaissent depuis une vingtaine d’années des réformes importantes des modes de régulation de leurs systèmes éducatifs. Le propos central de ce numéro est d’interroger ces transformations en se centrant sur les acteurs et les entités de régulation intermédiaires, situées entre les autorités publiques centrales et les établissements. Les articles ont pour terrain d’étude cinq pays européens : la Belgique (Communauté française), la France, la Hongrie, le Portugal et l’Angleterre.

11PERETTI Claudine dir.
L’État de l’école : 30 indicateurs sur le système éducatif français
Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche/Paris, 2004, 77 p., n° 14 (L’État de l’école)
Cette quatorzième édition de l’État de l’école s’articule autour d’un ensemble de trente indicateurs. Une première série porte sur les coûts, les activités et les résultats en termes de compétences, niveaux de formation, diplômes. Ce document analyse ensuite les quatre niveaux d’enseignement : le premier et le second degré, l’enseignement supérieur et la formation continue. Les résultats de l’évaluation des acquis des élèves en fin d’école primaire et en fin de collège sont fournis pour la première fois dans cette édition.

12ROGERS Rebecca dir., CACOUAULT-BITAUD Marlaine, FERRAND Michèle et al.
La mixité dans l’éducation. Enjeux passés et présents
ENS Editions/Lyon, 2004, 240 p., bibliogr., (Sociétés espaces temps)
L’ouvrage analyse l’histoire et les enjeux passés et présents de la mixité dans l’éducation. Les auteurs, historiens et sociologues, s’intéressent à ce thème sous plusieurs angles : questions et état des lieux dans l’éducation nationale, enseignement universitaire, enseignement secondaire et politiques de mixité professionnelle. Les travaux sur la mixité dans d’autres pays d’Europe apportent un éclairage comparatif sur la coéducation et la nature des débats qu’elle suscite.

13ZOIA Geneviève, VISIER Laurent, SCHIFF Claire et al.
L’accueil à l’école des élèves primo-arrivants en France
La Documentation Française, 2004, p. 282, (Études et recherches)
Tous les enfants de migrants nouvellement arrivés en France sont soumis à l’obligation scolaire. Cela signifie que l’école a le devoir d’accueillir scolairement ces nouveaux élèves, soit dans les classes d’accueil spécifiques, soit dans des classes ordinaires. La France œuvre pour une politique d’intégration réussie. Cependant cette obligation se heurte à une série de difficultés pratiques. Dans cet ouvrage, deux études traitent de cette problématique. La première porte sur l’émigration en France à l’âge du collège en s’appuyant sur les trajectoires sociales des jeunes migrants, l’accueil qui leur est réservé au sein de l’école et l’usage de la différence culturelle. La deuxième prend en compte les obstacles institutionnels des enfants et des adolescents nouvellement arrivés en France.

14Publications des organisations européennes et internationales

15BIE : Bureau international d’éducation/Genève/Suisse
L’évolution du système éducatif de la France
Unesco/Paris, juillet 2004, 116 p., bibliogr.
Afin de mieux comprendre les objectifs des réformes récentes et actuelles du système éducatif français, l’introduction rappelle les principes fondateurs de l’école républicaine. Le premier chapitre s’intéresse aux questions clés des années 1990 (l’égalité des chances et la lutte contre l’échec scolaire, l’amélioration de la qualité et de l’efficacité de l’enseignement, l’articulation entre le système éducatif et l’emploi) et conclut sur les principaux résultats des réformes engagées au cours de ces années. Après avoir évoqué en introduction les questions clés des années à venir, le second chapitre s’intéresse à l’éducation pour le XXIe siècle : l’évolution de l’enseignement et ses perspectives, le pilotage du changement, la dimension européenne et internationale.

16Eurydice : Réseau européen d’information sur l’éducation
en Europe/Bruxelles
Chiffres clés de l’enseignement des langues à l’école en Europe. Édition 2005
Eurydice/Bruxelles, 2005, 108 p.
Cette étude, publiée la première fois en dehors du rapport général Les Chiffres clés de l’éducation en Europe, porte sur l’organisation de l’enseignement des langues étrangères et de la formation des enseignants dans les trente pays membres du réseau Eurydice. Trente sept indicateurs sont analysés autour de quatre thèmes : diversité linguistique au sein des écoles ; place des langues étrangères dans les programmes ; diversité des langues enseignées ; formation initiale des enseignants. De nombreux indicateurs sont construits à partir des bases de données internationales PIRLS 2001 et PISA 2000. L’étude est accessible sur Internet.

17OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques/Paris
Examens des politiques nationales d’éducation : Danemark : les enseignants de Pisa 2000
OCDE/Paris, 2004, 198 p., bibliogr., annexes, (Examens des politiques nationales d’éducation)
Alors que les dépenses liées à l’éducation sont élevées au Danemark par rapport aux autres pays de l’OCDE, l’enquête PISA 2000 a révélé les faiblesses du système éducatif danois en termes de qualité et d’équité. Une équipe d’examinateurs de l’OCDE mandatée par les autorités danoises s’est appuyée sur les données issues de PISA et sur un rapport de base à finalité diagnostique. L’ouvrage comprend le rapport de base préparé par un expert indépendant et le rapport final des examinateurs rappelant les faiblesses et les atouts du système danois ainsi que leurs préconisations.

18OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques
Qualité et reconnaissance des diplômes de l’enseignement supérieur : un défi international
OCDE/Paris, 2004, 228 p.
L’enseignement supérieur transnational connaît des développements nouveaux tels que la cyberformation, les organismes de formation à caractère commercial, les campus communs et les consortiums transnationaux. Ces changements remettent en cause les systèmes nationaux d’assurance qualité ainsi que les organismes et les dispositifs d’homologation. Parallèlement, l’accroissement de la mobilité internationale des étudiants et des salariés a donné de l’importance à la reconnaissance mutuelle des diplômes et des qualifications professionnelles. L’ouvrage dresse un panorama des moyens qu’emploient certains pays pour faire face à ces défis.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 38 | 2005, 7-11.

Référence électronique

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 38 | avril 2005, mis en ligne le 11 avril 2012, consulté le 21 septembre 2017. URL : http://ries.revues.org/1336 ; DOI : 10.4000/ries.1336

Haut de page

Auteur

Bernadette Plumelle

Responsable du centre de ressources documentaires du CIEP

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page