Navigation – Plan du site
Actualité internationale

Actualité documentaire

Bernadette Plumelle
p. 7-12

Texte intégral

1ABDALLAH-PRETCEILLE Martine, Former et éduquer en contexte hétérogène : pour un humanisme du divers, Economica/Paris, 2003, 232 p., bibliogr.

L’auteur vise à faire ressortir la spécificité de l’interculturel aux plans épistémologique, théorique et méthodologique ainsi que dans ses champs d’application. Après avoir défini le paradigme interculturel, Martine Abdallah-Pretceille prolonge la réflexion sur la diversité culturelle, dégage les domaines d’intervention et les perspectives pour que l’éducation interculturelle soit une composante à part entière de toute formation. Dans la deuxième partie de l’ouvrage, différents auteurs rapportent des expériences de pratiques de formation à l’étranger : Québec, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne, Belgique.

2BARLOW Michel, L’évaluation scolaire, mythes et réalités, ESF/Paris, 2003, 180 p., (Pédagogies)

L’auteur s’appuie sur les domaines de la philosophie, des sciences humaines et de la littérature pour analyser le poids de l’imaginaire dans l’évaluation, éclairer le sens de ses pratiques et en définir les sous-entendus et les enjeux. Il précise d’abord ce qu’est l’activité évaluative qui, à travers les notes et les appréciations, renvoie aux mythes structurant en profondeur l’institution scolaire. Il envisage ensuite l’évaluation dans toutes ses composantes : l’évaluateur, l’objet de l’évaluation, ses moments, ses objectifs, les méthodes et la manière d’évaluer pour terminer par ceux qui sont évalués.

3BEILLEROT Jacky dir., WULF Christoph dir., BAADER Meike Sophia et al., L’éducation en France et en Allemagne : diagnostics de notre temps, L’Harmattan/Paris, 2003, 405 p., (Savoir et formation)

Cet ouvrage rassemble vingt-deux contributions d’universitaires allemands et français réunis lors d’un séminaire à Berlin en 2002. Les auteurs, spécialistes des sciences de l’éducation, se penchent sur la question du perfectionnement de l’homme grâce à l’éducation et la formation dans le contexte éducatif européen. Les premiers points débattus portent sur le rapport des générations entre elles, la relation entre les sexes et le rôle accordé à l’éducation dans le maintien et la mutation de la culture. La formation des enseignants et l’organisation scolaire sont ensuite abordées dans leur adaptation à la diversité culturelle. Enfin, les nouveaux médias, l’évolution des nouvelles technologies et la culture technique sont analysés dans leurs répercussions sur l’acte éducatif. Les dernières contributions mettent en avant la nécessité d’une vision anthropologique pour comprendre tous ces rapports dans un contexte de globalisation et de multiculturalité.

4CHAMPAGNE Pierre, L’organisation scolaire et universitaire, Presses Universitaires de France/Paris, 2003, 404 p.

L’ouvrage décrit dans le détail l’organisation et le fonctionnement du système éducatif français. Après un rapide historique, l’auteur présente les grands principes qui organisent l’enseignement en France avec ses innovations les plus récentes et les points qui font l’objet de discussions. Les deuxième et troisième parties décrivent les établissements d’enseignement et de recherche et les personnels des établissements publics d’enseignement (recrutement, gestion, catégories). La dernière partie de l’ouvrage est consacrée aux services centraux et déconcentrés.

5DAMPIERRE Guy de, Trilingues au lycée !, Alistair/Paris, 2003, 159 p., annexes

Après avoir dressé un état des lieux alarmant de l’enseignement des langues en France, l’auteur explique concrètement comment mettre en œuvre un enseignement trilingue en France. Il préconise d’enseigner les matières au programme en deux langues dans le cycle primaire puis en trois langues dans le secondaire plutôt que d’enseigner les langues. La méthode est fondée sur la réciprocité, avec un système d’échanges pour les professeurs de discipline et une nouvelle mission pour les professeurs de langue.

6COHEN-SOLAL Julien, CLOUARD Chantal, DE SCHONEN Scania et al., École et langage, Nathan/Paris, 2003, 95 p., (Les entretiens Nathan)

Cet ouvrage rassemble les communications des intervenants réunis le 12 octobre 2002 sur le thème « école et langage ». Les auteurs viennent d’univers variés : la pédiatrie, l’orthophonie, la recherche en neurosciences cognitives, la linguistique, la pédopsychiatrie et les sciences de l’éducation. La première partie s’attache au rapport qu’entretient l’enfant avec la parole : développement du langage et rôle de l’école, cerveau et environnement dans le développement du langage, troubles de la communication et troubles du langage, enfin, les systèmes de langage du bébé. La seconde partie pose la question des langues à l’école, avec la double nécessité d’une maîtrise de la langue nationale et d’une diversité des langues. Il y est question d’exclusion linguistique et de violence, d’insécurité linguistique, d’un plaidoyer en faveur du multilinguisme précoce et d’une réflexion sur l’origine des langages par George Steiner.

7Cour des comptes, La gestion du système éducatif : rapport au président de la République suivi des réponses des administrations intéressées, Éditions des Journaux officiels, avril 2003, 409 p.

À la suite des différents contrôles et enquêtes déjà effectués par la Cour des comptes dans le secteur éducatif, ce rapport présente une photographie de l’ensemble du système éducatif français. Il s’attache plus particulièrement à décrire l’enseignement scolaire et l’enseignement supérieur. Concernant l’enseignement scolaire, la Cour des comptes note la complexité des procédures de gestion. Elle souligne par ailleurs la nécessité de clarifier les rôles des différents acteurs. À propos de l’enseignement supérieur, la Cour demande à l’État d’assumer son rôle et de renforcer les contractualisations, développer l’évaluation en prenant en compte le contexte européen et surveiller enfin ses coûts de gestion. En annexe se trouvent une présentation du mode d’évaluation dans le système éducatif britannique et des comparaisons internationales sur les enseignements scolaires et supérieurs.

8FERRY Jean-Marc ed., LIBOIS Boris ed. , Pour une éducation postnationale, Université de Bruxelles/Bruxelles, 2003, 266 p., (Philosophie et société)

Ce volume rassemble des contributions réalisées dans le cadre d’une recherche menée par l’Université libre de Bruxelles. Les auteurs, spécialistes de science politique, de philosophie et de sociologie s’interrogent sur le devenir de l’éducation en Europe. Après une réflexion sur l’héritage des Lumières et une partie consacrée aux théories de l’apprentissage, les deux dernières parties précisent les enjeux liés à la mise en place d’une politique européenne de l’éducation.

9GROUX Dominique dir., PEREZ Soledad, PORCHER Louis et al. , Dictionnaire d’éducation comparée, L’Harmattan/Paris, 2003, 436 p.

Coordonné par cinq auteurs, ce dictionnaire est l’œuvre d’une cinquantaine de spécialistes en éducation de nationalités diverses. Il propose une centaine d’entrées classées par ordre alphabétique et vise à donner des informations et des éclairages différents sur les grandes questions éducatives dans trois zones géographiques : l’Europe, l’Amérique du Nord et le Japon. Une première partie propose un éclairage théorique sur le champ de l’éducation comparée et sur sa constitution. La seconde partie s’organise autour de différents concepts ou thèmes privilégiés : acteurs, contextes et pratiques de l’éducation ; fonctionnement des systèmes éducatifs ; outils et méthodes de l’éducation comparée, ses objectifs et ses finalités.

10KELLAGHAN Thomas, GREANEY Vincent, L’évaluation pour améliorer la qualité de l’enseignement, IIPE/Paris, 2002, 115 p., bibliogr., (Principes de la planification de l’éducation)

Le nombre de pays ayant entrepris une évaluation nationale et/ou internationale est en constante progression. Cependant, l’évaluation soulève un certain nombre de questions sur ce qu’il faut évaluer, sur la manière de procéder et sur l’exploitation des résultats. Les deux auteurs de cet ouvrage, spécialistes reconnus, clarifient les notions essentielles et présentent la nature, les modèles et les buts des évaluations nationales. S’adressant plus particulièrement à des décideurs, planificateurs ou gestionnaires de l’éducation, les auteurs examinent les facteurs les plus importants à prendre en compte lorsqu’on envisage la mise en place d’une évaluation dans un contexte national spécifique. L’ouvrage évoque en dernière partie les évaluations internationales conçues pour permettre des comparaisons entre pays.

11MURAT Fabrice, ROBIN Isabelle, DJIDER Zohor, « Motivation et performances scolaires : les filles creusent l’écart », INSEE Première, 2003, n° 886, 4 p.

En France, les filles réussissent mieux que les garçons en français aux différents tests organisés dans les cycles primaire et secondaire ; les résultats sont plus équilibrés en mathématiques. L’enquête internationale PISA (2000) a montré que ces écarts sont similaires dans l’ensemble des pays de l’OCDE et distingue plusieurs raisons pour expliquer cette plus grande réussite des filles : meilleur comportement scolaire, plus grand appétit de lecture, projets professionnels ambitieux malgré un certain désintérêt pour les études scientifiques.

12Réseau européen des responsables des politiques d’évaluation des systèmes éducatifs, ANDRIEUX Virginie, BONNET Gérard, HORNER Susan et al. , Enseignement et compétences en lecture à la fin de la scolarité primaire dans trois pays européens, DPD édition, 2002, 105 p. hors annexes

L’étude présentée dans ce document a pour objectif de comparer, dans trois pays européens, l’Angleterre, la France et le Luxembourg, d’une part les pratiques pédagogiques mises en œuvre dans l’enseignement de la lecture et d’autre part les performances des élèves dans quelques compétences liées à la lecture de textes écrits. Après une présentation des outils et de la méthodologie de l’étude, vient l’analyse des résultats. En annexe, on trouve les documents utilisés lors de l’étude (documents pour l’évaluation des élèves ; questionnaire aux enseignants ; documents utilisés dans le cadre de l’observation des pratiques pédagogiques).

13RINGER Fritz, GEAY Bertrand, MILLET Mathias et al. , « Les contradictions de la démocratisation scolaire », Actes de la recherche en sciences sociales, septembre 2003, n° 149, 95 p.

Ce numéro étudie les transformations du système d’enseignement français face à la « massification scolaire » et aux restructurations qui l’ont accompagnée. Il interroge également les multiples dispositifs de gestion des flux scolaires : dispositifs institutionnels pour élèves en difficulté, hiérarchisation des filières de l’enseignement secondaire, modalités différentes d’accès à l’enseignement supérieur. Un dernier article porte sur les usages sociologiques des indicateurs statistiques.N

Publications des organisations européennes et internationales

14Eurydice : Réseau européen d’information sur l’éducation en Europe, La profession enseignante en Europe : profil, métier et enjeux. Rapport III : conditions de travail et salaires – Secondaire inférieur général, Eurydice/Bruxelles, 2003, 185 p., (Questions clés de l’éducation en Europe)

Eurydice a mené une étude comparative sur l’attractivité, les caractéristiques et les conditions de service des enseignants dans les trente pays européens couverts par son réseau. Ce troisième rapport est consacré aux conditions de travail et aux salaires des enseignants. Il s’intéresse à différents aspects du statut professionnel et des conditions d’emploi et analyse le temps de travail, les tâches demandées et les salaires. Il s’attache également à présenter la place et les contenus de la formation continue et à analyser les mesures de soutien formelles mises en place pour aider les enseignants en difficulté.

15OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques. , CERI : Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement/Paris, Regards sur l’éducation – indicateurs de l’OCDE 2003, OCDE/Paris, 492 p., annexes, glossaire, statistiques

Les indicateurs de l’OCDE mesurent l’état actuel de l’éducation à l’échelle mondiale. Ces indicateurs rendent compte des ressources humaines et financières investies dans l’éducation, du fonctionnement et de l’évolution des systèmes d’éducation et d’apprentissage ainsi que du rendement des investissements consentis dans l’éducation. Le rapport est consultable sur le site de l’OCDE : http://www.sourceocde.org/​data/​cm/​00011536/​9603062E.pdf

16UNESCO : Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture/Paris, Éducation pour tous. Le monde est-il sur la bonne voie ? , UNESCO/Paris, 2002, 319 p., bibliogr. (Éducation pour tous)

Ce rapport mondial de suivi de l’éducation pour tous, qui paraît tous les ans, dresse un bilan des progrès accomplis dans le domaine éducatif depuis le Forum mondial sur l’éducation à Dakar. Sont évalués les progrès accomplis en matière d’accès à l’école des enfants, de disparités entre les sexes, de niveaux d’alphabétisation des adultes, de protection et d’éducation de la petite enfance et d’offre de formations aux jeunes et aux adultes. Ce rapport met aussi en lumière les politiques et stratégies efficaces et attire l’attention de la communauté internationale sur les nouvelles difficultés qui apparaissent en matière d’action et de coopération.

17UNESCO : Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture/Paris, L’éducation tout au long de la vie : défis du vingt et unième siècle, UNESCO/Paris, 2002, 181 p., (L’éducation en devenir)

Cette publication reprend, à la suite du rapport de Jacques Delors paru en 1996 et de la conférence tenue à Lisbonne en mars 1999, les réflexions autour de l’éducation tout au long de la vie. Après avoir fait le constat que l’apprentissage tout au long de la vie demeurait un vœu pieux, il était urgent d’éclairer certains aspects à prendre en compte surtout pour les plus défavorisés ; ainsi sont abordées les difficultés des pays en développement. Dans une seconde partie consacrée à des études de cas, les réponses mises en œuvre par un certain nombre de pays comme l’Angleterre, l’Espagne, des pays latino-américains, l’Afrique du Sud et l’Inde sont analysées.

18UNESCO : Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture/Paris, Education for rural development in Asia : experiences and policy lessons: FAO/UNESCO seminar Bangkok Thailand 5-7 November 2002, IIPE/Paris, 2002, 164 p.

L’ouvrage, qui fait suite à un séminaire organisé conjointement par la FAO et l’UNESCO, évoque les politiques éducatives menées dans le monde rural, en Asie, où vit la majorité de la population. Il rappelle les politiques éducatives actuelles et propose des politiques de développement pour l’avenir afin de réduire la pauvreté, via l’alphabétisation et l’école.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 34 | 2003, 7-12.

Référence électronique

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 34 | décembre 2003, mis en ligne le 21 novembre 2011, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://ries.revues.org/1553 ; DOI : 10.4000/ries.1553

Haut de page

Auteur

Bernadette Plumelle

Responsable du centre de ressources documentaires du CIEP

fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page