Navigation – Plan du site
Actualité internationale

Actualité documentaire

Bernadette Plumelle
p. 7-11

Texte intégral

1ALTET Marguerite dir., PAQUAY Léopold dir., PERRENOUD Philippe dir., Formateurs d’enseignants : quelle professionnalisation ?, De Boeck/Bruxelles/Belgique, 2002, 294 p., (Perspectives en éducation et formation)

2Cet ouvrage fait le point sur la « professionnalité » des formateurs d’enseignants à partir d’études de cas, en formation continuée et en formation initiale, choisis en Belgique, en Suisse et en France. Existe-t-il une professionnalité spécifique aux formateurs d’enseignants ? Ont-ils des compétences particulières ? Existe-t-il des programmes de formation de formateurs d’enseignants ? Onze chercheurs ou experts ont tenté de répondre à ces questions en présentant des études empiriques, des dispositifs ou des réflexions concernant les formateurs d’enseignants en formation initiale ou continue.

*

3BAJOMI Ivan coord., DEROUET Jean-Louis coord., La grande récréation. La décentralisation de l’éducation dans six pays autrefois communistes, INRP/Paris, 2001, 187 p. (Politiques pratiques et acteurs de l’éducation)

4Après quelques considérations générales sur la décentralisation de l’éducation dans les sociétés en transition du centre et de l’est de l’Europe, Ivan Bajomi aborde le travail de comparaison entre six pays de cette région : la Hongrie, la Pologne, la Lettonie, la Roumanie, la Russie et la République tchèque. La décentralisation est ensuite étudiée pour chacun de ces six pays par un auteur différent. La conclusion, dans un esprit comparatif, laisse apparaître la grande diversité, riche d’enseignement, des dispositifs administratifs auxquels les réformes de la décentralisation ont donné le jour.

*

5BANQUE MONDIALE, Une chance pour apprendre : le savoir et le financement pour l’éducation en Afrique subsaharienne, Banque mondiale/Washington/États-Unis,2001, 88 p., graph., bibliogr. (Série développement humain de la région Afrique)

6Ce rapport de la Banque mondiale permet de faire le point sur la situation de l’Afrique subsaharienne en matière de développement de l’éducation. Les objectifs définis à Jomtien puis à Dakar ont-ils été atteints ? Quarante gouvernements africains ont préparé des plans d’action pour réaliser l’éducation pour tous, et six pays ont pris en charge l’approche sectorielle du développement de l’éducation. Ce rapport présente une stratégie et un programme d’action dans le cadre de l’aide apportée aux pays pour le développement de l’éducation. Les défis que doivent affronter les pays, les éléments clés pour résoudre ces problèmes et les actions envisagées d’ici à 2015 tant au plan national qu’au niveau de la Banque mondiale, sont autant d’éléments qui constituent ce rapport.

*

7BOTTANI Norberto dir., FAVRE Bernard dir., ABI-SAAB Philomène, et al., « Autonomie de l’école et évaluation : dossier », Perspectives, décembre 2001, Vol. XXXI, n° 4 - n° 120, p. 551-689, bibliogr.

8Le dossier regroupe deux catégories de textes : des articles fondés sur des situations européennes, qui décrivent les façons d’évaluer des établissements en cohérence avec leur autonomie et des contributions montrant comment l’autonomie des établissements se conjugue avec leur évaluation dans quatre contextes nationaux distincts.

*

9CENTRE INTERNATIONAL D’ÉTUDES PÉDAGOGIQUES (CIEP), Principales certifications en langues étrangères. , Diplômes et tests. Guide 2002, CIEP/Sèvres, 36 p.

10Ce guide pratique recense les certifications d’organismes français pour les principales langues étrangères proposées dans le système éducatif français ainsi que les certifications étrangères (en allemand, anglais, chinois, espagnol, italien, japonais, néerlandais, portugais et russe) proposées en France et les certificats européens en langues étrangères. Il a été publié à l’occasion de la Journée européenne des langues qui avait pour thème l’apprentissage tout au long de la vie.

*

11CROS Françoise dir., Politiques de changement et pratiques de changement. Étude de trois dispositifs ministériels d’aide aux innovations en formation, INRP/Paris, 2001, 227 p. (Horizons pour la formation)

12Cet ouvrage étudie, à travers trois dispositifs appartenant aux ministères étudiés (Agriculture, Éducation, Jeunesse et Sports), la façon dont se fait l’institutionnalisation ou le rejet de certaines innovations en éducation et en formation. Il analyse également les tentatives de production d’autonomie par les individus qui souhaitent innover dans leur travail.

*

13EVANNO Jean-Noël dir., TROUVE Susan, MORTIER Janie et al., Le New Labour et l’éducation : la troisième voie mise à l’essai, Presses universitaires de Rennes/Rennes/France, 2001, 143 p. (Didact anglais)

14Depuis son accession au pouvoir en 1997, le New Labour dirigé par Tony Blair a fait de l’éducation le thème prioritaire de l’action gouvernementale. En témoigne le nombre élevé de réformes, souvent inspirées des politiques américaines. L’ouvrage fait le point des changements accomplis en développant les thématiques suivantes : l’enseignement préélémentaire, Cambridge et Oxford dans le paysage universitaire britannique, l’orientation vers la privatisation du système public d’enseignement en Angleterre, la violence scolaire, la citoyenneté à l’école, le débat sur l’éducation sexuelle, l’inspection, les enseignants, enfin, le pragmatisme adopté par les nouveaux travaillistes.

*

15EURYDICE : Réseau d’information sur l’éducation en Europe/Bruxelles/Belgique, TIC@Europe.edu : les technologies de l’information et de la communication dans les systèmes éducatifs européens, EURYDICE/Bruxelles/Belgique, 2001, 194 p., bibl. (Enquête Eurydice 4)

16Cette enquête fait le point sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les systèmes éducatifs de 30 pays. Elle couvre les politiques publiques en faveur de l’intégration des TIC dans l’éducation, au niveau des établissements scolaires, de l’enseignement supérieur et de la formation initiale et continue des enseignants. Elle aborde aussi l’action de l’Union européenne avec la « Task Force Logiciels éducatifs et multimédia », le plan d’action « Apprendre dans la société de l’information », le programme Socrates, l’initiative et le plan d’action eLearning, le programme IST, le permis de conduire informatique européen (PCIE), la contribution d’Eurydice en matière de TIC. La synthèse des résultats s’oriente sur les interventions en matière d’équipement, les actions de formation des enseignants, l’introduction des TIC dans les programmes d’enseignement et les initiatives d’appui spécifique. Cette enquête est disponible sur http://www.eurydice.org.

*

17FERREIRO Emilia, Culture écrite et éducation, Retz/Paris, 2002, 200 p. (Forum éducation culture)

18Véritable biographie intellectuelle, l’ouvrage retrace, à travers sept interviews, le parcours scientifique et pédagogique d’Emilia Ferreiro, dont les travaux concernant l’acquisition de la langue écrite font autorité. L’auteur nous livre un panorama complet des recherches actuelles, de leurs implications pédagogiques et politiques, ainsi que des débats en cours dans le domaine de l’éducation des enfants.

*

19HOUPERT-MERLY Danièle, ABDALLAH-PRETCEILLE Martine, ASGARALLY Issa et al., IUFM de La Réunion, Pour une éducation interculturelle : recherches et pratiques. Séminaire Saint-Denis de la Réunion, avril 2000, L’Harmattan/Paris, 2001, 144 p.

20À la Réunion, le pluralisme ethnoculturel est bien visible. Pourtant, l’île est loin d’être le seul lieu de pluralité. Partout, la diversité culturelle est devenue la norme et l’école se doit de se situer dans cette perspective. L’intitulé du séminaire comme le titre de l’ouvrage prennent nettement position « pour une éducation interculturelle » mais la vraie question est de savoir comment y parvenir. En introduction, Martine Abdallah-Pretceille définit enjeux et traitement de la diversité culturelle à l’école. Chercheurs et formateurs proposent ensuite analyses et réflexions dans ce domaine. Une place à part a été accordée aux travaux du groupe Evlang auquel l’IUFM de la Réunion est associé dans le cadre d’un programme européen (Socrates).

*

21LELEUX Claudine, L’école revue et corrigée : une formation générale de base universelle et inconditionnelle, De Boeck Université/Bruxelles, 2001, 198 p.

22L’ouvrage se présente comme un plaidoyer pour une école du futur qui permette une formation généraliste de l’individu. L’auteur délimite son analyse à l’école fondamentale et secondaire en Occident dans les pays développés. Considérant les évolutions des sociétés actuelles, l’auteur prône des changements indispensables dans l’école : contenus, méthodes, structures scolaires et formation des maîtres. Le système éducatif devra se constituer en médium par lequel vont s’opérer à la fois la transmission des savoirs sédimentés dans le patrimoine culturel, l’acquisition des normes juridiques et des règles de conduite (socialisation et citoyenneté) et le développement personnel.

*

23MIS Bernard coord., L’enseignement des langues vivantes en Europe : le défi de la diversification, Didier/ Paris, 2002, 128 p. (Les cahiers du CIEP)

24Ce numéro des Cahiers du CIEP rend compte des travaux tenus à Paris au cours de la Journée européenne des langues, le 26 septembre 2001. Outre les comptes rendus des tables rondes et des ateliers de cette journée de réflexion, on y trouve les témoignages de responsables de politique linguistique de quinze pays et trois articles sur diverses initiatives françaises en matière de promotion des langues étrangères. Les textes de référence sur le plurilinguisme sont donnés en annexe.

*

25MIGEOT-ALVARADO Judith coord., MONTACLAIR Florent coord., Enseignement et démocratie : la démocratisation de l’enseignement en France et en Europe, CRDP de Franche-Comté/Besançon, 2001, 331 p., (Documents actes et rapports pour l’éducation)

26Cet ouvrage est le fruit d’un colloque international organisé en hommage à Louis Legrand par l’IUFM de Franche-Comté et le Centre UNESCO de Besançon en juin 2000. Les thèmes débattus, qui ont toujours été chers à Louis Legrand, tournent autour de l’idée de démocratie, laïcité, interculturalité, d’école unique et de citoyenneté. Un chapitre entier aborde la question de la démocratisation de l’enseignement en Europe, plus précisément en Allemagne, en Espagne, en Italie et en Hongrie ; un article esquisse quelques comparaisons entre six pays européens ; un autre analyse l’action de la Banque mondiale dans le domaine de l’éducation. Une bibliographie est fournie à la fin de chaque contribution.

*

27MOORE D. coord., Les représentations des langues et de leur apprentissage : références, modèles, données et méthodes, Didier-Hatier/Paris, 2002, 181 p., (Essais)

28La notion de représentation circule aujourd’hui largement en didactique et dans les travaux portant sur l’acquisition des langues. Les représentations des langues, leurs caractéristiques et leur statut au regard d’autres langues influencent en effet largement les stratégies mises en œuvre par les apprenants. Ce qui a été longtemps considéré, en termes psychologiques, comme relevant d’attitudes ou de motivations individuelles, se trouve ici mis en relation avec les représentations sociales, intégrées par un individu ou un groupe. Des chercheurs confrontent ici leurs approches et leurs méthodes.

*

29ROCHE Anne, BASSET Yves, FAYOL Michel et al., L’éducation civique aujourd’hui : dictionnaire encyclopédique, ESF/Paris, 2002, 455 p., (Pédagogies/outils)

30La formation du citoyen est l’une des missions essentielles du système éducatif. Ce dictionnaire, fruit d’un travail collectif, est destiné avant tout aux lycéens, ainsi qu’aux maîtres en formation. Pour chacune des entrées choisies dans les quatre domaines traités – éducation civique, morale, juridique et politique – les auteurs présentent l’origine et le sens de la notion avant de dégager la problématique et de présenter des éléments de réponse.

*

31TRINQUIER Marie-Pierre coord., ZERBATO-POUDOU Marie-Thérèse coord., « Le préscolaire en question : questions sur les pratiques », Dossiers des sciences de l’éducation (Les), 2002, n° 7, p. 5-95

32Selon les pays, les organisations impliquées dans l’accueil des jeunes enfants relèvent de structures organisationnelles différentes (ministère de la santé, de l’éducation nationale, organismes privés...), la formation du personnel varie également tout comme les projets éducatifs. Les auteurs identifient les pratiques des professionnels de la petite enfance dans différents pays et les insèrent dans leur contexte de fonctionnement. Enfin, différents contributeurs étudient pratiques enseignantes et logiques d’action dans différents contextes géographiques et institutionnels.

*

33WITTE John F., The market approach to education: an analysis of America’s first voucher program, Princeton University Press, 2001, 221 p., bibliogr., index, données chiffrées

34En 1990, le premier programme donnant le choix aux parents de l’établissement fréquenté par leurs enfants, fut instauré à Milwaukee, une zone urbaine particulièrement défavorisée. Cette mesure, qui vise à améliorer l’éducation des enfants en payant leur inscription à une école privée, a provoqué un débat passionné aux États-Unis, noircissant le bilan que l’on pouvait en tirer. L’auteur analyse le contexte dans lequel l’expérience de Milwaukee s’est déroulée et ses conséquences sur l’approche mercantile de l’éducation américaine. Ces « bons » éducatifs (vouchers) restent très critiqués et l’auteur dresse un bilan du débat sur la question du choix, en analysant notamment les décisions juridiques sur le sujet.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 31 | 2002, 7-11.

Référence électronique

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 31 | décembre 2002, mis en ligne le 23 novembre 2011, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://ries.revues.org/1789 ; DOI : 10.4000/ries.1789

Haut de page

Auteur

Bernadette Plumelle

Responsable du centre de ressources documentaires du CIEP

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page