Navigation – Plan du site
Actualité internationale

actualité documentaire

Bernadette Plumelle
p. 5-10

Texte intégral

1AYRAL Sylvie
La fabrique des garçons : sanctions et genre au collège
Paris : Presses universitaires du savoir, 2011, 224 p.

En France, la grande majorité des élèves (80 %) punis au collège sont des garçons. L’ouvrage, issu d’une thèse, interroge les transgressions scolaires et le système punitif à la lumière du genre. L’auteure, enseignante, a mené ses recherches dans cinq collèges aux caractéristiques socioculturelles différentes et a analysé les sanctions prises contre les élèves. Après avoir défini le cadre théorique de sa recherche, les enjeux épistémologiques et la méthode, elle identifie les différents processus à l’œuvre dans les pratiques punitives. Le dernier chapitre montre en quoi l’injonction sociale pousse les garçons à transgresser les règles et à instrumentaliser les sanctions pour prouver leur virilité. Ainsi, « l’appareil punitif scolaire, en stigmatisant les garçons par la punition […] jouerait un rôle majeur dans la reproduction des inégalités sexuées au collège et, plus largement, dans la violence scolaire… ».

2BERNARD Pierre-Yves
Le décrochage scolaire
Paris : Presses universitaires de France, 2011, 128 p.

Sorties précoces du système éducatif, déscolarisation, abandon scolaire, décrochage scolaire… Les termes sont nombreux pour décrire une réalité à laquelle sont confrontés les systèmes éducatifs de nombreux pays. Ce phénomène constitue également un champ de recherche qui se développe depuis une dizaine d’années. L’auteur offre une synthèse de ces travaux en distinguant les principales questions posées par la problématique du décrochage scolaire. Il souligne les délimitations différentes selon les pays et selon les approches et rappelle la dimension historique du phénomène. Les deux derniers chapitres analysent les facteurs de décrochage et les politiques de prévention et de remédiation.

3CROCHE Sarah
Le pilotage du processus de Bologne
Louvain-La-Neuve : Academia-Bruylant, 2011, 398 p.

Cet ouvrage, issu d’une thèse soutenue en 2009, retrace l’histoire de l’influence progressive de la Commission européenne sur les politiques d’enseignement supérieur à partir des années cinquante et offre une analyse critique de son rôle grandissant dans les politiques nationales d’enseignement supérieur. Il fait d’abord l’inventaire des forces en présence – les pays (États-Unis, Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni), les organisations inter et supranationales (Commission européenne, Unesco, Conseil de l’Europe, OCDE) et les organisations non gouvernementales – au moment où le processus de Bologne est engagé en 1998. Les deux chapitres suivants décrivent la mise en place du processus de Bologne puis les effets de son absorption par la stratégie de Lisbonne. Le dernier chapitre traite de la période 2005-2010, où s’installe une méthode ouverte de coordination spécifique au processus de Bologne. La Commission affirme son autorité sur ses partenaires et s’installe au pilotage du processus, mettant les institutions d’enseignement supérieur au centre de la nouvelle stratégie Europe 2020.

4DUTERCQ Yves (sous la direction de)
Où va l’éducation entre public et privé ?
Bruxelles : De Boeck, 2011, 202 p.

L’ouvrage a pour objectif de proposer une analyse argumentée de l’expansion de la privatisation de l’éducation. Les contributeurs, spécialistes francophones de politique d’éducation, traitent ces questions à partir d’études de cas dans différents espaces politiques. Dans la première partie, on trouve un tableau comparatif des secteurs public et privé dans l’enseignement obligatoire avec une diversité des équilibres public/privé selon les pays et la domination encore persistante du secteur privé subventionné et contrôlé par l’État. La seconde partie porte sur les relations dialectiques entre enseignement public et enseignement privé dans un contexte de recherche d’efficacité et d’efficience. La dernière partie aborde les questions de privatisation et de marchandisation à partir d’études de cas au Québec (publication d’un classement des établissements scolaires), en Suisse italienne (évolution de l’enseignement supérieur), en relation avec le développement des nouvelles technologies ou à travers un diplôme, le baccalauréat international.

5GARÇON François
Enquête sur la formation des élites
Paris : Perrin, 2011, 432 p.

Depuis la création du classement de Shanghai, de nombreux organismes s’attachent à mesurer l’excellence universitaire. L’auteur mène une enquête comparative des universités aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Suisse, pays distingués par les classements, avec l’objectif d’établir une comparaison et de montrer les dysfonctionnements de l’enseignement supérieur français. Après une introduction consacrée aux effets provoqués par le classement de Shanghai, l’ouvrage s’organise en cinq parties. Quatre systèmes d’enseignement supérieur sont présentés : la Grande-Bretagne, la Suisse, les États-Unis, la France. Les parties suivantes en montrent le fonctionnement, les modes d’évaluation de la production universitaire, les étudiants et le mode de financement des études, les marqueurs d’excellence comme les bibliothèques universitaires et les presses universitaires.

6JACQUEMIN Mélanie, SCHLEMMER Bernard (coord.)
Les enfants hors l’école
Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs, mai 2011, n° 10, 180 p.

La vocation universelle de l’école n’est pas une réalité aujourd’hui. Ce numéro est consacré aux enfants qui « échappent » au monde scolaire aussi bien dans les pays du Sud, où les systèmes éducatifs n’intègrent pas tous les enfants en âge de l’être, que dans les pays du Nord, où de nombreux élèves quittent le cursus scolaire sans diplôme, sans qualification et parfois même sans avoir acquis les savoirs minimum. Dans l’introduction, les coordinateurs du numéro, spécialistes de la question des enfants travailleurs, remettent en question le consensus autour de l’école comme institution indispensable à tout développement économique et social. Les articles suivants analysent plusieurs cas de figure : des situations où la faible scolarisation s’explique par une inadéquation entre l’offre scolaire calquée sur un modèle « universaliste » et la demande des familles (Cambodge, Tanzanie, Ghana) ; la prise en charge de l’enseignement par les familles et la réticence de l’institution scolaire ; la situation des adolescents immigrants ; des structures scolaires créées pour répondre aux besoins des enfants travailleurs (Pérou).

7LYNCH Kathleen, PAYET Jean-Paul (coord.)
L’égalité en éducation : redistribution reconnaissance... justice ?
Éducation et sociétés, n° 27, janvier 2011, 232 p.

La réflexion politique sur l’égalité fut longtemps centrée sur la sphère publique et les théories sociologiques et politiques sur les inégalités ont longtemps négligé l’étude des interdépendances relationnelles ou la sphère des relations affectives. Ce dossier aborde cette question des inégalités en éducation dans des environnements culturels différents : Australie, États-Unis et Grande-Bretagne pour les anglophones, Belgique, France et Suisse pour les francophones. Les contributeurs cherchent à mettre en évidence des articulations entre des sphères de la justice éducative, en termes de redistribution, de reconnaissance et de participation. Les auteurs anglophones s’intéressent également aux corrélations entre la justice en éducation et la notion de care, qui englobe les notions de bienveillance, d’attention portée à autrui et de soins prodigués. Les articles tendent à montrer « l’impact profond bien qu’invisible des relations affectives et de la solidarité sur la réussite à l’école ».

8MARTIN Laurence
L’Union européenne et l’économie de l’éducation : émergence d’un système éducatif européen
Bruxelles : Larcier, 2011, 314 p.

L’Union européenne, lors du conseil européen de Lisbonne des 23 et 24 mars 2000, a adopté l’objectif stratégique de devenir « l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique au monde ». L’ouvrage, issu d’une thèse, a pour objectif d’analyser les réponses politiques et juridiques apportées par l’Union européenne pour intervenir dans un secteur de tradition régalienne. La première partie offre une analyse économique des services de l’éducation pensés comme un instrument de croissance économique de l’Europe dans un contexte de concurrence internationale. La deuxième partie montre comment la stratégie de Lisbonne permet la mise en place progressive d’une norme communautaire des services de l’éducation. L’auteur questionne ce processus : ne s’agit-il pas d’une intégration progressive des systèmes éducatifs nationaux dans un système européen ?

9RAYOU Patrick, VAN ZANTEN Agnès (sous la direction de)
Les 100 mots de l’éducation
Paris : Presses universitaires de France, 2011, 127 p.

L’ouvrage rassemble cent mots qui appartiennent au monde scolaire et dessinent le panorama de l’éducation aujourd’hui. Les auteurs des définitions, chercheurs ou acteurs de l’éducation, vont au-delà d’une simple définition en indiquant les problématiques qui leur sont associées. Les notices sont organisées en cinq rubriques : apprentissages et pédagogie ; valeurs et politiques ; institutions et dispositifs ; processus et acteurs ; disciplines et méthodes.

10SCOT Marie
La London School of Economics and Political Science : 1895-2010 : internationalisation universitaire et circulation des savoirs
Paris : Presses universitaires de France, 2011, 384 p.

En 1895, la London School of Economics and Political Science était créée, avec la triple mission de développer la recherche dans les nouvelles sciences sociales, de les mettre au « service du bien commun » et de former de nouvelles élites. Avec 67 % d’étudiants étrangers en 2010 et des universitaires venus du monde entier, cette institution est la plus internationale des universités dans le monde. Elle est l’un des hauts lieux d’élaboration de la science économique et de la gouvernance mondiales, en s’affirmant comme l’un des principaux centres de formation des élites en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. L’auteure analyse l’internationalisation de l’université, en précise les phases et les rythmes, les modalités et les limites. Elle offre une histoire critique des stratégies d’internationalisation universitaire et de leurs effets sur la fabrique des sciences sociales et sur la formation des élites mondialisées.

Publications d’organisations européennes et internationales

11EACEA : Agence exécutive « éducation, audiovisuel et culture »
L’éducation formelle des adultes en Europe : politiques et mise en œuvre
Bruxelles : Eurydice : le réseau d’information sur l’éducation en Europe, 2011, 86 p.

Convaincus de l’importance de l’éducation des adultes pour la compétitivité, l’employabilité et l’inclusion sociale, les ministres de l’éducation de l’Union européenne ont considéré qu’au moins 15 % des adultes devraient participer à une forme d’éducation ou de formation d’ici à 2020. Ce rapport se penche sur les opportunités d’éducation et de formation pour les adultes les moins qualifiés. Il analyse les modalités que les systèmes nationaux proposent aux adultes pour améliorer leurs niveaux de qualification ; les mesures destinées à augmenter les niveaux de qualification de la population adulte ; les stratégies d’incitation pour retourner dans l’enseignement supérieur ; les offres de formation flexible pour ceux qui retournent dans l’éducation formelle et les mesures financières d’encouragement.

12EACEA : Agence exécutive « éducation, audiovisuel et culture »
Teachers’ and school heads’salaries and allowances in Europe 2009/10
Bruxelles : Eurydice : le réseau d’information sur l’éducation en Europe, octobre 2011, 98 p.

Ce rapport compare les différentes caractéristiques des salaires des enseignants et des chefs d’établissement en Europe et fournit des données nationales sur leur rémunération, de l’éducation préscolaire à l’enseignement secondaire supérieur. Pour chaque pays, on trouvera des données concernant les niveaux de prise de décision pour établir les salaires de base des enseignants et des chefs d’établissement ; le salaire minimum et maximum légal par rapport au PIB par habitant ; la dernière augmentation/diminution du pouvoir d’achat du personnel employé dans l’éducation par rapport à l’impact de la crise économique depuis 2008 ; enfin, les différents types d’allocations que les enseignants peuvent percevoir.

13OCDE
Résultats du PISA 2009 : surmonter le milieu social : l’égalité des chances et l’équité du rendement de l’apprentissage – volume II
Paris : OCDE, 2011, 222 p.

Ce volume analyse les variations de performance des élèves et s’attache à chiffrer, dans un premier chapitre, l’importance de ces variations entre les pays, entre les établissements et entre les élèves au sein des établissements et montre dans quelle mesure ces différences sont associées au milieu socio-économique des élèves et des établissements. Dans les chapitres suivants, l’enquête montre si les élèves et les établissements ont accès aux mêmes ressources éducatives, quel que soit leur milieu économique et étudie l’impact du milieu familial des élèves et de la situation géographique des établissements sur le rendement de l’apprentissage. Un chapitre compare la performance en compréhension de l’écrit entre les élèves issus de l’immigration et les élèves autochtones dans les pays de l’évaluation et dans les autres pays. Enfin, l’ouvrage montre en quoi la politique de l’éducation peut contribuer à atténuer les inégalités socio-économiques.

14OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques
Résultats du PISA 2009 : les clés de la réussite des établissements d’enseignement : ressources, politiques et pratiques – volume IV
Paris : OCDE, 2011, 316 p.

Dans quelle mesure les ressources, les politiques et les pratiques éducatives influencent-elles la performance en compréhension de l’écrit ? Ce volume analyse la relation entre les caractéristiques des élèves, des établissements et des systèmes d’éducation. Le premier chapitre résume certaines caractéristiques communes aux systèmes éducatifs les plus performants qui se distinguent par une performance des élèves relativement élevée et peu influencée par le milieu socio-économique. Les deux chapitres suivants décrivent la corrélation entre les ressources, les politiques, les pratiques d’une part, et la performance des élèves d’autre part, ainsi que l’influence de l’environnement scolaire sur les résultats d’éducation. Le dernier chapitre est consacré à l’environnement d’apprentissage. En fin d’ouvrage, on trouvera les préconisations pour l’action publique.

15OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques
Regards sur l’éducation 2011 : les indicateurs de l’OCDE
Paris : OCDE, 2011, 531 p.

Ce rapport annuel présente un ensemble d’indicateurs actualisés et comparables sur les résultats des systèmes d’enseignement des pays de l’OCDE. Il est composé de quatre chapitres : les résultats des établissements d’enseignement et l’impact de l’apprentissage ; les ressources financières et humaines investies dans l’éducation ; l’accès à l’éducation (participation et progression) ; l’environnement pédagogique et l’organisation scolaire. Cette édition comprend des indicateurs nouveaux comme les réformes des frais de scolarité mises en place depuis 1995 ; la relation entre le milieu social et les résultats d’apprentissage ; le degré de responsabilisation des établissements d’enseignement publics et privés ; l’engagement des élèves dans la lecture. On trouve également les domaines d’études choisis par les étudiants et les débouchés sur le marché du travail selon les filières, ainsi qu’un état des lieux des activités de formation des adultes.

16ISU : Institut de statistique de l’UNESCO
Le financement de l’éducation en Afrique subsaharienne : relever les défis de l’expansion de l’équité et de la qualité
Montréal : Institut de statistiques, 2011, 128 p.

Le rapport fournit de nouvelles données statistiques sur le financement de l’éducation durant ces dix dernières années dans 45 pays d’Afrique sub-saharienne et permet d’étudier l’impact financier des engagements pris par de nombreux États africains pour réaliser l’éducation primaire universelle. Durant cette période, les dépenses réelles en matière d’éducation ont augmenté de 6 % en moyenne en Afrique subsaharienne, et le nombre d’enfants scolarisés dans l’enseignement primaire a augmenté de 48 % entre 2000 et 2008. Cependant, un tiers des pays voit la moitié des enfants quitter l’enseignement primaire avant terme et 32 millions en âge de fréquenter l’école primaire ne sont pas scolarisés. L’ouvrage propose également de nouveaux indicateurs concernant la formation et la rémunération des enseignants, les coûts de fonctionnement des écoles et la fourniture de manuels scolaires.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Plumelle, « actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 58 | 2011, 5-10.

Référence électronique

Bernadette Plumelle, « actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 58 | décembre 2011, mis en ligne le 01 décembre 2011, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://ries.revues.org/2129 ; DOI : 10.4000/ries.2129

Haut de page

Auteur

Bernadette Plumelle

Responsable du centre de ressources documentaires du CIEP

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page