Navigation – Plan du site

Références bibliographiques du dossier « Les grands débats éducatifs aujourd’hui. Afrique, Amérique, Asie »

Marie-France Pamart
p. 139-147

Texte intégral

1Cette bibliographie présente une sélection de documents récents, liés au thème de la revue ; pour ce numéro, les références concernent les principaux dossiers actuellement en débat et les situations spécifiques à certaines régions du monde : Afrique, Asie, Amérique latine et Amérique du Nord. Dans le numéro 28 seront traitées les questions liées à l’Europe et à la France en particulier.

Les organisations internationales et l’éducation de base

2AMADIO Massimo (rèd.), World Data on Education: a Guide to the Structure of National Education Systems, Paris, UNESCO, 2000, 192 p.

Description concise de cent quarante-quatre systèmes éducatifs que l’on peut retrouver plus développée sur le site du BIE (http :/www.ibe.unesco.org) ou sur le cédérom (3e édition publiée en juillet 1999). La fin de l’ouvrage est consacrée à l’étude de la durée de l’enseignement primaire ou de base.

3CARRON Gabriel, CHAU Ta Ngoc, IIPE, La qualité de l’école primaire dans des contextes de développement différents, UNESCO, Paris, 1998, 342 p.

Ce rapport, centré sur le fonctionnement des écoles primaires, est fondé sur une analyse comparative d’études de cas préparées par des équipes nationales dans quatre pays : Chine, Guinée, Inde et Mexique. Il est structuré en trois parties. La première partie consiste en une présentation générale du projet : l’approche méthodologique et les objectifs de la recherche. La deuxième partie compare les principaux résultats de cette recherche pour en dégager quelques réflexions élargies sur les différents modes de fonctionnement des écoles dans des contextes locaux variables. La troisième partie résume les conclusions principales de la recherche et examine leurs implications pour la planification et la gestion.

4CHINAPAH Vinayagum, L’éducation pour tous : quelle qualité ? Manuel pour le suivi permanent des acquis scolaires, Paris, UNESCO, « L’éducation en devenir », 2000, 158 p., glossaire.

Cet ouvrage propose un compte rendu détaillé du projet conjoint UNESCO/UNICEF de suivi permanent des acquis scolaires dans cinq pays pilotes (Chine, Jordanie, Mali, Maurice, Maroc), la présentation détaillée de quelques tests portant sur les acquis fondamentaux de l’apprentissage (lecture, écriture, calcul), complétés de questionnaires portant notamment sur les conditions d’apprentissage dans différents contextes, un cadre d’action pour la collecte et la restitution des données pour promouvoir une éducation de qualité en établissant des passerelles entre questions théoriques, d’une part, et choix d’orientation et réforme de l’éducation, d’autre part.

5Éducation, pauvreté et inégalités, Perspectives, UNESCO, vol. xxix, n° 4, décembre 1999, p. 545-676, bibliogr.

Les relations entre éducation, pauvreté et inégalité sont complexes. Comment la pauvreté est-elle liée au désavantage des personnes défavorisées en matière d’éducation ? Comment cette pauvreté et ce désavantage sont-ils corrélés avec les inégalités en matière d’éducation et les disparités sociales ? Comment cette relation est-elle influencée par le degré de développement de l’éducation, par le rythme de croissance de l’accès au système d’enseignement et par d’autres forces économiques à l’œuvre dans différentes sociétés ? Comment la relation entre l’inégalité devant l’éducation, la pauvreté, l’origine sociale et le niveau d’instruction évolue-t-elle au cours des ans ? Ce dossier tente d’apporter des réponses partielles à ces questions à travers des exemples pris aussi bien dans les pays développés que dans les pays en voie de développement.

6OCDE, UNESCO, Banque mondiale, Investing in Education: Analyste of the 1999 World Education Indicators, Paris, OCDE, 2000, « Education and skills », 189 p.

Le programme du WEI (World Education Indicators) a été mis sur pied par l’OCDE, l’UNESCO et la Banque mondiale pour mesurer les performances en matière d’éducation dans dix-huit pays n’appartenant pas à l’OCDE. Ce premier rapport indique que la plupart de ces pays ont réussi à réaliser un enseignement primaire universel mais que des lacunes restent à combler, notamment en ce qui concerne les premières années de l’enseignement secondaire. L’ouvrage se compose de trois chapitres : le premier dresse le profil des dix-huit pays ; le deuxième met en équation la demande d’éducation, le capital humain et la politique suivie en la matière ; le troisième dégage les tendances et les stratégies en matière d’investissement éducatif.

7SMYTH John (réd.), Rapport mondial sur l’éducation 2000. Le droit à l’éducation : vers l’éducation pour tous tout au long de la vie, Paris, UNESCO, 2000, 182 p.

Ce rapport est le cinquième d’une série publiée tous les deux ans et dont l’objet est d’offrir sous une forme concise une large analyse des grandes tendances actuelles de l’éducation et des principaux problèmes qui se posent aux responsables des politiques éducatives dans le monde. Cette édition est axée sur le droit à l’éducation, tel qu’il a été proclamé à l’article 26 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, et ce, dans ses multiples aspects, depuis l’éducation initiale de base jusqu’à l’apprentissage tout au long de la vie. Ce rapport évalue les progrès réalisés mais aussi la tâche immense qui reste à accomplir ; pour terminer, il présente des tableaux régionaux ainsi que les indicateurs de l’éducation dans le monde pour plus de cent quatre-vingt pays.

Le Forum mondial sur l’éducation

8MELLOR Warren (coord.), Éducation pour tous : Bilan à l’an 2000. Études thématiques : Synthèse, Paris, UNESCO, 2000, 63 p.

9MELLOR Warren (coord.), Synthèse globale : Éducation pour tous. Bilan à l’an 2000, Paris, UNESCO, « Forum consultatif international sur l’éducation pour tous », 2000, 72 p.

10PEPPLER BARRY Ulrika (coord.), FISKE Edward B., Situation et tendances 2000 : l’évaluation des acquis scolaires, Paris, UNESCO, « Éducation pour tous », 2000, 72 p.

11PEPPLER BARRY Ulrika, Cadre d’action de Dakar, Paris, UNESCO, 2000, 78 p.

12PEPPLER BARRY Ulrika (réd.), FISKE Edward B., Rapport final, Paris, UNESCO, 2000, 78 p.

Les effets de la mondialisation et des bouleversements politiques

13ARNOVE Robert F., TORRES Carlos Alberto, Comparative Education: the Dialectic of the Global and the Local, Lanham, Rowman and Littlefield, 1999, 434 p.

La thèse centrale de l’ouvrage tourne autour d’une nouvelle approche de l’éducation comparée au regard des effets de la mondialisation ; celle-ci touche non seulement l’économie mais aussi l’enseignement ; beaucoup de ses implications sont étudiées ici au travers d’aspects très divers des systèmes éducatifs et dans une optique de comparaison internationale.

14HIRTT Nico, OMC : l’éducation deviendra-t-elle une marchandise ?, Courrier de l’UNESCO, n° 2, février 2000, p. 14-16.

Aux yeux de l’Organisation mondiale du commerce, l’enseignement représente un budget annuel mondial important. Le processus de libéralisation de l’éducation a été entamé par l’OMC ; jusqu’où ira-t-il ?

15MEHROTRA Santosh, Education for Ml : Pollcy Lessons from High-Achieving Countries, Revue internationale de l’éducation, vol. 44, n° 5/6, décembre 1998, p. 461-484.

Cet article présente des études de cas tirées de dix pays qui ont généralisé la scolarisation primaire à un stade précoce de leur développement ; il tente d’en analyser les éléments communs afin que d’autres pays en développement puissent tirer des leçons de ces expériences.

16PHILLIPS David (éd.), Education for Reconstruction: the Regeneration of Educational Capacity Following National Upheaval, Oxford studies in comparative education, vol. 8, n° 1, mars 1998, 78 p., bibliogr.

Ce dossier tente de faire le point sur les besoins de la reconstruction en éducation dans les pays ayant connu une crise grave (guerre, désastre naturel, problème politique et économique). Après une partie théorique traitant de toutes les formes possibles de reconstruction de l’éducation (reconstruction matérielle, idéologique, psychologique, ressources humaines), les cas du Rwanda et de la Bosnie sont étudiés.

17URSINOV Ivan, Les défis de l’éducation, Futuribles, hors série, 1999/2001, p. 77-87.

Aujourd’hui la maîtrise des savoirs de base manque surtout dans les pays pauvres. Dans les pays riches de nouveaux types de savoirs (comme la maîtrise de nouvelles technologies) sont requis. Les principaux défis de l’éducation sont liés aux évolutions actuelles ou prévisibles de la société qui nécessitent de nouvelles aptitudes.

18YUSUF Shahid (dir.), Banque mondiale, World Development Report 1999/2000: Entering the 21st Century, New-York, Oxford University Press, 1999, 300 p.

Ce vingt deuxième rapport sur le développement dans le monde est plus particulièrement axé sur la globalisation et la décentralisation de l’économie ainsi que sur l’inéluctable développement des villes, à l’aube du troisième millénaire ; il y est question aussi de protection de l’environnement, de qualité de vie, de la délicate balance entre les intérêts généraux et les besoins particuliers. Quelques études de cas et des recommandations complètent l’ouvrage. En annexe : une importante bibliographie et de nombreux tableaux d’indicateurs de développement (niveau de vie des populations, environnement, économie, investissements, flux commerciaux et financiers).

L’éducation par grandes régions du monde

Afrique

19Bilan de l’éducation de base en Afrique subsaharienne, 1990-1999, Lettre d’information de l’ADEA, vol 12, n° 3, septembre 2000, p. 1-9.

Ce dossier fait le point sur le réseau de gestionnaires de l’information et de statisticiens qui se développe en Afrique, plus particulièrement en Afrique subsaharienne.

20BROCK-UTNE Birgit, Whose Education for All? The Recolonization of the African Mind, Londres, Falmer press, 2000, « Studies in Educational Politics », 340 p.

Depuis la conférence de Jomtien en 1990 où le terme « éducation pour tous » a été prononcé pour la première fois, la bataille fait rage à propos de sa signification et son impact sur l’éducation en Afrique. Dans cet ouvrage provocateur, le Dr Brock-Utne démontre que « éducation pour tous » signifie en réalité « scolarisation primaire à l’occidentale pour certains et rien pour les autres ». Son analyse démontre comment cette construction dérobe aux Africains leur culture et leur langue d’origine et perpétue la domination occidentale.

21CHINAPAH Vinayagum (coord.), H’DDIGUI EL Mostafa, UNESCO, Avec l’Afrique pour l’Afrique. Vers l’éducation de qualité pour tous, Prétoria, Human Sciences Research Council, 2000, « 1999 projet MLA »,120 p.

Œuvrer pour une éducation de qualité pour tous dans le monde entier et notamment en Afrique : tel est l’objectif du Projet MLA de « Suivi permanent des acquis scolaires », mené conjointement par l’UNESCO et l’UNICEF ; il s’agit avant tout d’évaluer l’éducation de base et les progrès accomplis et de mesurer les acquis scolaires grâce à des rapports régionaux. Ce rapport-ci, qui concerne onze pays d’Afrique, met l’accent sur l’apprenant et montre que l’objectif de qualité ne peut être atteint que par un engagement total de toutes les parties prenantes et avec l’appui résolu des gouvernements et des décideurs politiques.

22CONFEMEN, Les facteurs de l’efficacité dans l’enseignement primaire : les résultats du programme PASEC sur neuf pays d’Afrique et de l’Océan indien, Dakar, CONFEMEN, 1999, 148 p.

En 1991, les ministres de la CONFEMEN ont acquis un outil d’évaluation, le programme PASEC, dont les objectifs sont les suivants : identifier des modèles d’écoles efficaces et peu coûteux par la comparaison nationale et internationale ; développer dans chacun des États participants une capacité interne et permanente d’évaluation ; diffuser largement méthodes, instruments et résultats en matière d’évaluation. Ce dernier rapport décrit tout d’abord la situation de l’école primaire dans les neuf pays concernés, puis explore systématiquement les résultats des modèles statistiques étudiés et présente les différentes possibilités d’amélioration que le PASEC a décelées. Le dernier chapitre approfondit dans trois pays (Burkina-Faso, Côte d’Ivoire et Sénégal) la question des redoublements.

23DARDOUR Mohamed, La formation : pour quoi faire ? Difficultés de la campagne d’alphabétisation en milieu rural marocain, Perspectives, UNESCO, vol. XXX, n° 1, 2000, p. 135-153.

Au début des années quatre-vingt-dix, les pouvoirs publics marocains avaient initié une opération d’alphabétisation d’envergure dans tout le pays. Or, cette campagne est passée inaperçue. Cet article analyse les raisons de cet échec à l’échelle des agriculteurs de la région du Nord-Ouest, le Ghard. Sont remis en cause : l’élaboration et les modalités de mise en œuvre de la campagne, son contenu et sa conception, enfin la perception et la participation des bénéficiaires.

24DAUN Holger, Primary Education in Sub-Saharan Africa – a Moral Issue an Economie Matter or Both?, Comparative Education, vol. 36, n° 1, février 2000, p. 37-53.

Cet article démontre que les indicateurs de l’enseignement en Afrique varient autant selon les facteurs religieux (degré d’islamisation ou de christianisation) que les facteurs économiques.

25FENTIMAN Alicia, HALL Andrew, BUNDY Donald, School Enrolment Patterns in Rural Ghana: a Comparative Study of the Impact of Location Gender Age and Health on Children’s Access to Basic Schooling, Comparative Education, vol. 35, n° 3, novembre 1999, p. 331-349.

Cet article a pour objectif d’analyser les résultats de trois enquêtes menées auprès de jeunes d’âge scolaire dans des zones rurales du Ghana ; plusieurs items sont examinés comme l’âge des enfants au début de leur scolarisation, les disparités garçons/filles, la proportion d’enfants non scolarisés et l’importance de la zone d’habitation.

26HUGON Philippe, Prospective de l’Afrique subsaharienne, Futuribles, n° 257, octobre 2000, p. 17-47.

À la demande du ministère des Affaires étrangères français, un bilan des travaux de prospective réalisés au cours de la dernière décennie en Afrique subsaharienne vient d’être établi par un groupe de recherche de l’université de Nanterre. Cet article expose les tendances exogènes et endogènes les plus déterminantes. Dans un deuxième temps, il aborde les enjeux stratégiques majeurs à moyen et à long terme ainsi que les acteurs principaux et leurs possibles options stratégiques. La troisième partie envisage les scénarios qui se dégagent de l’ensemble de ces travaux, en distinguant les évolutions socio-économiques et le positionnement géopolitique.

27HUGON Philippe (dir.), GAUD Michel (dir.), PENOUIL Marc (dir.), Crises de l’éducation en Afrique, Afrique contemporaine, n° 172, décembre 1994, 303 p.

Débutant par des repères historiques, le numéro spécial consacré à l’éducation et à la formation en Afrique analyse le rythme de développement dans ce domaine sous les angles quantitatifs et méthodologiques. Il tisse le lien entre enseignement, pédagogie et cultures. D’autres points essentiels sont abordés : l’enseignement supérieur, l’insertion professionnelle, l’impact des politiques d’ajustement structurel sur l’éducation.

28MINGAT Alain, SUCHAUT Bruno, Les systèmes éducatifs africains : une analyse économique comparative, Bruxelles, De Boeck Université, 2000, « Pédagogies en développement », 308 p.

L’éducation en Afrique est à la fois de qualité médiocre et peu développée, mais cela n’est pas uniquement dû aux contraintes financières et démographiques qui pèsent sur le secteur. Cet ouvrage analyse le contexte macro-économique, les coûts unitaires, les flux scolaires, la qualité de l’école et les facteurs qui agissent sur elle, l’équité dans la répartition des crédits publics et en fonction du sexe, l’efficacité externe ainsi que la gestion administrative et pédagogique.

29NOMAYE Madana, L’éducation de base au Tchad : situation, enjeux et perspectives, Paris, L’Harmattan, 1998, « Educations et sociétés », 218 p.

Après un rappel du contexte social, économique, politique et éducatif au Tchad, l’auteur décrit la situation actuelle de l’éducation de base puis en dégage les enjeux principaux et les perspectives possibles.

30VELIS Jean-Pierre, Au risque d’innover : éducation de base en Afrique occidentale, Paris, UNESCO, 1999, « Regards sur l’alphabétisation », 141 p.

En Afrique de l’Ouest, l’école ne remplit plus sa mission. Les taux de scolarisation demeurent faibles malgré les efforts budgétaires de nombreux gouvernements. L’analphabétisme demeure. Pourtant, dans ces pays, des expériences sont entreprises pour que l’éducation de base pour tous devienne une réalité. Cet ouvrage fait le point sur ce qu’il reste des propositions du séminaire « Approches novatrices en éducation de base, efficience, viabilité, rôle des communautés et des médias » de 1997.

31VERHAAGEN Alain, Alphabétisation durable, défi au non-développement ! Le cas de l’Afrique subsaharienne, Hambourg, IUE (Institut de l’UNESCO pour l’éducation), 1999, « Études de l’IUE 8b », 344 p.

Cette étude montre la richesse et l’éclectisme de l’expérience subsaharienne en matière d’alphabétisation et d’éducation des adultes. Les expériences confirment que là où l’alphabétisation est conçue en interrelation avec une action de développement, elle constitue le vecteur primordial d’une autonomisation des populations au sens large.

32WOLDU GABRE Michael (dir.), Rapport sur le développement en Afrique 2000 : intégration régionale en Afrique, Abidjan, Banque africaine de développement, Paris, Économica, 2000, 251 p.

Ce rapport fait le point sur l’économie africaine dans l’économie mondiale, fournit des informations sur l’intégration régionale en Afrique et expose l’expérience du Groupe de la Banque dans la promotion de l’intégration régionale. La troisième partie fournit les statistiques économiques et sociales sur l’Afrique. De nombreux graphiques, des encadrés et des tableaux alimentent l’ensemble de l’ouvrage.

Asie

33HANNUM Emily, Political Change and the Urban-Rural Gap in Basic Education in China 1949-1990, Comparative Education Review, vol. 43, n° 2, mai 1999, p. 193-211.

Le besoin de développer l’économie ne va pas toujours dans le sens de la réduction des inégalités sociales ; ceci est particulièrement sensible chez les nations en développement. Cette difficulté est illustrée par l’exemple de la Chine populaire qui depuis 1949, comme l’analyse cet article à propos de sa politique éducative, hésite entre un modèle socialiste égalitaire et un modèle libéral compétitif.

34RENWICK William (rap.), Examens des politiques nationales d’éducation : Corée, Paris, OCDE, 1998, 235 p.

Cet examen embrasse tout le système éducatif, y compris la formation professionnelle et l’enseignement technique. Après avoir évalué les grands axes des réformes proposées en mai 1995, il recommande des améliorations dans des domaines aussi essentiels que l’accès pour tous aux possibilités d’éducation dans la perspective de la formation tout au long de la vie, la qualité de l’apprentissage, la réforme et la décentralisation du système éducatif.

35STROMQUIST Nelly P. et al, Social Movements and Education : Special Section, Revue internationale de l’éducation, vol. 44, n° 2/3, juin 1998, p. 125-213.

Illustré par des exemples tirés de certains pays, ce dossier analyse l’impact des mouvements sociaux (mouvement féminin en Inde, initiatives populaires au Brésil, enjeux de l’éducation populaire en regard de l’application des programmes d’ajustement structurel en Amérique Latine) sur l’évolution des politiques éducatives.

36NATH Samir R., SYLVA Kathy, GRIMES Janice, Raising Basic Education Levels in Rural Bangladesh : the Impact of a Non-Formal Education Programme, Revue internationale de l’éducation, vol. 45, n° 1, mars 1999, p. 5-26.

Partant du concept d’« éducation de base » (cf. Jomtien 1990), cet article analyse l’impact du programme d’éducation non formelle du Comité bangladais pour le développement rural sur la réalisation de l’éducation de base auprès des enfants du Bangladesh rural.

Amérique latine

37BLANQUER Jean-Michel, TRINDADE Helgio, Les défis de l’éducation en Amérique latine, Paris, IHEAL, 2000, 304 p.

Cet ouvrage fait suite à un colloque organisé par ITHEAL (Institut des hautes études de l’Amérique latine) en septembre 1999, colloque qui réunissait les spécialistes latino-américains et européens dans le domaine de l’éducation. Le livre, qui compare les systèmes européens et latino-américains, comprend deux parties : l’une sur les défis de la croissance des systèmes d’éducation, l’autre sur les défis liés à l’ouverture des systèmes éducatifs.

38TORRES Carlos Alberto (éd.), PUIGGROS Adriana (éd.), Latin American Education: Comparative Perspectives, Boulder, Westview Press, 1999, 375 p.

Avec un regard, pour l’un de sociologue et pour l’autre d’historienne, les auteurs de cet ouvrage apportent leur contribution à l’étude des politiques d’éducation en Amérique latine. Dans une perspective comparative, des éclairages plus particuliers sont portés sur les réformes éducatives en Argentine, au Brésil, au Mexique, à Cuba, au Chili et au Salvador.

39McEWAN Patrick J., CARNOY Martin, The Effectiveness and Efficiency of Private Schools in Chile’s Voucher System, Educational Evaluation and Policy Analysis, vol22, n° 3, octobre 2000, p. 213-239.

Cet article étudie le bon fonctionnement du système éducatif au Chili tant par ses écoles publiques que privées ; il compare les coûts de fonctionnement des unes et des autres ainsi que leur efficacité respective et montre également que la pratique des chèques-éducation (vouchers) donne de bons résultats dans ce pays.

Amérique du Nord

40L’école, une communauté éducative : voies de renouvellement pour le secondaire, Sainte-Foy (Québec), Conseil supérieur de l’éducation, 1998, 64 p.

Le Conseil supérieur de l’éducation du Québec retient trois pistes d’action pour l’établissement d’une communauté éducative pour l’école secondaire : la nécessité pour chaque équipe-école de s’engager dans une démarche d’explicitation et d’affichage de ses valeurs institutionnelles ; la création d’une communauté de travail pour la réalisation de projets de perfectionnement collectifs ; le partenariat avec les parents et avec les institutions et organismes locaux.

41Les enjeux majeurs des programmes d’études et des régimes pédagogiques, Sainte-Foy, Conseil supérieur de l’éducation, 1999, 66 p.

Cet ouvrage aborde les compétences transversales dans le primaire, le soutien pédagogique et la diversification des parcours, l’équilibre du curriculum, le renouvellement du second cycle secondaire, l’évaluation des apprentissages, l’articulation de la formation générale et de la formation professionnelle.

42L’évaluation institutionnelle en éducation : une dynamique propice au développement, Sainte-Foy, Conseil supérieur de l’éducation, 1999, 137 p.

Dans la perspective d’une réforme du système scolaire québécois, le Conseil supérieur de l’éducation a choisi le thème de l’« évaluation institutionnelle » pour ce présent rapport. L’objectif est de vérifier dans quelle mesure le système éducatif québécois atteint les objectifs d’éducation et de formation propres à sa mission tant sur le plan local que national.

43Excellence in Education : Views on Improving American Education, Economic Policy Review, vol. 4, n° 1, mars 1998, 129 p.

Actes de la conférence organisée par la Banque fédérale de New York en novembre 1997 sur l’évaluation du système éducatif américain : les communications ont porté sur l’économie de l’éducation (évaluation des dépenses engagées et des résultats), le choix parental et la concurrence entre l’enseignement public et l’enseignement privé, l’évaluation de la qualité des écoles publiques ou privées, la performance de l’enseignement supérieur et de l’accès des étudiants à l’emploi. Les experts réunis en table ronde finale notent les diverses initiatives entreprises pour résoudre le problème majeur du système éducatif aux États-Unis : la dégradation de l’enseignement et des écoles dans les centres-villes et les quartiers pauvres.

44FURLAN Alfredo, et al., Le maintien de la discipline à l’école, Perspectives, UNESCO, vol. XXVIII, n° 4, décembre 1998, p. 587-677.

Le maintien de la discipline est l’un des principaux problèmes auxquels se heurtent les systèmes éducatifs de nombreux pays. Le problème est ici abordé sous différents angles : replacé dans le contexte de la réforme éducative en Angleterre, l’étude des relations entre savoir et pouvoir dans les établissements d’Argentine, l’augmentation de l’indiscipline dans le secondaire au Mexique, la culture des jeunes en milieu populaire, les violences entre élèves, la violence des élèves comme réponse à la violence d’un système d’enseignement arbitraire et autoritaire aux États-Unis.

45LOVELESS Tom, The Tracking Wars : State Reform Meets School Policy, Washington, Brookings Institution, 1999, 194 p.

À partir des exemples du Massachusetts et de la Californie qui ont aboli la pratique des groupes de niveau (tracking) en 1993 et 1987, cet ouvrage analyse les débats très vifs aux États-Unis sur l’homogénéisation des classes et des filières dans l’enseignement élémentaire et secondaire : quelles en sont les conséquences sur le plan de la réussite et de l’égalité scolaire ou sociale, quel est le rôle des autorités politiques locales, quel est le bilan des réformes engagées dans les deux États pour abandonner ce procédé et, au-delà, quelles sont les relations entre le pouvoir politique local et les responsables éducatifs ?

46Pour un renouvellement prometteur des programmes à l’école, Sainte-Foy, Conseil supérieur de l’éducation, 1998, 62 p.

Ces réflexions sur la réforme du programme d’études du primaire et du secondaire au Québec mettent particulièrement l’accent sur les grands domaines d’apprentissage et les compétences transdisciplinaires.

47RAYMOND Danielle, LENOIR Yves, AQUFOM, Enseignants de métier et formation initiale : des changements dans les rapports de formation à l’enseignement, Bruxelles, De Boeck Université, 1998, « Perspectives en éducation », 324 p.

L’ouvrage analyse, sous différents angles, les incertitudes et les possibilités de cette nouvelle collaboration des enseignants de métier à la formation des débutants ; car leur arrivée sur le terrain de la formation initiale soulève, entre autres, des questions sur les savoirs en présence – savoir d’expérience et savoir savant –, sur les compétences respectives des partenaires du monde universitaire et du milieu scolaire et sur les fondements de leurs statuts socioprofessionnels.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-France Pamart, « Références bibliographiques du dossier « Les grands débats éducatifs aujourd’hui. Afrique, Amérique, Asie » », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 27 | 2000, 139-147.

Référence électronique

Marie-France Pamart, « Références bibliographiques du dossier « Les grands débats éducatifs aujourd’hui. Afrique, Amérique, Asie » », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 27 | 2000, mis en ligne le 01 octobre 2003, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://ries.revues.org/2401 ; DOI : 10.4000/ries.2401

Haut de page

Auteur

Marie-France Pamart

Documentaliste au Centre de ressources documentaires du CIEP

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page