Navigation – Plan du site

Introduction

Jean Duverger et Odile Luginbühl
p. 21-22

Texte intégral

1Après avoir présenté diverses analyses de politiques éducatives en Afrique, en Amérique et en Asie dans un premier volet (n° 27), le dossier de la Revue internationale d’éducation – Sèvres consacré au panorama des grands débats qui traversent l’éducation au seuil du XXIe siècle aborde le continent européen.

2Même si le cadre général des réflexions ou des réformes qui sont menées dans les pays observés ici reste fortement caractérisé par la prise en compte du phénomène de la mondialisation – en particulier pour ce qui relève de l’introduction des nouvelles technologies –, les débats européens mettent l’accent plus particulièrement sur trois points en étroite articulation : le partage et la complémentarité des responsabilités locales et nationales, le souci de l’efficacité/rentabilité du système et la définition des finalités de l’éducation.

3Ces thèmes se retrouvent dans tous les articles de ce dossier, selon des pondérations et des approches différentes en raison des situations politiques spécifiques. Pour illustrer cette diversité, nous avons retenu le critère géopolitique des sous-régions, en présentant des analyses traitant de pays répartis entre l’Europe du Sud, l’Europe du Nord et l’Europe de l’Est. En introduction, les objectifs de l’Union européenne sont présentés par l’unité d’Eurydice, en relation avec un calendrier de programmation continue et une nouvelle méthode de coordination. Le cas de la République fédérale allemande (Ingrid Gogolin) est ensuite abordé dans la perspective d’une double transformation, sous l’effet, d’une part, de la réunification et, d’autre part, du processus de mondialisation. En Angleterre (Patricia Broadfoot) comme en France (François Dubet) – dans des contextes dissemblables, voire opposés –, ce sont les enjeux politiques et sociaux de l’éducation qui constituent l’objet des débats, autour des notions de régulation du système et d’égalité des chances. L’actualité en Italie (Nicoletta Biferale) est dominée par la même préoccupation d’adaptation aux changements, se traduisant par la mise en place d’une vaste réforme qui touche tant aux structures qu’aux contenus. Enfin, les systèmes éducatifs de la Fédération de Russie et de la Slovaquie connaissent des bouleversements liés aux ruptures politiques des années quatre-vingt-dix : la rénovation des curricula et l’ouverture vers l’extérieur impliquent un renouvellement en profondeur des objectifs assignés à l’éducation et des modalités de leur mise en œuvre.

4L’arrêt sur image que constitue le double dossier de cette revue met en évidence les principales tensions et lignes de force de l’éducation dans le monde. Les mutations politiques, technologiques, économiques de la fin du XXe siècle inquiètent et stimulent à la fois, ce qui explique l’ambivalence des attentes exprimées vis-à-vis des systèmes éducatifs. L’exigence de qualité, thème constant quelles que soient les situations nationales, ne peut se lire seulement comme une manifestation du développement du consumérisme, dans un souci de rentabilité par rapport aux investissements et d’efficacité en réponse à l’élévation des niveaux de formation, mais tout autant comme l’expression d’une nécessité sociale et d’un enjeu culturel. Valeurs économiques et valeurs humanistes : la dynamique de l’éducation consiste, pour la plupart des pays, dans la recherche de l’équilibre, constamment redéfini, entre ces deux pôles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Duverger et Odile Luginbühl, « Introduction », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 28 | 2000, 21-22.

Référence électronique

Jean Duverger et Odile Luginbühl, « Introduction », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 28 | 2000, mis en ligne le 01 décembre 2003, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://ries.revues.org/2407

Haut de page

Auteurs

Jean Duverger

Articles du même auteur

Odile Luginbühl

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page