Navigation – Plan du site
Dossier : le métier de chef d’établissement

La gestion scolaire, entre modernisation et exigence démocratique

Le cas du Portugal
School management – between modernisation and democratic requirements. The Portuguese case
La gestión escolar, entre modernización y exigencia democrática. El caso de Portugal
João Barroso
p. 55-64

Résumés

Cet article examine la façon dont le métier de chef d’établissement a évolué au Portugal, les tensions et les interrogations qui affectent aujourd’hui ses pratiques et les défis qui se posent à son avenir. Après avoir décrit brièvement l’évolution récente du cadre légal sur l’autonomie et la gestion des établissements, l’auteur met en évidence les quatre conceptions dominantes actuellement en ce qui concerne le profil d’un chef d´établissement : une conception bureaucratique, une conception corporatiste, une conception managériale et une conception politico-sociale. Enfin, l’auteur analyse les tensions auxquelles les chefs d’établissement sont confrontés dans un contexte de coexistence entre des modes de régulation bureaucratiques et post-bureaucratiques.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2015.

Plan

L’évolution récente de la gestion des établissements scolaires
L’autonomie des écoles
Le métier de chef d’établissement
Les tensions actuelles

Aperçu du texte

Les chefs d’établissement sont confrontés aujourd’hui à toute une série de changements, en amont et en aval du contexte où ils exercent leur action, lesquels déterminent clairement leur mission et leurs fonctions, les compétences mobilisées, les procédures utilisées et les résultats obtenus.

Ces modifications portent notamment sur les modes de régulation des politiques publiques d’éducation, sur les pratiques de gestion et sur les processus pédagogiques. Dans le premier cas, nous sommes face à l’émergence de nouveaux modes de régulation, avec l’avènement de « l’État évaluateur », qui remplace le contrôle a priori par les normes par un contrôle a posteriori des résultats. Dans le second cas, nous assistons à un changement de paradigme au niveau de la conception de l’organisation et du management, qui remplace le « modèle bureaucratique » par des modes alternatifs de type post-bureaucratique. Dans le troisième cas, il y a plus de flexibilité du curriculum et de la diversification des s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

João Barroso, « La gestion scolaire, entre modernisation et exigence démocratique », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 60 | 2012, 55-64.

Référence électronique

João Barroso, « La gestion scolaire, entre modernisation et exigence démocratique », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 60 | septembre 2012, mis en ligne le 01 septembre 2015, consulté le 16 avril 2014. URL : http://ries.revues.org/2486

Haut de page

Auteur

João Barroso

Professeur des universités à l’Institut de l’éducation de l’Université de Lisbonne et vice-président de la même université depuis 2011. Il a obtenu un DEA à l’Université de Bordeaux, puis un doctorat et une habilitation en sciences de l’éducation à l’Université de Lisbonne. Enseignant et chercheur en politique et administration scolaire, il a été membre du comité directeur du projet de recherche The role of knowledge in the construction and regulation of health and education policy in Europe: convergences and specificities among nations and sectors financé par l’Union Européenne, 7e programme cadre, 2006-2011 (directeur de l’équipe portugaise).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page