Navigation – Plan du site
Dossier : le métier de chef d’établissement

Entre droits et devoirs élargis

Une perspective empirique sur l’action des chefs d’établissements allemands
Entre deberes y derechos ampliados. Una perspectiva empírica sobre los jefes de establecimiento alemanes
Extended responsibilities and rights. An empirical look at German school heads
Stefan Brauckmann
Traduction de Catherine Torrès
p. 93-104

Résumés

Devant des exigences croissantes en matière de pilotage des établissements ainsi que de sélection, de recrutement et de formation des cadres scolaires en Allemagne, l’article étudie le degré de professionnalisation des chefs d’établissements allemands en s’appuyant d’abord sur les spécificités de leur profession définies dans le cadre d’une réflexion théorique. Il rend compte ensuite d’une recherche empirique (projet SHaRP) menée avec des chefs d’établissements et des représentants de l’administration scolaire pour les Länder de Berlin et du Brandebourg. Les constats établis à partir de cette double perspective incitent à une réflexion sur la conception, la mise en œuvre et l’exploitation des dispositifs de professionnalisation. Enfin, l’article applique à la direction d’établissements des préconisations de la recherche sur les professions.

Haut de page

Extrait du texte

Plan

Éléments de contexte
Le métier de chef d’établissement dans une perspective externe
Le métier de chef d’établissement dans une perspective interne
Synthèse
Perspective

Aperçu du texte

Éléments de contexte

Dans le contexte des résultats des enquêtes comparatives internationales sur les performances, qui ont souscrit au modèle paradigmatique de développement et d’efficience scolaires, les Länder ont engagé depuis peu un processus de modernisation du système scolaire, faisant passer le pilotage du système d’un pilotage injonctif du « input » à un pilotage du « output » basé sur l’évaluation des résultats. Au cours des vingt dernières années, les Länder, à des degrés divers, ont accordé davantage d’autonomie aux établissements et, dans cette perspective, ont renforcé le statut et la position du chef d’établissement. Le législateur a pris en compte le fait qu’un rôle clé revient au chef d’établissement en matière de garantie et de développement de la qualité (Wissinger 2011).

La mise en œuvre de nouveaux espaces de décisions visant la garantie de la qualité implique un rôle central du chef d’établissement qui, avec des compétences juridiques élargies, se voit confronté ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stefan Brauckmann, « Entre droits et devoirs élargis », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 60 | 2012, 93-104.

Référence électronique

Stefan Brauckmann, « Entre droits et devoirs élargis », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 60 | septembre 2012, mis en ligne le 01 septembre 2012, consulté le 21 octobre 2014. URL : http://ries.revues.org/2503

Haut de page

Auteur

Stefan Brauckmann

Chercheur au Centre de recherche sur la gouvernance éducative du Deutsches Institut für Internationale Pädagogische Forschung (DIPF), à Berlin, et membre de l’Educational Research Section of the Leibniz Association. Il travaille sur les systèmes éducatifs, ainsi que sur les mécanismes de gouvernance qui influent sur l’assurance qualité dans l’éducation. Il a participé à plusieurs études comparatives internationales, en particulier sur l’amélioration du leadership pour les résultats des élèves (LISA). Actuellement, il est chercheur principal de l’étude SHARP sur les structures et la charge de travail des chefs d’établissement dans trois Länder différents par le degré d’autonomie de leurs établissements. Il publie régulièrement, intervient dans des congrès et colloques internationaux, et a été chercheur invité dans les universités de Berkeley, Stanford, Chypre, Stellenbosch.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page