Navigation – Plan du site
Dossier

Références bibliographiques du dossier « la formation des enseignants : des problématiques convergentes »

Marie-France Pamart

Texte intégral

  • 1 Revue internationale d’éducation-Sèvres, n° 20, décembre 1998, « La formation des enseignants : des (...)

1Faisant suite à une première partie bibliographique1 qui aborde les modalités de la formation des enseignants, en France et à l’étranger, ainsi que certains domaines spécifiques, tels les langues, cette seconde partie s’organise autour des thèmes abordés en termes de problématique, prolongeant les débats qui animent le dossier : enjeux éducatifs, politiques, théorie et pratique, rôle de l’université, professionnalisation, globalisation et mutations, démocratisation.

La formation des enseignants : enjeux et débats

2BOURDONCLE Raymond, Artisan moral ou professionnel ? La place des valeurs dans la conception de la fonction et de la formation des enseignants, Spirale, n° 21,1998/02, p. 25-34.
En comparant avec le modèle américain, l’auteur dresse ici le double portrait de l’enseignant, soit professionnel et efficace (modèle américain), soit artisan moral et responsable. Pourquoi ne pas associer aujourd’hui dans la formation des enseignants, réflexion morale et formation professionnalisant, en développant des formations techniques visant à former des artisans moraux ?

3BARBE Jean-Michel, Y a-t-il une place pour les valeurs dans la formation des professeurs à l’IUFM ?, Spirale, n° 22, 1998/10, p. 141-151.
Dans ce deuxième numéro de Spirale, toujours consacré aux valeurs en éducation et en formation, l’hypothèse avancée dans cet article est qu’une dynamique institutionnelle de formation reste à promouvoir. L’organisation actuelle a tendance à privilégier le contrôle plutôt que la formation, l’approche des valeurs étant trop souvent réduite à des contenus enseignés.

4GAUTHIER Pierre-Louis (coord.), La formation des enseignants : des approches contrastées, Revue internationale d’éducation-Sèvres, n° 20 décembre 1998, p. 32-151.
À partir d’entrées très variées, le dossier présente les approches plurielles de la formation des enseignants dans neuf pays et quatre continents. Une problématique émerge de cette diversité qui est plus amplement développée dans le présent numéro.

5DUVERGER Jean (coord.), LUGINBUHL Odile (coord.), Les grands débats éducatifs aujourd’hui, Revue internationale d’éducation-Sèvres, n° 15, 1997/09, p. 25-143.
Ce
dossier présente des analyses de situations dans différents pays du monde. On peut constater l’apparition de thèmes récurrents : l’accent mis sur la formation des enseignants, la nécessité d’un contrôle national sur la qualité du système éducatif, les modalités de financement (privatisation), le développement de la décentralisation et l’autonomie des établissements.
LÉONARD Frank, Représentations de la formation chez les nouveaux professeurs des écoles formés en IUFM, Spirale, hors-série n° 2, 1997/12.
Parti d’une enquête sur les représentations qu’ont les professeurs des écoles de leur propre formation en IUFM, le présent article propose une analyse selon trois axes : qui sont les professeurs des écoles ? Quelles sont leurs représentations de la formation ? Que « fabrique » l’IUFM selon eux ?

6GONNIN-BOLO Annette (coord.), BAILLAT G. (coord.), AUDIGIER François, LEBEAUME Joël, GREHAIGNE Jean-François, AMADE-ESCOT Chantai, BEGYN Francis, CIFALI Mireille, PIOT Thierry, L’identité enseignante : entre formation et activité professionnelle, Recherche et formation, n° 25,1997/03,121 p.
Ce numéro est centré sur l’analyse de l’activité enseignante dans sa multiplicité, sa complexité mais aussi dans la permanence des questions qu’elle pose. Les auteurs tentent de comprendre quels peuvent être les points d’ancrage de l’identité enseignante et comment elle se construit à la fois dans les processus formels, comme les processus de formation, et dans les processus informels qui relèvent de l’activité quotidienne, des expériences, de la capacité à les analyser, à les distancier et à les réfléchir.

7GARDOU Charles (dir.), (F) Utilité de la formation des enseignants ?, Cahiers Binet-Simon, n° 642 et 643, 1995/02, 1995/05, p. 1-109, p. 5-105, bibliogr.
Le dossier, qui court sur deux numéros de la revue, vise à concevoir une nouvelle culture de la formation pour les enseignants. Il part de constats et ouvre des pistes de réflexion. La formation doit entrer dans un projet professionnel et inscrire, comme finalité, une option de changement dans les pratiques pédagogiques de l’enseignant. Une opération d’évaluation permettra de mesurer l’efficacité des stages.

8CLERC Françoise (coord.), La formation des enseignants. I : les enjeux, Cahiers pédagogiques, n° 335, 1995/06, p. 11-51, bibliogr.
Le dossier s’intéresse à ce que sont, dans ce domaine, les objectifs de l’institution et le attentes des enseignants, à la place de la théorie et de la pratique dans cette formation, aux acquis et aux incertitudes de la formation initiale et au développement de la formation continue.

9L’école des maîtres, Actes du colloque des 3, 4 et 5 février 1995 - Îlopole technologique de Compiègne, Éducation et devenir, n° 39,1995/12, 65 p.
Le numéro rend compte, d’une part, de deux conférences intitulées « La formation, vecteur de changement » et « Comment se forme-t-on ? » et, d’autre part, des travaux des commissions suivantes : « À quoi sert la formation ? », « De la formation initiale à la formation continue », « La formation est-elle au service du professionnalisme ? », « Quels dispositifs de formation pour les personnels ? », « Comment avoir des formateurs compétents ? », « L’établissement peut-il mettre en place un plan de formation ? », « Comment évaluer les effets de la formation ? ».

10DEVELAY Michel, Peut-on former les enseignants ?, Paris, ESF, « Pédagogies », 1994, 156 p.
Professeur d’université en sciences de l’éducation, l’auteur aborde ici la question de la formation initiale des enseignants. Il est nécessaire de préciser les objectifs de cette formation, qui doit à la fois développer la compétence et le sentiment d’identité professionnelle. Dans les contenus de formation doivent être inclus aussi bien les connaissances relevant des champs disciplinaires que les savoirs didactiques et pédagogiques et une formation psychologique. Les modalités de la formation peuvent être variées mais doivent être adaptées au public concerné et aux compétences à acquérir.

La formation des enseignants : entre théorie et pratique

11BOUVIER Alain (coord.), OBIN Jean-Pierre (coord.), La formation des enseignants sur le terrain, Paris, Hachette Éducation, « Former, organiser pour enseigner », 1998, 253 p.
L’ensemble des contributions de cet ouvrage vise à établir une sorte de dialectique des rapports entre savoirs et pratiques. Quelle forme doit prendre l’alternance entre le terrain et le centre de formation pour faciliter la construction des compétences professionnelles ? Comment amener le formé à prendre conscience de ses manières de faire et faciliter le regard de chacun sur ses propres démarches ? Un nouveau profil de formateur apparait : du formateur ingénieur-didacticien au formateur médiateur-facilitateur de l’analyse par les formés de leur vécu de formation.

12CHARTIER Anne-Marie (réd.), JACQUET-FRANCILLON François (réd.), LAHIRE Bernard, FAYOL Michel, Les savoirs de la pratique : un enjeu pour la recherche et la formation, Recherche et formation, n° 27, 1998111, p. 5-154.
Dans ce numéro, la question des pratiques est mise au cœur du débat ; les différentes contributions à ce dossier abordent divers aspects des savoirs de la pratique selon des points de vue contrastés : théorique (comment chaque science humaine a-t-elle construit son objet d’étude et d’investigation ?), méthodologique (quels sont les outils d’investigation élaborés dans chaque champ de recherche pour repérer et décrire ces pratiques), pédagogique (que peuvent nous apprendre les savoirs pratiques sur les modes de transmission des enseignants et des formateurs ?) et, enfin, historique (pourquoi la question théorique des savoirs de la pratique s’est-elle posée si tardivement ?).

13CHARTIER Anne-Marie, L’expertise enseignante entre savoirs pratiques et savoirs théoriques, Recherche et formation, n° 27,1998111, p. 67-82.
Pour penser la formation professionnelle des enseignants aujourd’hui, deux modèles se trouvent en concurrence : pour le premier, une bonne diffusion des savoirs de référence est nécessaire pour orienter les choix didactiques et pédagogiques ; pour le second, c’est dans l’action et par l’action que s’effectuent les progrès qui peuvent être améliorés par une réflexion après coup. L’auteur nous livre ici ses réflexions sur la théorie et la pratique à l’aide d’une étude de cas : analyse de la pratique professionnelle d’une institutrice sur sa pédagogie de l’écriture en grande section de maternelle.

14L’école à la page : formation continue et perfectionnement professionnel des enseignants, Paris, OCDE, 1998, 194 p., bibliogr.
La formation continue et le perfectionnement professionnel des enseignants font désormais partie intégrante d’une évolution des systèmes éducatifs fondée sur l’élaboration de stratégies nouvelles et dynamiques au niveau de l’école. Les huit pays étudiés dans ce rapport de l’OCDE (Allemagne, États-Unis, Irlande, Japon, Luxembourg, Royaume-Uni, Suède) ont des traditions et des systèmes différents en matière d’éducation. Cependant, ils arrivent tous à la même conclusion : les méthodes de perfectionnement professionnel les plus efficaces combinent des activités sur place et hors de l’école. L’expérience de ces pays fait également ressortir la nécessité d’une identification plus systématique des besoins, d’une meilleure évaluation des programmes et d’une diffusion améliorée de ces évaluations.

15TODESCHINI Marco (éd.), Practical Experience in Teacher Education: Issues, Cases, selected annoted bibliography, European Journal of Teacher Education, vol. 19, n° 3, 1996/10, p. 205-361, bibliogr., p. 1-78.
Ce numéro regroupe seize articles concernant la place et le rôle de l’expérience pratique dans la formation des enseignants. Ces réflexions, analyses et études de cas nationaux ont été présentées lors du séminaire de juin-juillet 1995. Une abondante bibliographie analytique, réalisée à cette occasion, fait l’objet d’un fascicule annexe.

16LANG Sandy, MOTTET Gérard, DEANE Michèle, HARRIS Alma, GOMEZ Florent, HOSTEIN Bernard, CLERC Françoise, CASPARD Pierre, CASPARD-KARYDIS Pénélope, GILLET Jean-Claude, Pratiques de formation initiale et continue des enseignants, Recherche et formation, n° 23, 1996/12, p. 5-134.
Un débat autour de la professionnalisation des corps enseignants, les pratiques de vidéo-formation, le conseil pédagogique dans le contexte de la formation à distance, l’utilité du mémoire professionnel, l’évolution de la formation au sein des IUFM, la formation continue des maîtres, etc. Cette série d’articles témoigne de la diversité des conceptions et des aspects du métier d’enseignant et des formations qui y mènent et le façonnent.

17BARRIUSO-DE CEUSTER A. (coord.), La formation continue des enseignants dans l’Union européenne et dans les pays de l’AELE/EEE, Bruxelles, Unité européenne d’Eurydice, 1995, 201 p.
L’état des lieux sur l’organisation de la formation continue des enseignants dans l’Union européenne et dans les pays de l’AELE a été réalisé à partir des informations recueillies auprès des unités nationales d’Eurydice. Il concerne les niveaux préscolaire, primaire et secondaire. Chaque description nationale sur la formation continue est précédée d’un tableau synthétique sur la formation initiale des enseignants.

18PERRENOUD Philippe, La formation des enseignants entre théorie et pratique, Paris, L’Harmattan, « Savoir et formation », 1994, 254 p., bibliogr.
L’auteur regroupe ici des textes écrits de 1983 à 1993 et concernant les pratiques pédagogiques et leur lien avec le métier et la formation des enseignants. L’évolution des formations doit prendre en compte la complexité des pratiques, mais aussi s’inscrire dans une réflexion sur les finalités de l’éducation et les transformations du système éducatif. Une interaction entre formation et recherche en éducation s’avère alors indispensable.

Professionnalisation des enseignants

19BOURDONCLE Raymond (éd.), DEMAILLY Lise (éd.), Les professions de l’éducation et de la formation, Villeneuve d’Ascq (France), Presses universitaires du Septentrion, « Les métiers de la formation », 1998, 480 p.
Aujourd’hui, les différentes institutions de transmission de savoirs et les activités d’éducation et de formation connaissent une forte déstabilisation qui affecte à la fois les organisations et les pratiques professionnelles. Ainsi, les métiers de l’éducation et de la formation se trouvent pris entre une exigence de rationalisation, une volonté de professionnalisation, un consensus sur leur caractère socialement prioritaire et des incertitudes conflictuelles sur leurs objectifs d’action. Toutes ces questions sont débattues dans cet important ouvrage auquel un grand nombre de professionnels de l’éducation ont apporté leur contribution.

20RAYMOND Danielle, LENOIR Yves, Association québécoise universitaire en formation des maîtres (AQUFOM), Enseignants de métier et formation initiale : des changements dans les rapports de formation à l’enseignement, Bruxelles, De Boeck Université, « Perspectives en éducation », 1998, 324 p.
L’ouvrage analyse, sous différents angles, les incertitudes et les possibilités de cette nouvelle collaboration des enseignants de métier à la formation des débutants car leur arrivée sur le terrain de la formation initiale soulève, entre autre, des questions sur les savoirs en présence - savoir d’expérience et savoir savant - sur les compétences respectives des partenaires du monde universitaire et du milieu scolaire, et sur les fondements de leurs statuts socioprofessionnels.

21BORKO Hilda (coord.), PUTNAM Ralph (coord.), Professional Development and Reform Based Teaching, Teaching and Teacher Education, vol. 14, n° 1,1998/01, p. 1-140.
Le thème de ce numéro porte sur la professionnalisation du métier d’enseignant. Les diverses contributions analysent des aspects variés de ce changement comme la participation de l’université, les réflexions des enseignants sur leurs propres pratiques, le rôle des enseignants expérimentés dans l’aide apportée aux débutants.

22PAQUAY Léopold (éd.), ALTET Marguerite (éd.), CHARLIER Evelyne (éd.), PERRENOUD Philippe (éd.), Former des enseignants professionnels : quelles stratégies ? Quelles compétences ?, Bruxelles, De Boeck Université, « Perspectives en éducation », 1996, 267 p., bibliogr.
Cette réflexion sur la formation initiale et continue des enseignants, est organisée autour de trois questions : quelles sont les compétences essentielles des enseignants expérimentés ? Comment ces compétences professionnelles se construisent-elles ? Comment former des enseignants pour qu’ils deviennent capables de réfléchir sur leurs pratiques ? Des dispositifs originaux de formation et des démarches expérimentées sont proposés pour former les enseignants à analyser leurs pratiques.

23BOURDONCLE Raymond, LADERRIÈRE Pierre, MERTENS Huub, NOVOA Antonio, PERRENOUD Philippe, TOWNSHEND John, La professionnalisation des enseignants, European Journal of Teacher Education, vol. 17, n° 1-2,1994/06, p. 5-130.
Cette livraison de la revue regroupe les contributions des participants au séminaire tenu à Barcelone en juillet 1993. Après plusieurs articles généraux sur le métier d’enseignant, les compétences professionnelles et les politiques mises en œuvre, dans ce domaine, la deuxième partie regroupe des études de cas nationaux sur ce thème. Belgique, Québec, Allemagne, Espagne, France, Royaume-Uni, Grèce, Italie, Irlande, Pays-Bas, Finlande et États-Unis sont successivement évoqués.

24ALTET Marguerite, La formation professionnelle des enseignants : analyse des pratiques et Situations pédagogiques, Paris, Presses universitaires de France, « Pédagogie d’aujourd’hui », 1994, XII-264 p., bibliogr.
La professionnalisation de la fonction enseignante est un thème d’actualité qui favorise la mise en place de formations mieux adaptées. L’auteur étudie l’articulation du processus enseignement-apprentissage et propose des outils pour analyser les différents types de processus : interactifs, médiateurs, situationnels. À partir d’observation de séquences de classe, une analyse quantitative et qualitative et une interprétation des résultats sont présentées. Cette étude permet d’envisager les modalités de la formation professionnelle souhaitable pour les enseignants.

25PAQUAY Léopold, Vers un référentiel des compétences professionnelles de l’enseignant ?, Recherche et formation, n° 16,1994/06, p. 7-38, bibliogr.
La formation initiale des enseignants est régie par quelques paradigmes. L’auteur les rappelle et se base sur eux pour expliciter les objectifs et les stratégies en matière de contenus d’enseignement dispensé aux enseignants. Les priorités distinguées serviront à établir un référentiel, ou ensemble structuré de compétences professionnelles essentielles.

La formation des enseignants dans un monde en mutation

26ELLIOTT John, DAHLSTÖM Lars O., MUSONDA Lawrence W., LÜDKE Menga, BAR-BOSA MOREIRA Antonio Flavio, LI Defeng, RATNAVADIVEL Nagendralingan, SACHS Judyth, GROUNDWATER SMITH Susan, Teacher Education Reforms in an Age of Globalization (special issue), Teaching and Teacher Education, vol. 15, n° 2, 1999/02, p. 133-227.
La réforme de la formation des enseignants est actuellement un phénomène général et la mondialisation du savoir offre un parallélisme avec la mondialisation de l’économie de marché aux mains des puissances industrielles. Dans ce numéro spécial consacré à ce sujet, excluant l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest, les études de cas vont porter sur d’autres pays comme la Namibie, la Zambie, le Brésil, la Chine, la Malaisie et l’Australie.

27Rapport mondial sur l’éducation 1998 : les enseignants et l’enseignement dans un monde en mutation, Paris, UNESCO, 1998, 174 p., tabl, graph.
Cette quatrième édition du Rapport mondial sur l’éducation porte sur la profession enseignante, qui compte cinquante-sept millions de membres dans le monde. Elle recense les tendances et évolutions récentes de l’éducation et des politiques éducatives qui ont des incidences sur les enseignants, en particulier sur leur statut, leurs conditions de travail, leur niveau de formation et leurs possibilités de perfectionnement. En annexe, se trouvent les indicateurs de l’éducation dans le monde avec des tableaux récapitulatifs par pays, ainsi qu’une liste des rapports, publications et périodiques de l’UNESCO concernant l’éducation pendant la période 1995-1997.

28Commission européenne, DG XXII Éducation Formation Jeunesse, Dix années de réformes au niveau de l’enseignement obligatoire dans l’Union européenne (1984-1994), Bruxelles, EURYDICE, 1997, 311 p.
Cette nouvelle publication du réseau EURYDICE propose aux lecteurs de parcourir dix années de l’enseignement obligatoire dans les quinze États membres de l’Union européenne et dans les trois pays de l’AELE/EEE. L’étude identifie et analyse les nombreux changements qui ont eu lieu dans le paysage éducatif européen entre 1984 et 1994. Parmi eux : la répartition des responsabilités au niveau de la gestion de l’enseignement, une plus grande participation de la société, l’importance grandissante de l’évaluation du fonctionnement de l’enseignement et des établissements, la réorganisation de la formation initiale et continue du corps enseignant. Cette étude est disponible aussi sur Internet via le serveur Europa (http://europa.eu.int.).

29IREDALE Roger, The Signifiance of Teacher Education for International Educational Development, Oxford Studies in Comparative Education, vol. 6, n° 2,1996/12,p. 9-17.
Dans cet article, l’auteur tente de répondre à cette question essentielle : quel rôle joue la formation des enseignants dans le développement de l’éducation dans le monde ?

30TEDESCO Juan Carlos (éd.), Le rôle des enseignants dans un monde en changement, Perspectives, vol. XXVI, « 3,1996/09, p. 471-612, bibliogr.
Les différents articles rassemblés dans ce dossier visent à identifier les principaux facteurs que doivent prendre en compte les stratégies de transformation du rôle de l’enseignant. La massification de la profession s’est parfois accompagnée d’une dégradation du recrutement. Le métier d’enseignant évolue et ses nouvelles exigences nécessitent une formation adaptée. Ces changements doivent eux-mêmes s’inscrire dans la gestion globale du système éducatif.

31DELORS Jacques (coord.), L’éducation : un trésor est caché dedans, Rapport à l’Unesco de la Commission internationale sur l’éducation pour le xxie siècle, Paris/Odile Jacob, Paris/UNESCO, 1996, 311 p.
La Commission internationale sur l’éducation pour le xxie siècle a regroupé des personnalités venues d’horizons géographiques, culturels et professionnels variés. À la demande de l’Unesco, elle a réfléchi sur les défis à relever par l’éducation dans les années à venir et préparé suggestions et recommandations. Le rapport issu de ses travaux montre l’importance de l’éducation pour la compréhension du monde, la démocratie et le développement. Il évoque ensuite les objectifs de l’éducation et sa nécessaire continuité au long de la vie. Les orientations proposées concernent les différents niveaux d’enseignement, la formation et le rôle des enseignants, les choix politiques et la coopération internationale.

32LOSEGO Philippe, Les conditions politiques de la professionnalité enseignante et leurs conséquences sociales, Recherche et formation, n° 19, 1995/10, p. 5-24.
La définition de la professionnalité des enseignants dépend du contexte politique d’une nation. La comparaison des dispositifs de formation des maîtres en Espagne et en France le démontre.

33BUFFET Françoise, TSCHOUMY Jacques-André, Association for Teacher Education in Europe (ATEE /Bruxelles), Choc démocratique et formation des enseignants en Europe, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1995, 197 p.
L’éducation peut-elle et doit-elle être partie prenante dans la remise en cause des pratiques actuelles de la démocratie, dans les pays européens et dans le monde ? Le choc démocratique est-il révélateur de certaines faiblesses de l’éducation dans nos sociétés ? C’est ce dont débat cet ouvrage, en particulier grâce aux contributions des groupes de travail de l’Association for Teacher Education in Europe (ATEE).

34LEGRAND Louis, Une école pour la justice et la démocratie, Paris, PUF, « Politique d’aujourd’hui », 1995, 143 p., bibliogr.
Aujourd’hui, en France, l’école unique est l’objet de critiques venant de gauche comme de droite. Elle reste cependant plus que jamais nécessaire tant pour le développement économique que pour la justice sociale et la formation à la démocratie. Les solutions aux problèmes passent en particulier par l’autonomie des établissements et la formation des maîtres.

Haut de page

Notes

1 Revue internationale d’éducation-Sèvres, n° 20, décembre 1998, « La formation des enseignants : des approches contrastée ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-France Pamart, « Références bibliographiques du dossier « la formation des enseignants : des problématiques convergentes » », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 21 | mars 1999, mis en ligne le 17 avril 2013, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://ries.revues.org/2816 ; DOI : 10.4000/ries.2816

Haut de page

Auteur

Marie-France Pamart

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page