Navigation – Plan du site
Dossier

Références bibliographiques

Sabine Humbert
p. 117-126

Texte intégral

Multimédia et nouveau rapport au savoir

1Cette sélection bibliographique a été établie à partir de références récentes, présentes dans la base de données du service de documentation du CIEP ou de documents consultables sur Internet. Elle est organisée autour de cinq axes : multimédia et nouveau rapport au savoir, politiques publiques en faveur des NTIC, formation des enseignants et évolution de leur rôle, nouvelles technologies et enseignement des langues, expériences et pratiques en France et à lʼétranger.

2CRINON Jacques (dir.), GAUTEILLIER Christian (dir.), Apprendre avec le multimédia : où en est-on ? Paris, Retz, « Éducation active et société », 1997, 220 p., bibliogr., glossaire.
Issu des travaux des universités dʼété « Multimédia et apprentissage » organisées en 1995 et 1996 par les CEMEA et lʼInstitut polytechnique de Sévenans, cet ouvrage rassemble réflexions théoriques et comptes rendus dʼexpériences sur trois points : la spécificité des outils multimédias par rapport à lʼimprimé, les atouts et les limites des nouvelles technologies au sein du système éducatif, les apports cognitifs du multimédia.

3GLIKMAN Viviane (coord.), BARON Georges-Louis (coord.), Technologies nouvelles et éducation : quatre années de recherches à lʼINRP [1991-1994), Paris, INRP, « Documents et travaux de recherche en éducation/18 », 1996, 199 p.
Compilation des vingt-deux synthèses de recherche produites par le département Technologies nouvelles et éducation de lʼINRP entre 1991 et 1994, ce document se présente en trois parties : étude de lʼinsertion des technologies de lʼinformation et de la communication dans le système éducatif, activités et modes de représentation et de raisonnement liés aux images dans différents domaines de connaissance, conception et validation dʼenvironnements qui sʼappuient sur des modèles pédagogiques.

4LECOEUR Laurence (dir.), BRUGIÈRE Régis (dir.), « Enseignement, formation et nouvelles technologies », Dossiers de lʼaudiovisuel, n° 75, 1997/10, p. 2-78, bibliogr.
« Face [aux] besoins croissants de formation les NTIC représentent à la fois une nécessité comme objets dʼapprentissage et une véritable opportunité comme supports ». Ce numéro spécial aborde les répercussions quʼentraîne la rencontre des nouvelles technologies et des secteurs de la formation et de lʼenseignement. Après deux chapitres présentant lʼessor des moyens dʼenseignement multimédia (télévision éducative, cursus dʼenseignement à distance, cédéroms, réseau Internet), la troisième partie propose une confrontation de points de vue divergents quant à lʼapport des NTIC à la construction des connaissances.

5LÉVY Pierre, Lʼintelligence collective : pour une anthropologie du cyberspace, Paris, La Découverte, « Sciences et société », 1994, 243 p.
Lʼauteur mène ici une réflexion sur les implications culturelles des nouvelles technologies, sur les enjeux de civilisation liés à lʼémergence dʼun nouveau milieu de communication, de pensée et de travail, quʼil appelle le « cyberspace ». Selon Pierre Lévy, « les nouveaux moyens de création et de communication pourraient renouveler profondément les formes du lien social dans le sens dʼune plus grande fraternité ».

6LÉVY Pierre, Les technologies de lʼintelligence : lʼavenir de la pensée à lʼère informatique, Paris, La Découverte, 1990, 233 p., bibliogr.
Lʼauteur sʼest livré à une enquête sur les « technologies intellectuelles » nées des progrès de lʼinformation et de lʼintelligence artificielle : hypertextes, systèmes experts, nouvelles interfaces... Il explique les bouleversements induits par ces outils dans notre façon de penser et notre rapport à la connaissance.

7LINARD Monique, Des machines et des hommes : apprendre avec les nouvelles technologies, Paris, LʼHarmattan, « Savoir et formation », 1996, 288 p., bibliogr.
Comment apprendre à penser avec des machines qui ne pensent pas ? Lʼintelligence artificielle des automates peut-elle marcher du même pas que lʼintelligence naturelle des hommes ? Comment repenser les relations entre hommes et machines pour faire des technologies de lʼinformation et de la communication de véritables médiateurs de connaissance ?

8MENDELSOHN Patrick, Quand les technologies éducatives nous aident à repenser la question de lʼefficacité de lʼenseignement, 1998, 8 p.
Article consultable sur le site Web du laboratoire TECFA (Technologies de formation et dʼapprentissage), Faculté de psychologie et des sciences de lʼéducation, Université de Genève : http://tecfa.unige.ch/​tecfa/​publicat/​mendel-papers/​hannart.html

9MEUNIER Claire, Points de vue sur le multimédia interactif en éducation : entretiens avec 13 spécialistes européens et nord-américains, Montréal, Chenelière/McGraw-Hill, 1997, 291 p., bibliogr.
Ces entretiens abordent lʼapprentissage, lʼanalyse de lʼoutil multimédia, la pédagogie quʼil implique, lʼévaluation des apprentissages dans ce contexte, lʼinteractivité, sans oublier le design et la production. Ils ont été réalisés avec les spécialistes suivants : Michel Allard, Louise Poissant (Université du Québec à Montréal), Jean-Pierre Balpe, Geneviève Jacquinot (Université de Paris VIII), Serge Carrier (Micro-Intel, Montréal), Clément Dassa, Max Giardina, Michel Laurier (Université de Montréal), Christian Depover (Université de Mons, Belgique), Philippe Duchastel (Nova Southeastern University, Floride), Philippe Marton, Jacques Rhéaume (Université Laval), Michael Mills (MNI Interactive, Californie).

10PERRIAULT Jacques, La communication du savoir à distance : autoroutes de lʼinformation et télé-savoirs, Paris, LʼHarmattan, « Éducation et formation. Série références », 1996, 255 p., bibliogr.
Lʼenseignement à distance est à lʼorigine dʼune des plus grandes mutations quʼait connue lʼéducation mondiale, encore passée quasiment inaperçue. Cet ouvrage à caractère prospectif fait le point sur les évolutions des dix dernières années, met en lumière la politique européenne et les grandes orientations mondiales, et sʼachève en indiquant comment la société civile et lʼindustrie peuvent aider lʼéducation à relever les défis auxquels elle fait face.

11POUTS-LAJUS Serge, RICHE-MAGNIER Marielle, Lʼécole à lʼheure dʼInternet : les enjeux du multimédia dans lʼéducation, Paris, Nathan, « Les repères pédagogiques », 1998, 222 p., bibliogr., lexique.
Malgré la place de plus en plus importante prise dans la société par les technologies de lʼinformation, la question du rôle éducatif de ces technologies demeure controversée. Après un chapitre traitant des questions clés liées à lʼapprentissage, les auteurs proposent un tour dʼhorizon des politiques publiques menées ces dernières années dans plusieurs pays. Ils montrent ensuite, sʼappuyant sur des exemples de réalisations, les multiples utilisations possibles des technologies à lʼécole, puis abordent les problèmes que soulève le développement du multimédia à lʼécole : contraintes techniques et budgétaires, qualité des logiciels, formation des enseignants, difficulté dʼévaluation des bénéfices pédagogiques.

Les politiques publiques en faveur des NTIC

12COMMISSION EUROPÉENNE, Éducation, formation, jeunesse, Apprendre dans la société de lʼinformation : plan dʼaction pour une initiative européenne dans lʼéducation (1996-1998), Luxembourg, Office des publications officielles des Communautés européennes, 1997, 20 p.
Diverses recherches et expériences pilotes ont démontré lʼintérêt pédagogique des nouvelles techniques de la société de lʼinformation ; celles-ci se sont faites plus conviviales, les besoins pédagogiques sont mieux compris et beaucoup dʼenseignants sont ouverts à lʼexpérimentation de nouveaux outils éducatifs. En conséquence, il a paru à la Commission que les conditions étaient réunies pour généraliser lʼusage des technologies dans lʼéducation et la formation ; elle a mis sur pied ce plan dʼaction afin, entre autre, dʼaccélérer lʼentrée des écoles dans la société de lʼinformation (création de réseaux dʼécoles au niveau communautaire) en mobilisant les moyens et les acteurs et en stimulant les partenariats.

13COMMISSION EUROPÉENNE, Task Force « Logiciels éducatifs et multimédia », Rapport de la Task force « Logiciels éducatifs et multimédia », document de travail des services de la Commission, 1996/07, 27 p. http://www2.echo.lu/​mes/​fr/​report796-toc.html
La première partie propose une analyse de la situation et des perspectives du multimédia éducatif dans ses différents contextes dʼutilisation (famille, école et université, entreprise). La seconde esquisse un plan dʼaction communautaire visant à favoriser lʼessor du multimédia éducatif en Europe.

14BUNDESMINISTERIUM FUR BILDUNG, WISSENSCHAFT, FORSCHUNG UND TECHNOLOGIE, Schulen an das Netz, 1996/04. http://www.san-ev.de
Cette opération « Écoles en réseaux » a été lancée à lʼinitiative du ministère fédéral allemand de lʼÉducation, de la Science, de la Recherche et de la Technologie et de Deutsch Telekom. Le coût de cette opération, planifiée sur trois ans sʼélève à 36 millions de deutschmarks et a pour objectifs de promouvoir lʼusage du multimédia et dʼaccroître la qualification des enseignants grâce au télé-enseignement.

15SERVICE DʼINFORMATION DU GOUVERNEMENT, Préparer lʼentrée de la France dans la société de lʼinform@tion, Programme dʼaction gouvernemental, Paris, La Documentation française, 1998, 100 p. http://www.premier-ministre.gouv.fr
Ce programme trace une perspective à lʼaction du gouvernement pour les années à venir et présente les moyens de sa mise en œuvre. Il identifie six chantiers prioritaires pour la France : développement des nouvelles technologies de lʼinformation et de la communication dans lʼenseignement, politique culturelle ambitieuse pour les nouveaux réseaux, modernisation des services publics et des entreprises, encouragement à lʼinnovation industrielle et technologique et mise en œuvre dʼun cadre juridique pour les nouveaux réseaux dʼinformation.

16MINISTÈRE DE LʼÉDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE, Le développement de lʼutilisation des nouvelles technologies de lʼinformation et de la communication dans lʼenseignement, Dossier de la conférence de presse du ministre, le 9 juin 1998. http://www.education.gouv.fr/​actu/​develo.htm
Lʼobjectif de cette communication est de présenter le bilan des six premiers mois de travail concernant le plan dʼintroduction des NTIC dans lʼenseignement, qui avait été annoncé à la rentrée 1997. Trois thèmes sont dégagés : les infrastructures, la production pédagogique et le développement des usages, la sensibilisation et la formation des enseignants. Seize fiches développent chacun des aspects de ce plan.

17Plusieurs rapports officiels ont été rédigés sur les technologies de lʼinformation et de la communication, parmi lesquels :

18GÉRARD Alain, Réseaux et multimédia dans lʼéducation, Rapport de M. Alain Gérard, sénateur du Finistère, remis au Premier ministre à la suite dʼune mission relative au développement des technologies nouvelles dans les établissements scolaires, 1997/05. http://www.senat.fr/​senateurs/​gerard_alain/​multimed_toc.html
Trente-deux propositions sont ici formulées, pour une bonne intégration des NTIC dans lʼéducation, autour de cinq points : inscription dans les programmes scolaires, formation des enseignants et des personnels dʼencadrement, développement de ressources pédagogiques, infrastructure et matériels, aspects légaux et réglementaires.

19POUZARD Guy, Utilisation du multimédia dans les enseignements, in : Rapport de lʼInspection générale de lʼÉducation nationale : juin 1997, Paris, La Documentation française, 1997, p. 337-371, glossaire.  http://www.acamiens.fr/​college60/​afrance_montataire/​rapportpouzard1.html
Après avoir fait un état des lieux de lʼutilisation des NTIC au sein des académies, dans lʼensemble des disciplines aux différents niveaux dʼenseignement, ce rapport établit des constats généraux (satisfaction des élèves et des enseignants utilisateurs des outils multimédias, réticences dʼune partie du corps enseignant et des cadres de lʼéducation, solutions matérielles et logicielles à mettre en œuvre, réflexion pédagogique à mener) et définit des objectifs prioritaires pour le développement des technologies de lʼinformation et de la communication : sensibiliser les acteurs du système éducatif, former les enseignants, améliorer les équipements et clarifier les orientations générales.

20SÉRUSCLAT Frank, Office parlementaire dʼévaluation des choix scientifiques et technologiques, Rapport sur les nouvelles techniques dʼinformation et de communication : de lʼélève au citoyen, Paris, Sénat, 1997, 208 p., annexes, bibliogr.
Quelles doivent être la place et les fonctions de lʼordinateur, le rôle des réseaux dans les parcours scolaires ? En matière dʼéducation, le rapport souligne les risques dʼinégalité de la situation actuelle : les initiatives prises au niveau local ne font fait lʼobjet dʼaucune généralisation. Une politique volontariste est nécessaire pour éviter lʼaccroissement des inégalités. Des recommandations sont fournies en ce qui concerne la formation des enseignants, lʼéquipement des établissements ou encore lʼévaluation des expérimentations.

21DEPARTMENT FOR EDUCATION AND EMPLOYMENT, Connecting the Learning Society, The Governmentʼs Consultation Paper on the National Grid for Learning, 1997/10. http://www.open.gov.uk/​dfee/​grid
Programme dʼinvestissement gouvernemental de plus de six milliards de francs en faveur des nouvelles technologies de lʼinformation. LʼÉducation nationale britannique y fait figure de secteur prioritaire, avec la réalisation prévue dʼun « super-Intranet » au service de lʼenseignement et de lʼapprentissage et lʼaccent mis sur la formation des enseignants.

22STEVENSON Dennis, Information and Communications Technology in UK Schools : an Independent Inquiry, 1997/03. http://rubble.ultralab.anglia.ac.uk/​stevenson
Rapport rédigé à la demande du gouvernement britannique afin dʼétudier le rôle à jouer par les technologies de lʼinformation et de la communication dans lʼenseignement primaire et secondaire.

23On pourra également consulter les programmes gouvernementaux suivants :

24COUNCIL OF MINISTERS OF EDUCATION (Canada), Developments in Information Technologies in Education, Document prepared for the 13th Conference of the Commonwealth Education Ministers, Botswana, July 28-August 1, 1997. http://www.cmec.ca/​reports/​edtech-en.stm

25MINISTRY OF EDUCATION (Danemark), Information Technology and Education. http://www.uvm.dk/​eng_it.htm

26MINISTRY OF EDUCATION (Finlande), Education, Training and Research in the Information Society : a National Strategy. http://www.minedu.fi/​infostrategy.html

27MINISTÈRE DE LʼÉDUCATION (Québec), Les technologies de lʼinformation et de la communication en éducation : plan dʼintervention, 1996/06. http://www.meq.gouv.qc.ca/​nti_plan/​plan_nti.htm

Formation des enseignants et évolution de leur rôle

28ANNOOT Emmanuelle, Les formateurs face aux nouvelles technologies : le sens du changement, Paris, Ophrys, « Autoformation et enseignement multimédia », 1996, 199 p., ill, index, bibliogr.
Lʼintroduction des nouvelles technologies de lʼinformation et de la communication dans la formation et le développement de lʼautonomie dans lʼapprentissage modifient la relation entre formateurs et apprenants. Cet ouvrage traite de la transformation du métier de formateur et de lʼévolution de leur rôle face aux changements technologiques. Après un historique de la conception des didacticiels et de leurs implications théoriques, lʼauteur présente une typologie des produits et propose une critique de leur expérimentation. Une partie est consacrée aux enseignants des centres de formation dʼapprentis, qui ont été des précurseurs dans lʼutilisation des technologies éducatives.

29MINISTÈRE DE LʼÉDUCATION NATIONALE DE LʼENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE, Bureau de la programmation et des orientations, Les nouvelles technologies de lʼinformation et de la communication dans lʼenseignement : quels enjeux ? Quelles conséquences pour la formation des enseignants du second degré ? Séminaire national des chefs de mission académique à la formation des personnels de lʼÉducation nationale, Paris, les 14 et 15 mai 1997, Paris, Ministère de lʼÉducation nationale de lʼEnseignement supérieur et de la Recherche, 1997, 112 p., bibliogr.
Sʼappuyant sur les exemples de plusieurs académies, ce document propose une réflexion sur la mise en œuvre de la formation des enseignants en matière de NTIC.

30« Dossier sur lʼemploi des nouvelles technologies dans la formation des maîtres », European Journal of Teacher Education, 1997, Vol. 20, n° 1, 108 p., bibliogr.
Les contributions de ce numéro, à visée européenne, sʼattachent à montrer comment les systèmes dʼenseignement à distance et les nouvelles technologies peuvent intervenir dans la formation initiale et continue des enseignants. Elles évoquent la politique de lʼUnion européenne dans ce domaine et font part dʼexpériences réalisées en Catalogne, au Royaume-Uni et de projets en cours en Allemagne et aux Pays-Bas.

31« Multimédia à lʼécole : conditions pour une intégration réussie », La Lettre de lʼéducation, supplément au n° 235, 25 mai 1998, 4 p.
Outre lʼéquipement des établissements et leur organisation spatiale, temporelle et structurelle, la capacité des enseignants à sʼapproprier les nouvelles technologies sera une condition déterminante dans la réussite de leur introduction dans lʼenseignement. Cette appropriation suppose la formation des enseignants et la manipulation de lʼoutil dans le cadre dʼune pédagogie du projet. Elle implique également une modification du rapport enseignant/apprenant.

32« Technologies et approches nouvelles en formation », Éducation permanente, n°127, 1996/06, p. 3-218.
Plusieurs articles de ce numéro abordent la question des nouvelles compétences que doivent mettre en œuvre les formateurs face au développement des technologies de lʼinformation et de la communication dans leur pratique professionnelle.

33UNESCO, « Les enseignants, la pratique pédagogique et les nouvelles technologies », in : Rapport mondial sur lʼéducation 1998 : les enseignants et lʼenseignement dans un monde en mutation, Paris, UNESCO, 1998, p. 77-94.
Les nouvelles technologies placent les systèmes éducatifs face à un défi dont les enjeux sont complexes. Après avoir évoqué les évolutions technologiques majeures et les domaines dans lesquels les TIC pourraient améliorer la qualité de lʼapprentissage, ce chapitre examine les modifications qui pourraient intervenir plus particulièrement dans le rôle et le statut des enseignants et dans la pratique pédagogique.

Nouvelles technologies et enseignement des langues

34CARTON Francis, « Nouvelles technologies et enseignement des langues : beaucoup de prétentions, peu de réalisations », Nancy, Centre de Recherches et dʼApplications Pédagogiques en Langues (CRAPEL), Verbum, 1996, n° 1, p. 97-114, bibliogr.
Un tableau contrasté de la situation en Grande-Bretagne.

35CHEVALIER Yves (coord.), Outils multimédias et stratégies dʼapprentissage du français langue étrangère, Cahiers de la Maison de la Recherche. Ateliers 9/1996/Université Charles-de-Gaulle-Lille 3, 1996, 2 vol., 82 + 108 p., bibliogr.
Cet ouvrage est issu dʼun colloque organisé conjointement par lʼuniversité de Lille 3/Charles de Gaulle et par le Crédif, où Ton a fait le point sur les nouvelles stratégies dʼapprentissage assisté du français langue étrangère. Les travaux des ateliers se sont structurés autour de quatre grands thèmes : les problèmes de conception et de production rencontrés par les auteurs, la finalisation des produits, lʼautoformation des apprenants et le rôle des formateurs face à une nouvelle technologie éducative.

36GINET Alain (dir.), Du laboratoire de langues à la salle de cours multimédias : de la recherche à la mise en pratique, Paris, Nathan, « Labolangues », 1997, 239 p., bibliogr.
Cet ouvrage fait état de la recherche récente en neuropédagogie et en didactique des langues, qui plaide en faveur dʼune approche multi sensorielle où le laboratoire de langues, dans sa version salle de cours multimédias, joue un rôle essentiel. Il fournit à lʼenseignant de langues des conseils méthodologiques, des suggestions dʼactivités et des conseils pratiques dʼéquipement et dʼaménagement.

37LANCIEN Thierry, Le multimédia, Paris, Clé international, « Didactique des langues étrangères », 1998, 127 p., bibliogr.
Quelle place peut jouer aujourdʼhui le multimédia dans lʼapprentissage des langues étrangères ? Lʼauteur situe le multimédia par rapport aux technologies qui lʼont précédé et en liste les caractéristiques : hypertexte, multicanalité, multiréférentialité, interactivité. Il élabore ensuite une typologie des cédéroms de langue et des cédéroms grand public et analyse le multimédia en ligne dans ses apports respectifs aux enseignants et aux apprenants.

38LEGENHAUSEN Lienhard, Computers in the Foreign Language Ciassroom, Centre européen pour les langues vivantes du Conseil de lʼEurope, Graz, 1996, 197 p.
Cet ouvrage fait état de développements récents et propositions dʼutilisation de programmes informatiques ou des ressources dʼInternet en classe de langue. Il présente des études de cas pour lʼenseignement du français langue étrangère (une simulation globale : « Granville »), pour lʼenseignement de lʼanglais ou de lʼallemand. En annexe, figurent glossaires, listes dʼéditeurs et adresses Internet pour la classe de langue.

39« Multimédia et français langue étrangère, Actes des 19e et 20e rencontres », Paris/janvier 1997 - Poitiers/septembre 1997, Les Cahiers de lʼASDIFLE, n° 9,1998, 249 p.
Partant de la réflexion que les questions se posant en terme dʼapprentissage des langues ne sont pas les mêmes selon que lʼon utilise le cédérom ou Internet, les organisateurs de ces journées dʼétude ont prévu deux rencontres, lʼune concernant le multimédia hors ligne, la deuxième centrée sur les réseaux. Dans la première partie, outre des contributions portant sur la dimension hypertextuelle du multimédia, lʼinteractivité ou encore lʼauto-apprentissage, sont présentés plusieurs cédéroms dʼapprentissage du français langue étrangère et produits grand public. La seconde partie propose un état des lieux des ressources en ligne et de leur utilisation pour lʼenseignement du Fle. Elle aborde également les dispositifs de formation couplés avec les réseaux (télévision/Internet).

40OUDART Pierre (coord.), « Multimédia, réseaux et formation », Le Français dans le monde : recherches et applications, 1997/07, 192 p.
Trois parties structurent ce numéro. Les contributions de la première partie décrivent les fonctions et les enjeux des nouvelles technologies à travers lʼémergence dʼune société de lʼinformation. La deuxième partie se consacre au multimédia et à lʼapprentissage des langues : stratégies dʼapprentissage, autonomie de lʼapprenant, activités langagières développées. La dernière permet de découvrir les expérimentations en cours et les perspectives offertes par le développement dʼun enseignement autorisant différentes modalités dʼaccès au savoir.

41PETITGIRARD Jean-Yves (coord.), « Le multimédia dans tous ses états », Les Langues modernes, 1996/04, LXXXXe année, n° 1, p. 6-43, glossaire.
Analyser lʼimpact, les promesses et les limites de lʼintroduction des nouvelles technologies dʼinformation et de communication dans lʼapprentissage des langues est lʼobjectif de ce dossier. Il précise les notions et supports que recouvre le terme multimédia, présente la nature et les caractéristiques de ces nouveaux outils ainsi que quelques expériences préfigurant leur utilisation et permettant de juger de leur efficacité. La réflexion accorde une place importante au rôle à jouer par lʼenseignant.

Expériences et pratiques en France et à lʼétranger

42BEHRENS Matthis, La télématique à lʼécole ou lʼobligation de repenser lʼenseignement, Neuchâtel/IRDP, Lausanne/Loisirs et pédagogie (LEP), 1996, 262 p., ill, glossaire, bibliogr.
Ce rapport résume deux années dʼactivités du réseau Edutex. Lancée en 1990, cette expérience avait pour objet dʼexplorer le potentiel pédagogique et les limites dʼun réseau télématique. Les élèves et enseignants dʼune vingtaine de classes primaires et secondaires de Suisse et de France ont participé à des échanges à lʼaide dʼune messagerie Vidéotex spécialement conçue à cet effet. Outre les communications entre élèves, plusieurs activités ont été organisées en langue maternelle, langue étrangère, sciences expérimentales et mathématiques

43CENTER FOR APPLIED SPECIAL TECHNOLOGY (CAST), The Role of Online Communications in Schools : a National Study, 1996/10, 26 p. + annexes. http://www.cast.org/​stsstudy.html
Ce rapport émane dʼun organisme américain de recherche en éducation. Il résulte dʼune étude dont lʼobjectif était dʼévaluer lʼefficacité de lʼutilisation des réseaux de communication dans lʼapprentissage dʼétudiants de différents niveaux.

44COHEN Rachel (dir.), La communication télématique internationale : une mutation dans lʼéducation. Des expériences à travers lʼEurope, Paris, Retz, « LʼEurope et lʼinnovation pédagogique », 1995, 256 p., ill, glossaire, bibliogr.
La première partie de cet ouvrage présente le projet « Reci » (réseau européen de communication internationale). Ce projet pédagogique, développé dans deux collèges de la banlieue nord de Paris a permis, en sʼappuyant sur la télématique, un travail en collaboration avec des jeunes dʼautres pays, sur différents sujets. Le second volet donne la possibilité à des enseignants de France et de pays étrangers dʼexposer leurs réflexions et leurs expériences en matière de réseaux internationaux de communication télématique en éducation.

45DENISE Michel (coord.), BERTHON Jean-François (coord.), ministère de lʼÉducation nationale/direction de lʼInformation et des Technologies nouvelles (DITEN), Élèves en difficulté et technologies nouvelles, Poitiers, CRDP, 1995, 306 p., ill, annexes.
Cette publication rend compte dʼune expérimentation, conduite dans toutes les académies françaises, visant à étudier si lʼutilisation des outils informatiques et audiovisuels peut faciliter les stratégies dʼaide aux élèves en difficulté et être lʼoccasion dʼun véritable apprentissage. Elle met en évidence un certain nombre dʼactions caractéristiques dans les domaines de la lecture, de lʼécriture, de lʼorientation professionnelle. Une place est faite également aux démarches de socialisation des élèves.

46DURPAIRE Jean-Louis, Internet à lʼécole en France : 1994-1996 1re époque. Guide dʼusages pédagogiques, Poitiers/CRDP, Paris/CNDP, « La collection de lʼIngénierie éducative », 1997, 175 p., ill, bibliogr.
Souhaitant mettre en évidence les enjeux liés aux réseaux de communication, cet ouvrage est à la fois un plaidoyer pour favoriser les investissements nécessaires à une intégration dʼInternet à lʼécole et une photographie des actions en cours dans les établissements scolaires et les académies français. Insistant sur le rôle accru de la documentation par lʼarrivée dʼInternet, il propose une réflexion sur les pratiques documentaires à des fins éducatives.

47HAYMORE SANDHOLTZ Judith, RINGSTAFF Cathy, OWYER David C, La classe branchée : enseigner à lʼère des technologies/Teaching with Technology : Creating Student-Centered Classrooms ? Paris, CNDP, « La collection de lʼIngénierie éducative », 1997, 210 p., bibliogr.
Le programme de recherche américain « ACOT » (Apple Classrooms of Tomorrow) a étudié pendant plus de dix ans les évolutions qui se produisent dans un environnement dʼapprentissage disposant de toute la technologie possible. Cet ouvrage est le fruit de cette expérience. Il montre les possibilités offertes par les nouveaux outils, aborde les questions de lʼimplication des enseignants dans le renouvellement des pratiques pédagogiques, de la redéfinition de leur rôle, évoque les conséquences sur lʼorganisation de la classe, sur les rapports entre enseignants et apprenants.

48JAILLET Alain (coord.), « À lʼheure dʼInternet », Cahiers pédagogiques, 1998/03, p. 7-67, ill, bibliogr.
Ce dossier sʼarticule selon trois orientations : la première partie traite des enjeux et des limites des nouvelles technologies et de la place de lʼhumain dans les systèmes de communication. La deuxième partie sʼintéresse à lʼoutil Internet, quʼil faut apprivoiser et maîtriser. Le dernier volet présente des expériences et productions réalisées par des élèves dans différentes disciplines. Le numéro est accompagné dʼun cédérom réunissant des sites Web élaborés par des classes.

49LÉVY Pierre, DELACOTE Goery, OCHOA Myriam L., LOUIS François, YAGHI Hussein M. « Les nouvelles technologies de lʼéducation I », Perspectives, Vol. XXVII, n° 2, 1997/06, p. 267-329, bibliogr.
Ce dossier est consacré à la relation entre les technologies de lʼinformation et lʼéducation. Deux articles de portée générale analysent les potentialités des nouvelles technologies du point de vue de leur impact sur le développement de lʼintelligence et sur le processus dʼapprentissage. Trois études de cas se réfèrent à lʼutilisation des nouvelles technologies dans la construction de réseaux de communication entre personnes et établissements scolaires en Colombie, en France et au Liban.

50KHVILON Evgueni, KINELEV Vladimir, MOTSOALEDI P.A., POELCHAU Heinz- Werner, VALENTE José Armando, SENDOV Blagovest, PLOMP Tjeerd, BRUM-MELHUIS Alfonsten, PELGRUM Willem J., « Les nouvelles technologies de lʼéducation II », Perspectives, Vol. XXVII, n° 3, 1997/09, p. 391-475, graph., bibliogr.
Les nouvelles technologies de lʼinformation et de la communication offrent le moyen de transformer radicalement la façon dont les gens organisent leur vie, communiquent entre eux et participent aux activités socio-économiques. Elles sont devenues un outil déterminant des stratégies et des politiques de développement de tous les pays. En matière dʼéducation, leur usage oblige à une réflexion sur de nouvelles pédagogies, sur la formation des enseignants, sur les problèmes de coût et donc dʼaccès démocratique à lʼenseignement. Ce dossier apporte les contributions de spécialistes de la Fédération de Russie, dʼAfrique du Sud, dʼAllemagne, du Brésil, de Bulgarie et des Pays-Bas.

51SHEARS Lawrie, Computers and Schools, Melbourne, Australian Council for Educational Research Ltd, 1995, 149 p.
Lʼauteur fait part dans cet ouvrage dʼun projet entrepris dans lʼÉtat de Victoria en Australie, visant à évaluer lʼimpact et les bénéfices de lʼintroduction de micro-ordinateurs portables dans une dizaine dʼécoles primaires équipées à cet effet. Il fournit également les résultats dʼune enquête plus large effectuée par questionnaire, qui permettent dʼobtenir une photographie de lʼéquipement et de lʼutilisation de lʼinformatique dans les écoles de cet État dʼAustralie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sabine Humbert, « Références bibliographiques », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 18 | 1998, 117-126.

Référence électronique

Sabine Humbert, « Références bibliographiques », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 18 | juin 1998, mis en ligne le 19 avril 2013, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://ries.revues.org/2947 ; DOI : 10.4000/ries.2947

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page