Navigation – Plan du site
Dossier

Références bibliographiques

Maryannick Vervisch-Lestrade
p. 143-147

Texte intégral

1La bibliographie proposée présente une sélection de documents, pour la plupart récents et consultables au CIEP. En dehors des textes réglementaires et des rapports annuels des jurys de concours d’inspecteurs, un certain nombre d’ouvrages, rapports et articles de périodiques abordent ce sujet sous des angles divers. La première partie de la bibliographie recense quelques titres permettant de resituer l’inspection dans une perspective historique. Les parties suivantes proposent une approche synchronique de l’inspection, montrant le double aspect de ses incidences à la fois sur l’enseignement et sur le fonctionnement du système éducatif dans sa globalité. Plusieurs documents permettent ensuite des comparaisons internationales et les derniers rapports des inspections générales en France montrent comment sont traitées de l’intérieur les évolutions analysées dans les rubriques précédentes.

  • Textes réglementaires : Recueil des lois et règlements, titre 63 essentiellement.

  • Rapports de jurys : brochures n° 755 00086 et n° 755 00087, diffusées par le réseau du Centre national de documentation pédagogique.

Historique

2GILLIG-AMOROS Laure, L’inspecteur et son image : étude d’un stéréotype Paris, Presses universitaires de France, 1986, 224 p.

Pour retracer cette image, l’auteur a sélectionné 37 ouvrages, écrits par des instituteurs ou leurs proches et publiés entre 1887 et 1980. Ces textes fournissent un portrait physique et psychologique et montrent l’inspecteur en fonction. Celle-ci lui donne une réalité stéréotypée qui en fait un personnage mythique, ce mythe s’enracinant dans l’histoire personnelle de chaque instituteur.

3GOODINGS R.F., DUNFORD J.E., « Her Majesty’s Inspectorate of Schools, 1839-1989 : the Question of Independance », Journal of Educational Administration and History, 1990, vol. 22 n° 1, p. 1-8.

À l’occasion du cent cinquantième anniversaire de l’inspection en Grande-Bretagne, les auteurs examinent les fondements historiques et juridiques de son indépendance, ainsi que son évolution et son rôle.

4MELLOUKI M’hammed, LEMIEUX Nicole, « Les agents scolaires, leur place et fonction dans les rapports sociaux : le cas des inspecteurs d’écoles (1851-1964) et des conseillers d’orientation (1930-1990) au Québec », Sociétés contemporaines, sept.-déc. 1992, n° 11-12, p. 91-118.

La disparition de l’inspectorat après plus d’un siècle d’existence fait partie des transformations qui affectent le système d’enseignement et, plus largement, la société québécoise. L’analyse veut mettre en évidence la fonction de médiation, c’est-à-dire de transmission et de contrôle culturels et idéologiques remplie par les agents de ce corps.

5RAVIER Joël, « L’inspection primaire des origines à nos jours : les dates clefs de son histoire », Savoir éducation formation, 1992, n° 3, p. 489-512.

L’article retrace les étapes de l’évolution – de la loi Guizot (1835) aux lois Ferry, puis de la fin du XIXe siècle à 1968 – et analyse le statut actuel de l’inspection en France. Il montre comment, sur la fonction de surveillance liée à la création du corps par l’État, s’est greffé un rôle plus pédagogique. Il présente également les arguments des partisans et adversaires de l’inspection.

Inspection et enseignement

6BEDARIDA Catherine, GARIN Christine, « Les profs sont-ils contrôlés ? », Le Monde de l’éducation, mars 1991, n° 180, p. 26-39.

La réforme de l’inspection a réorganisé le cadre d’évaluation des enseignants. Selon cette enquête, la présence des inspecteurs est inégale selon les villes et les matières et leur rôle parfois contesté. Mais, à travers le regard des collègues, des élèves et des parents, d’autres formes de contrôle s’exercent sur les enseignants.

7BOBICHON Rémy, GAUZENTE Georges, ROCQUET Jean-Pol, Inspecteur, un nouveau métier : le « D » est jeté : de l’IDEN à l’IEN, Châlons-sur-Marne, Centre départemental de documentation pédagogique, 1994, 193 p.

Le collège des inspecteurs de l’éducation nationale de la Marne, fondé en 1990, est un lieu de réflexion sur la pratique d’un métier en transformation. Cet ouvrage résulte des travaux de ses participants. L’analyse de la fonction est suivie d’une description et d’une réflexion sur les pratiques : si contrôle et évaluation restent importants, comme le montre la place de l’entretien d’inspection, management, animation et formation s’inscrivent dans une problématique nouvelle.

8DEMAILLY Lise, « L’évolution actuelle des méthodes de mobilisation et d’encadrement des enseignants », Savoir éducation formation, janv.-mars 1993, n° 1, p. 25-46.

Cette évolution s’inscrit au sein des transformations des pratiques d’enseignement et du système éducatif français dans son ensemble. Elle peut être observée dans la reformulation des missions des personnels d’encadrement (inspecteurs, formateurs et chefs d’établissement) et dans les changements préconisés quant au style et aux outils de management. Mais ces évolutions sont ambiguës, en raison du maintien de courants traditionnels et de la diversité des représentations du changement.

9DURAND Colette, « L’inspection-animation en école maternelle en 1992 », Éducation & pédagogies, juin 1992, n° 14, p. 50-54.

L’auteur, qui est inspecteur de l’éducation nationale, rappelle que ce corps a pour fonction d’inspecter, d’animer et de former. Elle analyse les changements provoqués dans ce domaine par la création de circonscriptions mixtes et fait des propositions pour que l’inspection puisse jouer pleinement son rôle.

10HANRIOT Marc, CEARD Marie-Thérèse, « Évaluer », Éducation et management, janv. 1991, n° 6, p. 21-66.

Au sein de ce dossier, deux articles intitulés « Le rite de l’inspection » et « De l’inspection individuelle au projet » exposent le déroulement, réel et souhaitable, d’une séance d’inspection et la façon dont l’inspection pourrait contribuer à l’évaluation, non seulement de l’enseignant, mais aussi du projet de l’établissement

11PERIER Pierre, « Les inspecteurs pédagogiques régionaux : étude qualitative sur les tâches et les missions », Les Dossiers d’éducation et formations, avril 1995, n° 54, p. 1-103.

L’enquête menée en novembre 1994 auprès de 32 inspecteurs visait à analyser les conceptions que les IPR-IA ont de leur métier, à mieux connaître leurs pratiques et à évaluer leurs attentes. Le métier d’inspecteur englobe un nombre élevé de tâches et de missions, dans un contexte en évolution. Les conditions matérielles et statutaires d’exercice font l’objet de longs développements et une esquisse de typologie du corps est présentée en finale.

12WILCOX Brian, « En Angleterre : inspection et évaluation », Administration et éducation, 2e trimestre 1991, n° 50, p. 63-77.

Après avoir décrit les corps d’inspection et leurs fonctions, ainsi que la pratique de l’inspection, l’auteur montre qu’elle est une forme d’évaluation externe. Il cherche à situer l’inspection dans un cadre conceptuel solide et à fournir une base de dialogue entre spécialistes de l’évaluation de l’éducation et corps d’inspection, pour favoriser la mise en place d’une évaluation pratique globale.

Inspection et système éducatif

13BALADIER Louis, « Pour une culture de l’encadrement », Éducation et management, nov. 1994, n° 14, p. 63.

Après avoir précisé la notion de cadre dans l’éducation, l’auteur montre la nécessité d’une École supérieure des cadres qui assurerait une formation par champs.

14BALADIER Louis, « Une nouvelle politique de gestion des corps d’encadrement », Bulletin officiel de l’éducation nationale, 10 nov. 1994, n° 41, p. 2982-2984.

Dans cette interview, le directeur de la direction des Personnels d’inspection et de direction décrit la mission et les spécificités de sa direction et affirme l’importance de la formation des personnels d’encadrement, qui pourrait être favorisée par la création d’une École supérieure des cadres.

15CARE Claude, « Évolution des missions d’inspection : interview réalisé par Dario Pellegrini », Éducation & pédagogies, déc. 1993, n° 20, p. 33-47.

L’interviewé, chargé de mission d’inspection générale, montre l’importance de l’inspection. Au-delà d’un contrôle ponctuel, elle s’inscrit dans une évaluation globale basée sur le dialogue et l’information. Elle peut ainsi jouer un rôle dans la formation, le pilotage et la régulation du système éducatif, à la rénovation duquel elle participe.

16EFFROY Jacques, « L’inspecteur d’académie et la décentralisation », Éducation et management, janv. 1990, n° 3, p. 30-33.

Lui-même inspecteur d’académie, l’auteur décrit son rôle et montre comment décentralisation et déconcentration rapprochent du terrain la prise de décision et nécessitent une concertation accrue. Dans ce contexte, l’inspecteur d’académie doit assurer une coordination nécessaire pour éviter la dispersion.

17FERRY Françoise, « L’inspection pédagogique dans le système éducatif d’aujourd’hui », Savoir éducation formation, avril-juin 1995, n° 2, p. 183-196.

Il est important de savoir selon quelle problématique doit évoluer, en France, la professionnalité des inspecteurs des disciplines de l’enseignement secondaire. Elle apparaît liée à certaines évolutions du système scolaire : déconcentration, responsabilité de l’établissement, importance de l’expertise et de l’animation.

18LAFOND André (éd.), « De l’inspection à l’évaluation ? », Administration et éducation, n° 60, 4e trimestre 1993, p. 5-68.

En France, la fonction « inspection » s’est récemment élargie : à l’évaluation des personnels s’est ajoutée celle de l’établissement scolaire ou d’aspects du système éducatif. Plusieurs articles rendent compte du vécu de cette évolution, cependant qu’un dossier décrit l’organisation, le recrutement, la formation et les missions de l’inspection pédagogique. Une comparaison franco-britannique et un panorama européen permettent d’élargir le sujet.

19LARUE Robert (prés.), ROSSELET Édouard (rapp.), LEGRAS Jean-Claude (collab.), LUC Jean-Claude (collab.), « Le rôle des corps d’inspection dans le pilotage du système éducatif », Administration et éducation, 3e trimestre 1993, n° 59, p. 145-149.

Ces pages rendent compte du travail d’un des ateliers du XVe colloque national de l’Association française des administrateurs de l’éducation. L’évolution des missions des corps d’inspection répond aux transformations du pilotage. Pilotage de la pédagogie, de l’innovation, liens à établir avec l’évaluation, telles sont, dans ce domaine, les tâches de l’inspecteur, dont le rôle ressemble à celui d’un ingénieur-conseil.

20SEPTOURS Georges, RICAUD-DUSSARGET Paul, CEAS Yvon, « Les cadres de l’éducation », Administration et éducation, 1er trimestre 1990, n° 45, p. 5-97.

Parmi les différents articles écrits sur ce thème, deux concernent plus précisément l’inspection. L’un évoque « le directeur des services départementaux en résidence », antérieurement inspecteur d’académie en résidence. L’autre expose l’organisation de « la formation des cadres du système éducatif », dont celle des personnels d’inspection.

21TOULEMONDE Bernard, « De nouveaux rôles pour l’inspection ? », Cahiers pédagogiques, juin 1994, n° 325, p. 50-51.

Inspecteur général, l’auteur montre comment la décentralisation du système éducatif ouvre aux corps d’inspection de nouvelles perspectives, dont celle d’éclairer les décideurs, grâce à une évaluation plus en rapport avec les besoins locaux.

Comparaisons internationales

22BARROSO Joao, SJORSLEV Sten, Les structures de l’administration et de l’évaluation des écoles primaires et secondaires dans les 12 États membres de la Communauté européenne, Bruxelles, Unité européenne d’Eurydice, 1991, 173 p.

Le chapitre 8 (p. 133-149) est consacré à l’évaluation externe, qui, dans la plupart des États, « est synonyme d’inspection de certaines activités scolaires ». Le texte explique qui sont les inspecteurs, comment se déroule une inspection, et montre, sous forme de tableaux, quelles sont les fonctions des services d’inspection dans les différents pays.

23HOPES Clive (coord.), School Inspectorates in the Member States of the European Community, Francfort sur le Main, Deutsches Institut für internationale pädagogische Forschung, 1990-1992.

Une série de documents sur l’inspection de l’enseignement dans divers États de l’Union européenne (Belgique, Espagne, France, Irlande, Angleterre et Pays de Galles, Pays-Bas, Portugal, Italie) a été réalisée avec la collaboration d’auteurs nationaux. Chacun d’entre eux décrit les modalités de recrutement et de formation des inspecteurs et présente leurs missions et leurs fonctions en les replaçant dans le contexte éducatif national.

24« L’inspection des systèmes éducatifs dans les pays de la Communauté européenne », La lettre européenne de l’éducation, nov.-déc. 1992, n° 12, p. 4-5.

Ce bref panorama illustre la diversité des fonctions de l’inspection, montre comment se réalise l’accomplissement de celles-ci dans les différents pays concernés et s’interroge sur l’avenir des corps d’inspection.

25INSTITUTO CALASANZ DE CIENCIAS DE LA EDUCACION (éd.), « Monografico sobre inspeccion educativa », Revista de ciencias de la educacion, avril-juin 1992, n° 150, p. 147-331.

Ce numéro thématique sur l’inspection scolaire comprend différents articles sur l’histoire, le rôle et les fonctions de l’inspection, en Espagne surtout, mais également en Australie, en Chine et au Portugal.

26WATSON J.K.P., « School inspectors and supervision », The International Encyclopedia of Education, 2e éd., Londres, Pergamon, 1994, vol. 9, p. 5247-5252.

Cet article étudie les rôles, responsabilités et pouvoirs des inspecteurs d’établissements scolaires, les différentes modalités de l’inspection et les réformes de cette institution. L’étude s’intéresse à la France, à l’Angleterre et au Pays de Galles, dont les modèles ont influencé d’autres pays.

Rapports des inspections générales

27MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE, Rapport de l’inspection générale de l’éducation nationale, Paris, la Documentation française, 1995, 679 p.

Ce document annuel retient les éléments essentiels des études effectuées par l’inspection et en présente des synthèses significatives concernant différents aspects du système éducatif. Sont abordés cette année : l’apprentissage de la lecture et des langues vivantes, la rénovation des lycées, l’hétérogénéité au collège, le travail personnel des élèves, l’insertion professionnelle, les enseignements artistiques, l’apprentissage des langues vivantes étrangères en Europe, la violence à l’école, le réseau scolaire en milieu rural, la formation professionnelle en Allemagne, Angleterre et Espagne, l’évaluation des établissements français à l’étranger.

28MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE, Rapport de l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale, Paris, la Documentation française, 1995, 448 p.

Dans son rapport annuel, l’inspection rend compte des principaux sujets étudiés à l’intérieur de son champ d’observation, qui concerne l’ensemble des organismes et activités relevant de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur et de la recherche. Les trois thèmes abordés cette année sont : la scolarité et son environnement ; l’adaptation des qualifications ; le perfectionnement de l’organisation, dans l’enseignement supérieur surtout.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maryannick Vervisch-Lestrade, « Références bibliographiques », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 08 | 1995, 143-147.

Référence électronique

Maryannick Vervisch-Lestrade, « Références bibliographiques », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 08 | 1995, mis en ligne le 14 février 2014, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://ries.revues.org/3563 ; DOI : 10.4000/ries.3563

Haut de page

Auteur

Maryannick Vervisch-Lestrade

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page