Navigation – Plan du site
Actualité internationale
Actualité documentaire

Actualité documentaire

Bernadette Plumelle
p. 5-10

Texte intégral

1BLAIS Marie-Claude, GAUCHET Marcel, OTTAVI Dominique
Transmettre, apprendre
Paris : Stock, 2014, 251 p.
Entre « transmettre » et « apprendre », deux conceptions des voies de l’acquisition du savoir se sont affrontées durant une grande partie du xxe siècle. Les auteurs, philosophes, éclaircissent la nature de la transformation profonde qui a bouleversé les systèmes éducatifs depuis une quarantaine d’années, avec le passage d’une « société de tradition » à une « société de connaissance », l’imposition d’un modèle centré sur l’acte apprendre et l’abandon de la transmission comme mode d’éducation. L’ouvrage, qui comporte deux volets, s’interroge sur les résistances de la transmission et s’attache à faire ressortir la spécificité du fait d’apprendre avec l’examen critique des théories et débats sur l’acte d’apprendre (Piaget, Vygotski). Le dernier chapitre « Faut-il encore apprendre à l’heure d’Internet ? » pose la question de savoir si les enfants peuvent apprendre en dehors de toute transmission délibérée.

2BUANG Sa’eda, CHEW Phyllis Ghim-Lian (ed.)
Muslim education in the 21st century: Asian perspectives
Londres : Routledge, 2014, 210 p.
L’école musulmane se réinvente-t-elle dans le domaine de la pédagogie et du curriculum afin de répondre aux défis de l’éducation au xxie siècle ? L’ouvrage examine la situation actuelle en matière d’éducation musulmane en Asie et porte une attention particulière aux changements pédagogiques des écoles musulmanes et aux raisons qui ont provoqué ces changements. Les études de cas sont situées dans des pays majoritairement musulmans (Indonésie, Malaisie, Pakistan, Turquie, Bengladesh) ou des pays ayant une minorité musulmane (Russie, Singapour, Chine). Les contributeurs soulignent la volonté des écoles d’inclure les changements à la condition de rester en conformité avec les principes de l’islam. Les questionnements portent sur les écoles dont le curriculum porte essentiellement sur les sujets religieux ou bien sur la culture de l’islam au sein de l’école.

3COHEN-AZRIA Cora, LAHANIER-REUTER Dominique, REUTER Yves (sous la direction de)
Conscience disciplinaire : les représentations des disciplines à la fin de l’école primaire
Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2013, 111 p.
L’ouvrage est le résultat d’une recherche menée par des didacticiens qui ont étudié les façons dont des élèves de fin de primaire identifient et reconstruisent les différentes disciplines scolaires (français, mathématiques et sciences). Comment comprennent-ils ou non ce qui est attendu, légitime, interdit, sollicité, sur le plan des contenus, des visées, des situations ? Il s’agit là d’une composante importante mais encore très sous-estimée de la réussite ou de l’échec scolaire. L’ouvrage débute par une présentation théorique du concept de conscience disciplinaire. La deuxième partie expose les réflexions méthodologiques qui ont accompagné cette recherche. La troisième regroupe des observations de classes, des entretiens avec les enseignants et des questionnaires soumis aux élèves.

4DEBARBIEUX Eric, LANOUE Eric (coordinateurs)
Les violences à l’école en Afrique subsaharienne : relations pédagogiques et de genre
Éducation comparée, 2014, vol. 10, p. 7-137
Ce dossier, constitué de quatre articles, interroge la situation des violences à l’école en Afrique subsaharienne. Fondées sur des enquêtes de terrain menées au Togo, au Burkina Faso, au Mali et au Gabon, les contributions apportent un éclairage sur la spécificité des violences à l’école par rapport à d’autres formes de violences domestiques et sociales. Pourquoi sont-elles acceptées et passées sous silence ? Garçons et filles les vivent-ils de la même façon ? Que gagne l’ordre scolaire à leur maintien ? Les articles présentent des enquêtes sur différentes formes de violence. La dernière contribution compare les pays du Nord et ceux du Sud pour mieux comprendre, au Sud, les mécanismes à l’origine de la violence exercée par les enseignants sur les élèves.

5DEVILLAR Robert A., JIANG Binbin, CUMMINS Jim (ed.)
Transforming education: global perspectives experiences and implications
New York : Peter Lang, 2013, 290 p.
Cet ouvrage présente un panorama des programmes et des pratiques éducatives mises en place en Australie, dans des pays d’Afrique, d’Asie (Chine, Corée du Sud, Inde, Singapour), d’Europe et d’Amérique du Nord et du Sud afin de transformer les processus d’apprentissage et les résultats des élèves. Il révèle et analyse des trajectoires nationales et mondiales dans des domaines clés du développement de l’éducation et explicite la nature et la complexité de la transformation de l’éducation dans un contexte mondial. Il se concentre sur certaines questions : l’équité dans l’accès à l’éducation, la poursuite d’études et les avantages qu’on en tire ; l’impact des réformes sur les attitudes et les pratiques des enseignants ; la formation des chefs d’établissement et leur influence sur l’amélioration des programmes ; enfin, l’impact de projets menés par des enseignants en mathématiques et en sciences pour accroître l’engagement et la réussite des élèves.

6ENDRIZZI Laure
La qualité de l’enseignement : un engagement des établissements avec les étudiants ?
Lyon : École normale supérieure de Lyon, Dossier de veille de l’IFE, n° 93, juin 2014, 44 p. [en ligne]
La question de l’évaluation de l’enseignement supérieur est assez récente en Europe ; elle s’inscrit principalement dans le cadre du Processus de Bologne alors qu’en Amérique du Nord, ces pratiques évaluatives se sont développées dès les années soixante. Cependant, définir la qualité de l’enseignement est une opération complexe, marquée de tensions idéologiques et méthodologiques. L’auteure, dans cette revue de littérature centrée sur l’Amérique du Nord et l’Europe, examine les multiples tensions qui traversent le champ de l’évaluation de l’enseignement et discute les conditions propices à son institutionnalisation. La première partie interroge les modalités évaluatives qui peuvent favoriser une gouvernance réflexive des établissements d’enseignement supérieur. La deuxième partie s’intéresse à la situation française et aux réformes menées pour une responsabilisation des établissements. La troisième partie porte sur l’évaluation des enseignements par les étudiants.

7EYEBIYI Elieth P., MAZZELLA Sylvie (sous la direction de)
Observer les mobilités étudiantes Sud-Sud
Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs, 2014, n° 13, 324 p. [en ligne]
L’émergence de grandes puissances au Sud (Chine, Inde, Brésil, Afrique du Sud), amène à reconsidérer la mobilité internationale des étudiants. Y a-t-il un transfert de savoirs Sud/Sud sur le modèle du transfert Nord/Sud ? Les contributions de ce numéro portent sur un large éventail de mobilités en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie, au Maghreb/Machrek et cherchent à restituer les mobilités étudiantes dans leur double dimension de produits et de productrices de la transformation de l’enseignement et de la recherche. Un premier volet d’analyse porte sur les modalités et effets des politiques d’internationalisation de l’enseignement supérieur dans les pays du Sud. Un second volet porte sur la diversité des trajectoires d’étude, la pluralité des stratégies et la variabilité des caractéristiques sociodémographiques des étudiants du Sud.

8GARANT Michèle, LETOR Caroline (sous la direction de)
Encadrement et leadership : nouvelles pratiques en éducation et formation
Louvain-la-Neuve : De Boeck, 2014, 213 p.
L’ouvrage analyse ce que l’exercice du leadership et de l’encadrement signifie au sein des organisations scolaires et socio-éducatives francophones, en s’appuyant sur des recherches menées en France, au Québec, en Suisse francophone et en Belgique. Il dresse l’état des lieux des nouvelles pratiques des directions d’établissements scolaires et universitaires. Un premier chapitre offre une revue critique de la littérature (essentiellement anglo-saxonne) sur le leadership dans les organisations éducatives. Les contributions suivantes sont organisées en trois parties ; la première est centrée sur les cadres dirigeants, la deuxième sur les cadres de soutien émergeant en nouveaux métiers (coordinateurs de branches ou de disciplines, doyen…) et la dernière partie s’intéresse aux experts de contrôle et d’accompagnement situés entre les enseignants et la direction.

9VULTUR Mircea (sous la direction de)
La surqualification au Québec et au Canada
Québec : Presses de l’Université Laval, 2014, 286 p.
Au cours des deux dernières décennies, on assiste à la croissance du niveau de diplomation de la main-d’œuvre hautement scolarisée supérieure à celle de la demande de main-d’œuvre hautement qualifiée. Au Québec et au Canada, la surqualification touche un tiers des travailleurs, surtout les plus jeunes. Ce phénomène, qui témoigne de l’incapacité du marché du travail à offrir à un grand nombre de personnes des emplois qui correspondent à leurs qualifications, est devenu un enjeu de premier ordre. L’ouvrage présente un ensemble d’études récentes sur la surqualification avec l’objectif de mesurer l’étendue du phénomène et de mettre en relief les facteurs qui interviennent dans sa genèse et son développement. Il soulève la question de la valeur des diplômes sur le marché du travail et suggère des pistes de réflexion pour atteindre l’adéquation entre la formation de la main-d’œuvre et le profil des emplois.

10WILLAIME Jean-Paul (sous la direction de)
Le défi de l’enseignement des faits religieux à l’école : réponses européennes et québécoises
Paris : Riveneuve, 2014, 358 p.
L’ouvrage est issu du colloque « École et enseignement des faits religieux en Europe : objectifs et programmes », qui s’est tenu au Centre international d’études pédagogiques en septembre 2012. Organisé par l’Institut européen en sciences des religions, il a réuni des spécialistes qui ont recensé et analysé les objectifs et les programmes de l’enseignement religieux en France, au Québec et dans quelques pays d’Europe (Espagne, Italie, Danemark, Flandre, Belgique, Angleterre, Allemagne et Suisse). La discussion a porté sur la place de la religion dans l’enseignement et les débats qu’elle induit dans la société. Un large consensus se dégage sur la nécessité d’aborder les faits religieux dans le cadre d’un enseignement s’adressant à tous les élèves d’une même classe et s’inscrivant dans les objectifs, les méthodes et la déontologie de l’école publique. Le débat se focalise désormais sur la place que l’on accorde ou non à l’expérience religieuse.

Publications d’organisations européennes et internationales

11Commission européenne, EACEA, Eurydice, Eurostat
Key data on early childhood education and care in Europe - 2014 edition
Luxembourg : Office des publications de l’Union européenne, juin 2014, 206 p. [en ligne]
Ce rapport propose 61 indicateurs (année de référence 2012-2013) ainsi qu’une analyse comparative sur l’éducation et l’accueil des jeunes enfants (EAJE) dans 32 pays européens. Actuellement, huit pays européens (Allemagne, Danemark, Estonie, Malte, Slovénie, Finlande, Suède et Norvège) garantissent un droit à l’éducation préscolaire et à la garde (EAJE) après la fin du congé de maternité ou du congé parental ; dans les autres pays, l’enseignement préscolaire se fait après deux ans. L’étude met en évidence les défis auxquels les pays européens sont confrontés pour offrir des services de qualité aux millions d’enfants en âge de bénéficier de ces services. Plusieurs sujets sont étudiés : l’accès à l’EAJE, la gouvernance, l’assurance qualité, l’accessibilité financière, les qualifications et la formation du personnel, le leadership, la participation des parents et les mesures pour soutenir les enfants de milieux défavorisés.

12CROSIER David, PARVEVA Teodora
Le Processus de Bologne : son impact en Europe et dans le monde
Paris : UNESCO-IIPE, 2014, 96 p. [en ligne]
Le Processus de Bologne a déclenché une série de réformes importantes dans l’enseignement supérieur. En 2012, 47 pays l’avaient adopté e et ce mouvement d’harmonisation a eu des effets hors de la sphère européenne. Les auteurs analysent l’origine et l’ampleur du Processus de Bologne dans l’espace européen de l’enseignement supérieur et ses implications au-delà des frontières des pays signataires. Ils rappellent ses résultats et sa mise en œuvre avec la création d’outils (le système européen de transfert et d’accumulation de crédits, le supplément au diplôme, les cadres nationaux de certification), son impact sur les politiques d’enseignement supérieur en Europe et dans d’autres régions du monde ainsi que les enjeux.

13ISU: Institut de statistique de l’UNESCO
Higher education in Asia: expanding out, expanding up. The rise of graduate education and university research
Montréal : ISU, mai 2014, 165 p. [en ligne]
Ce rapport s’appuie sur les données de l’ISU et sur d’autres sources pour aider les gouvernements à évaluer les arbitrages politiques visant à élargir l’accès aux universités et institutions de recherche de grande qualité. Avec le soutien des gouvernements, les systèmes d’enseignement supérieur d’Asie construisent de nouveaux campus, recrutent davantage d’enseignants et développent le secteur privé. Près de 40 % d’étudiants asiatiques sont inscrits dans des universités et collèges privés dont la croissance a été très forte au cours des dix dernières années. Toutefois, cette situation est variable selon les pays d’Asie ; la part des étudiants inscrits dans des institutions privées est de 15 % au Vietnam contre 81 % en République de Corée.

14OCDE
Résultats de TALIS 2013 : une perspective internationale sur l’enseignement et l’apprentissage
Paris : OCDE, 2014, 468 p.
L’Enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage (TALIS) menée par l’OCDE une première fois en 2008 a permis aux enseignants et chefs d’établissement de s’exprimer sur leurs conditions de travail et l’environnement d’apprentissage dans leur établissement. Ils sont interrogés sur la formation initiale et continue, sur les commentaires qui leur sont adressés concernant leur travail, sur le climat au sein de leur école, sur leur satisfaction personnelle et leur sentiment quant à leurs capacités professionnelles. Ce rapport expose les conclusions tirées de la dernière édition de l’enquête à laquelle ont participé 34 pays ou régions (Alberta/Canada, Flandres/Belgique).

15WINNER Ellen, GOLDSTEIN Thalia R., VINCENT-LANCRIN Stéphan
L’art pour l’art ? : l’impact de l’éducation artistique
Paris : OCDE, 2014, 300 p.
L’éducation artistique est souvent considérée comme un moyen de développer des compétences perçues comme essentielles pour l’innovation : pensée critique et créative, motivation, confiance en soi, capacité à communiquer et coopérer efficacement, mais aussi des compétences dans des disciplines scolaires non artistiques (mathématiques, sciences, lecture et écriture). L’ouvrage publié par le Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement de l’OCDE a pour objectif d’évaluer l’impact de l’éducation artistique sur un vaste éventail de compétences en examinant de manière critique l’ensemble des travaux de recherche menés actuellement dans ce domaine. Les différents types d’éducation artistique étudiés comprennent l’enseignement des arts dans le cadre scolaire (cours de musique, d’arts plastiques, de théâtre et de danse), les cours intégrant un enseignement artistique et l’enseignement artistique hors du cadre scolaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 66 | 2014, 5-10.

Référence électronique

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 66 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2014, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://ries.revues.org/3935 ; DOI : 10.4000/ries.3935

Haut de page

Auteur

Bernadette Plumelle

Bernadette Plumelle, ingénieure de recherche, est responsable du centre de ressources et d’ingénierie documentaires (CRID) du Centre international d’études pédagogiques (CIEP).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page