Navigation – Plan du site
Actualité internationale
Actualité documentaire

Actualité documentaire

Bernadette Plumelle
p. 7-11

Texte intégral

1BONNERY Stéphane (sous la direction de)
Supports pédagogiques et inégalités scolaires : études sociologiques
Paris : La Dispute, 2015, 215 p.
L’ouvrage réunit des contributions de sociologues sur l’évolution des supports pédagogiques en France (manuels scolaires, albums de littérature jeunesse, ouvrages parascolaires d’aide aux devoirs…) au cours des dernières décennies. Les auteurs montrent que ces supports exigent des élèves des opérations beaucoup plus complexes qu’auparavant, sans pour autant les accompagner dans l’acquisition des savoir-faire nécessaires à leur réalisation. La place des supports pédagogiques a un impact sur le travail des enseignants, sur le travail des élèves auxquels il est demandé plus d’autonomie, et sur les tâches scolaires réalisées dans le cadre familial. Les activités pédagogiques, plus complexes, appellent une familiarité avec des références culturelles, des codes d’expression écrites et orales qui peuvent aggraver les inégalités scolaires si elles ne sont pas accompagnées.

2CNESCO : conseil national d’évaluation du système scolaire, CSE : Conseil supérieur de l’éducation
Conférence de comparaisons internationales : rapport CNE-CNESCO : la mixité sociale à l’école
Paris : CNESCO, Québec : CSE, juin 2015, 78 p.
Comment mesurer les ségrégations sociales à l’école ? Quelles politiques publiques peuvent favoriser la mixité sociale ? Quels sont les effets de ces politiques sur les apprentissages des élèves ? Dans le cadre de la conférence de comparaisons internationales « Mixités sociale, scolaire et ethnoculturelle : quelles politiques pour la réussite de tous les élèves ? », le CNESCO et le CSE ont mené une enquête sur les politiques de mixité sociale à l’école mises en œuvre dans plusieurs pays de l’OCDE : Canada, Danemark, États-Unis, France, Pays-Bas. La première partie du rapport définit quelques concepts et les problèmes méthodologiques liés à la mesure de l’effet de la composition sociale ou ethnique sur le groupe et l’individu. La seconde partie passe en revue les politiques mises en place dans plusieurs pays, afin de rééquilibrer les caractéristiques sociales et ethnoculturelles des écoles ou de réduire les conséquences négatives des effets de composition du groupe classe. [http://goo.gl/​fM2fyE]

3DUPRIEZ Vincent
Peut-on réformer l’école ? Approches organisationnelle et institutionnelle du changement pédagogique
Louvain-la-Neuve : De Boeck, 2015, 178 p.
L’auteur a analysé les réformes des systèmes éducatifs et leurs traductions au niveau de la classe, durant les quarante dernières années, dans de nombreux pays. Les réformes portant sur l’autonomie des établissements scolaires, sur le pilotage par les résultats et celles appelant à une transformation du travail pédagogique des enseignants sont particulièrement difficiles à mettre en œuvre, car elles laissent peu de prise aux systèmes éducatifs. L’auteur va à rebours de certaines réformes considérant que l’autonomie de l’établissement scolaire est nécessaire à l’amélioration de la qualité de l’enseignement ; il fait ressortir les principaux facteurs des échecs de ces réformes : une résistance des enseignants aux réformes trop éloignées de leurs pratiques de classe et un manque de formation professionnalisante des enseignants.

4DURLER Héloïse
L’autonomie obligatoire : sociologie du gouvernement de soi à l’école
Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2015, 211 p.
« Sois autonome ! » Comment obéir à cette injonction paradoxale adressée à l’élève par l’enseignant ? L’auteure, sociologue, cherche à mettre en évidence ce paradoxe d’« autonomie obligatoire », à partir d’une enquête de type ethnographique (observations de classes, entretiens d’élèves, etc.) menée dans une école de Genève. Elle y analyse les pratiques pédagogiques mises en œuvre et donne à voir les enjeux pédagogiques, cognitifs et sociaux de la valorisation de l’autonomie à l’école élémentaire. Après une présentation de la méthodologie et du terrain d’enquête, la deuxième partie présente les dispositifs ainsi que les contradictions et stratégies des acteurs à l’intérieur de ceux-ci. La troisième partie souligne les effets de ces contradictions aussi bien pour les enseignants que pour les élèves et leurs parents.

5HOFSTETTER Rita, DROUX Joëlle (éd.)
Setting education on the global agenda: a historical perspective: open file
Prospects, mars 2015, n° 173, vol. XLV, n° 1, p. 1-140, bibliogr.
Ce numéro adopte une perspective historique pour analyser trois aspects des politiques éducatives : la circulation des connaissances et la genèse des politiques éducatives ; les médiateurs de leur diffusion (individus et groupes sociaux) et les outils de cette diffusion : rencontres et congrès internationaux, réseaux institutionnels, publications spécialisées... Il met l’accent sur la manière dont les savoirs en éducation ont été produits et diffusés au XXe siècle et s’intéresse particulièrement au développement de l’histoire « transnationale » de l’éducation, avec la création de nouvelles organisations et associations internationales. Les contributeurs portent ainsi une attention particulière à plusieurs organismes comme l’Unesco et le Bureau international de l’éducation (BIE) et mettent en exergue le phénomène de « glocalisation », nouveau concept qui traduit les appropriations des modèles éducatifs au niveau local. [http://goo.gl/​eCbyUl]

6MICHEL Alain, PONS Xavier (coord.)
Le « choc » PISA ? Dossier
Administration et éducation, mars 2015, n° 145, p. 5-132
« Dans le débat public en France, il semble désormais difficile d’établir un diagnostic sur le système scolaire sans recourir aux résultats du Programme international de suivi des acquis des élèves (PISA) de l’OCDE. » Les coordinateurs de ce dossier visent à distinguer ce qu’on fait dire à l’enquête PISA et ce que l’enquête montre véritablement, puis ce qui est dit sur PISA et les usages qui en sont faits dans la conduite de l’action publique. Dans une première partie, les auteurs présentent les principaux résultats de PISA ainsi que les enseignements qu’il est possible d’en tirer en matière de politique éducative. La deuxième partie est consacrée à la réception de PISA dans trois pays européens (Allemagne, Espagne, Pologne). La troisième partie se concentre sur la réception de l’enquête internationale en France. En dernière partie, des chercheurs s’interrogent sur les implications du développement de comparaisons internationales dans la conception et la conduite des politiques éducatives.

7ROCHER Thierry, SIMONIS-SUEUR Caroline (coordinateurs)
Évaluation des acquis : principes, méthodologie, résultats
Éducation et formations, mai 2015, n° 86/87, 304 p., bibliogr.
Les évaluations standardisées, en mesurant de manière objective et scientifique les acquis des élèves, permettent d’apprécier les résultats du système éducatif dans sa globalité. Ce numéro expose les différentes facettes de ces évaluations, de leur conception à l’exploitation des résultats. La première partie offre un panorama général des problématiques, des usages et des concepts spécifiques aux évaluations standardisées. La partie suivante porte sur des questions méthodologiques. Les articles de la dernière partie analysent les résultats issus de données d’évaluations en France. [http://goo.gl/​5NBBnI]

Publications d’organisations européennes et internationales

8Commission européenne, Eurydice : réseau d’information sur l’éducation en Europe
The teaching profession in Europe : practices, perceptions and policies : Eurydice report
Luxembourg : Office des publications de l’Union européenne, juin 2015, 129 p.
La Commission européenne et le Conseil de l’Union européenne ont souligné la nécessité d’améliorer la formation des enseignants, de renforcer le développement professionnel et de rendre plus attractive cette profession, à un moment où les départs à la retraite d’enseignants vont être très importants. Ce rapport analyse la relation entre les politiques qui règlementent la profession en Europe, et les attitudes, les pratiques et les perceptions du métier qu’en ont les enseignants. Le premier chapitre présente des données statistiques et s’intéresse aux conditions de travail des enseignants. Les chapitres suivants analysent la formation initiale des enseignants et leur accompagnement en début de carrière ainsi que le développement professionnel qui leur est proposé. Les derniers chapitres ont pour sujet la mobilité transnationale des enseignants et les facteurs qui rendent possibles l’attractivité du métier. [http://goo.gl/​Yn0lJD]

9BENAVOT Aaron (sous la direction de)
Rapport mondial de suivi sur l’EPT 2015 : éducation pour tous 2000-2015 : progrès et enjeux
Paris : UNESCO, 2015, 452 p.
Ce rapport annuel fournit une évaluation globale des progrès accomplis dans la réalisation des six objectifs de l’Éducation pour tous (EPT) et des deux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) relatifs à l’éducation. Un tiers des pays a atteint l’ensemble des objectifs fixés en 2000 en matière d’éducation pour tous et la moitié seulement des pays est parvenue à la généralisation de l’enseignement primaire. Le rapport fait valoir les enseignements qui en résultent dans la perspective de l’après-2015 : les nouvelles cibles de l’éducation doivent être spécifiques, pertinentes et mesurables ; la priorité doit être accordée aux groupes marginalisés et défavorisés ; la communauté internationale doit accroître son aide à l’éducation ; les efforts de suivi doivent être renforcés, notamment en termes de collecte, d’analyse et de diffusion des données. [http://goo.gl/​7Ol8wC]

10LAW Edmond Hau-Fai, MIURA Ushio
Transforming teaching and learning in Asia and the Pacific: Case studies from seven countries
Bangkok: UNESCO. Bureau régional pour l’éducation en Asie et dans le Pacifique, 2015, 171 p.
Quels sont les modes d’enseignement dans la région Asie-Pacifique ? Les pratiques pédagogiques répondent-elles aux besoins de développement des pays ? L’ouvrage apporte un éclairage sur les modes d’enseignement de sept pays : Corée du Sud, Kirghizistan, Japon, Îles Fidji, Indonésie, Népal, Vietnam. Alors que ces pays diffèrent considérablement sur le plan culturel, historique, économique et politique, tous ont adopté des mesures destinées à réformer l’enseignement, notamment pour qu’il soit plus centré sur l’apprenant. Chaque pays fait l’objet d’un chapitre, où sont présentées aussi bien ses politiques éducatives et pédagogiques que les difficultés et obstacles rencontrés pour changer les pratiques enseignantes. [http://goo.gl/​luXJ3g]

11OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques
Apprendre au-delà de l’école : rapport de synthèse
Paris : OCDE, 2015, 131 p.
Les programmes de formation professionnelle supérieure font face à des marchés du travail qui évoluent rapidement. Quel type de formation est nécessaire pour répondre aux besoins d’économies en pleine mutation ? Comment financer les programmes ? Comment les relier aux programmes d’enseignement général et supérieur ? Sur la base de vingt études nationales, le rapport étudie les politiques nationales en matière de formation professionnelle postsecondaire et examine la façon dont les pays de l’OCDE font face à la demande grandissante de compétences. L’étude recense les bonnes pratiques et met en lumière les pays qui possèdent des secteurs professionnels postsecondaires en plein essor. Il indique les progrès à accomplir pour développer les compétences et émet des recommandations sur l’articulation formation initiale/formation continue, sur la coopération nécessaire avec les partenaires sociaux, sur une visibilité accrue de la formation professionnelle supérieure. [http://goo.gl/​xGJld3]

12OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques
Perspectives des politiques de l’éducation 2015 : les réformes en marche
OCDE/Paris, 2015, 354 p.
Ce rapport présente un examen comparatif des tendances en matière d’action publique et étudie des réformes spécifiques adoptées dans l’ensemble des pays de l’OCDE au cours des sept dernières années. À travers l’étude de la mise en œuvre des réformes éducatives dans différents pays, il propose des orientations et des stratégies visant à faciliter le changement. Chaque pays ayant un contexte particulier, les défis que posent les réformes ne peuvent être simplement transposés d’un pays ou d’un système à un autre. Néanmoins, les pays font face à de nombreux défis similaires et mettent en œuvre des réformes dans des domaines analogues. [http://goo.gl/​BCVNmE]

13SURSOCK Andrée
Trends 2015 : The changing context of European higher education
Bruxelles : European university association, mai 2015, 128 p.
Ce rapport présente une enquête menée auprès de 451 établissements d’enseignement supérieur dans 46 pays concernant leurs perceptions des changements intervenus dans l’espace européen de l’enseignement supérieur (EEES) au cours des cinq dernières années. Les universités doivent faire face aux conséquences de la crise économique, auxquelles s’ajoutent parfois des tendances démographiques négatives et des phénomènes migratoires. L’assurance qualité et l’internationalisation sont toujours considérés comme essentielles. Ainsi, 92 % des institutions considèrent que l’internationalisation a contribué à l’amélioration de la qualité des apprentissages et de l’enseignement. La troisième priorité concerne l’investissement dans les nouvelles technologies pour favoriser l’apprentissage à distance ou semi présentiel et l’e-learning. [http://goo.gl/​vZQKKr]

14UNESCO : Organisation des Nations unies pour l’éducation la science et la culture
Repenser l’éducation vers un bien commun durable ?
Paris : UNESCO, 2015, 95 p.
Ce document veut relancer la réflexion sur l’éducation dans un monde en pleine mutation et inciter au dialogue sur ce sujet, inspiré par une vision humaniste de l’éducation et de développement. Il s’inscrit dans l’esprit de deux publications phares de l’Unesco : Apprendre à être (« rapport Faure », 1972) et L’éducation : un trésor est caché dedans (« rapport Delors », 1996). Les deux premières parties donnent un aperçu des tendances, tensions et contradictions en cours dans le monde actuel et de la nécessité d’une approche intégrée de l’éducation reposant sur des fondements éthiques et moraux renouvelés. Les parties suivantes font état des difficultés et de la nécessité de réaffirmer les principes fondamentaux au cœur des politiques éducatives : le droit à l’éducation et le principe de l’éducation en tant que bien public.[http://goo.gl/​WUgYHo]

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 69 | 2015, 7-11.

Référence électronique

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 69 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2015, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://ries.revues.org/4394 ; DOI : 10.4000/ries.4394

Haut de page

Auteur

Bernadette Plumelle

Bernadette Plumelle est ingénieure de recherche, responsable du centre de ressources et d’ingénierie documentaires du Centre international d’études pédagogiques (CIEP). plumelle@ciep.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page