Navigation – Plan du site
Dossier - Pourquoi enseigner l’histoire ?

La tentation de la tradition

L’enseignement de l’histoire au Japon à l’époque moderne
The temptation of tradition. History education in modern Japan
La tentación de la tradición. La enseñanza de la historia en Japón en la época moderna
Edward Vickers
Traduction de Jérôme Quintana
p. 77-88

Résumés

L’enseignement de l’histoire à l’époque contemporaine au Japon a fait l’objet d’intenses controverses politiques dans le pays, portant notamment sur le traitement de son passé pendant la guerre. Ces controverses ont débordé sur la scène internationale, affectant gravement les relations avec la Chine et la Corée. L’article propose une analyse de ces controverses contemporaines dans leur contexte historique et par comparaison avec le cas de l’Allemagne. Certains facteurs culturels, tels que l’héritage de l’historiographie confucéenne, sont pris en compte, sans négliger l’importance de l’influence occidentale sur les pratiques éducatives modernes au Japon. Le « problème » du Japon face à l’histoire et les difficultés qui en ont découlé pour parvenir à la réconciliation avec ses voisins sont attribués en grande partie aux failles dans le règlement politique obtenu par le pays après la guerre et à la géopolitique complexe de l’Asie de l’Est.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2017.

Plan

Modernisation, nationalisme et enseignement de l’histoire au Japon
Enseigner l’histoire pour le nouveau Japon : paix, harmonie et mémoire sélective
1995-2015 : résurgence du nationalisme et révisionnisme historique

Aperçu du texte

Quelque peu éloigné du continent, un chapelet d’îles abrite un peuple caractérisé par son indépendance d’esprit et présidé par un monarque dont l’importance est surtout symbolique. La culture de ce peuple, sa langue, ses coutumes sont depuis des siècles inextricablement liées à celles de ses voisins. Mais cet héritage culturel a récemment fait l’objet d’un rejet massif, alors que se manifestait une réticence à nouer des relations avec les pays du continent asiatique sur la base d’un partenariat égalitaire. La perte de l’empire étant encore vive dans les mémoires, le Japon se positionne aujourd’hui principalement comme allié privilégié des États-Unis.

Voilà le Japon, même si des comparaisons avec les nations insulaires de l’Europe pourraient s’imposer d’elles-mêmes aux lecteurs français. Par exemple, la faible qualité de l’enseignement des langues vivantes caractérise le système scolaire aussi bien en Angleterre qu’au Japon. On peut de fait avancer l’idée que c’est ce facteur qui a co...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Edward Vickers, « La tentation de la tradition », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 69 | 2015, 77-88.

Référence électronique

Edward Vickers, « La tentation de la tradition », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 69 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 28 juillet 2017. URL : http://ries.revues.org/4430 ; DOI : 10.4000/ries.4430

Haut de page

Auteur

Edward Vickers

Université de Kyushu, Japon
Edward Vickers est maître de conférences en éducation comparée à l’Université de Kyushu au Japon, où il enseigne depuis 2012. Auparavant, il a été chargé de cours (éducation) à l’Institut d’éducation de l’Université de Londres. Ses recherches portent sur l’histoire et les politiques éducatives en Asie de l’Est à l’époque contemporaine, notamment en Chine, à Taïwan et à Hong-Kong. Auteur de manuels à Hong-Kong (1992-2000) et à Pékin (2000-2003), il compte parmi ses publications universitaires récentes Imagining Japan in Post-war East Asia (avec Paul Morris et Naoko Shimazu), Routledge (2013) et Constructing Modern Asian Citizenship (avec Krishna Kumar), Routledge (2015). Il travaille actuellement à la co-rédaction d’une histoire du système éducatif en Chine depuis les années 1970. edvickers08@googlemail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page