Navigation – Plan du site

71 | 2016
Formation professionnelle et employabilité

Vocational training and employability
Formación profesional y empleabilidad
Sous la direction de Christian Forestier
RIES-n°71-avril 2016
Informations sur cette image
ISBN 978-2-85420-610-4

Comment adapter la qualité et les flux de formation professionnelle initiale aux besoins économiques ? Avec quels diplômes, quel rôle des entreprises, quel pilotage par l’Etat, quelle importance de la formation générale, quelle place pour l’apprentissage ?

Ces questions, d’une importance cruciale dans un contexte de crise qui se traduit dans de nombreux pays par de grandes difficultés d’insertion des jeunes à la fin de la formation initiale, interpellent partout les décideurs, avec une plus ou moins grande intensité selon les contextes.

Les dix études de cas proposées dans ce dossier portent sur l’Europe (Italie, Allemagne, France, Pologne), l’Afrique (Maroc, Côte d’Ivoire), l’Asie (Chine, Singapour et Philippines) et les Amériques (Québec et Colombie). Elles sont complétées d’une synthèse sur les pays de l’OCDE et d’une bibliographie analytique.

L’attention se porte principalement sur la formation des ouvriers et employés jusqu’aux techniciens. Dans de nombreux pays développés, c’est ce niveau intermédiaire qui pose le plus de problèmes en termes d’employabilité. C’est aussi le niveau où l’on trouve le plus de différences entre les systèmes, aussi bien en ce qui concerne le pilotage politique que le rôle confié à la sphère professionnelle.

Ce panorama met en évidence non seulement des problématiques communes, auxquelles sont apportées des réponses complexes, mais aussi une tendance générale : l’importance de la maîtrise des compétences fondamentales est devenue déterminante, de même que celle des formations scientifiques et techniques comme facteur de qualité dans les systèmes de formation.