Navigation – Plan du site
Actualité internationale

Actualité documentaire

Bernadette Plumelle
p. 5-10

Texte intégral

1BOLSTERLI Michèle dir., MAULINI Olivier dir., L’entrée dans l’école : rapport au savoir et premiers apprentissages, De Boeck/Bruxelles, 2007, 171 p. (Perspectives en éducation et formation)

Quel est le lien entre le rapport au savoir de l’école et le rapport au savoir des élèves ? Le champ d’étude de l’ouvrage porte sur les premières années de scolarité dans trois pays (Belgique, France et Suisse). La première partie analyse les intentions et les pratiques pédagogiques des enseignants et les conceptions du savoir auxquelles elles se rattachent. La deuxième partie étudie le rapport entre les pratiques observées et ce que peuvent en apprendre les élèves et propose des outils pour mieux comprendre la façon dont les enfants et leurs familles rencontrent le savoir et la culture scolaires.

2BOURDIN Joël, Rapport d’information fait au nom de la Délégation du Sénat pour la planification sur le défi des classements dans l’enseignement supérieur, Sénat/Paris, 2008, n° 442, 108 p.

Les classements internationaux d’établissements d’enseignement supérieur rencontrent un très grand succès, en France comme ailleurs, et exercent une influence certaine sur le comportement des acteurs concernés. L’auteur analyse la signification des classements, dont le classement de Shanghaï, sur la base de critères tels que l’organisme producteur du classement et ses motivations, le public visé ou encore l’unité de comparaison, avec l’objectif de constituer un cadre de référence pour la France.

3CERCS : Conseil de l’emploi des revenus et de la cohésion sociale/Paris. L’insertion des jeunes sans diplôme : un devoir national, Documentation française/Paris, 2008, 120 p.

Les sorties sans diplôme de second cycle de l’enseignement secondaire représentent, en France, environ 17 % par an de chaque génération. Le rapport dresse un constat des difficultés d’insertion de ces jeunes et rappelle les dispositifs publics mis en place pour leur insertion. Il examine les politiques mises en œuvre et formule des propositions. Enfin, une mise en perspective européenne identifie les pratiques de quelques pays (Suède, Finlande et Royaume-Uni) et les succès rencontrés.

4DONAHUE Christiane, Écrire à l’université : analyse comparée en France et aux Etats-Unis, Presses universitaires du Septentrion/Villeneuve d’Ascq/France, 2008, 261 p., (Éducation et didactiques)

L’ouvrage s’ouvre par une présentation du cadre théorique et des pratiques de l’enseignement de l’écrit au début des études supérieures aux États-Unis et en France. Ce tour d’horizon est suivi de l’analyse interprétative de textes écrits en première année universitaire par des étudiants français et américains. L’auteur distingue les différences culturelles majeures en lien avec les exigences institutionnelles propres à chaque pays. Ces mêmes textes sont ensuite examinés selon différentes approches analytiques – littéraire, linguistique et relevant de la composition theory. Sont mis en évidence, au-delà des différences, les points de convergence permettant des passerelles entre des exigences académiques différentes.

5DUBET François, Faits d’école, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales/Paris, 2008, 310 p., (Cas de figure)

L’auteur publie une synthèse de ses travaux sur l’école, certains étant déjà parus dans des revues spécialisées, d’autres inédits, mais tous actualisés avec l’objectif de proposer un « panorama nuancé du système scolaire, du terrain sociologique à la théorie des idées ». Mutations, crises, débats et réformes sont passés au crible des pratiques et des expériences, qu’elles soient celles des élèves et de leurs familles, des enseignants et des syndicats, et du sociologue. Dans sa conclusion, l’auteur s’interroge sur « ce que fait l’école aux sociétés » et invite à dépasser les habitudes de pensée sur les effets positifs de l’école et la « foi naïve » dans les systèmes éducatifs.

6DUPRIEZ Vincent dir., VERHOEVEN Marie dir., ORIANNE Jean-François dir., De l’école au marché du travail : l’égalité des chances en question, Peter Lang/Berne, 2008, 411 p., (Exploration)

Cet ouvrage explore le rôle de l’institution éducative dans la poursuite d’un idéal, celui de l’égalité des chances. Les auteurs, ancrés dans diverses disciplines des sciences sociales et de l’éducation, apportent des éléments de réponse. Quatre démarches complémentaires sont articulées et correspondent aux quatre grandes parties de l’ouvrage : la discussion des théories de la justice et de leur pertinence dans le champ de l’éducation et de la formation ; une sociologie des cadres cognitifs et normatifs de l’action publique ; la documentation empirique des inégalités et des processus qui les sous-tendent ; l’analyse des politiques publiques contemporaines dans ce domaine.

7GIBAND David dir, LACQUEMENT Guillaume dir., La ville et ses marges scolaires : retour d’expériences sur l’éducation prioritaire et la rénovation urbaine en France et à l’étranger, Presses universitaires de Perpignan/Perpignan, 2007, 147 p., (Études)

Au croisement d’approches différentes, l’ouvrage interroge les liens complexes entre le territoire de la ville, l’école en tant qu’institution et comme acteur local, et la planification urbaine. Plusieurs contributions portent sur les zones d’enseignement prioritaire (ZEP et REP) à Perpignan et analysent la construction de ségrégations scolaires, sociales et spatiales. Les contributeurs examinent également la politique de la ville française en la confrontant avec les expériences d’autres pays (Allemagne, Italie, Grande-Bretagne, États-Unis). Dans ces pays, des situations proches en matière d’éducation dans les quartiers difficiles ont donné lieu à des pratiques et politiques éducatives très variées.

8LAFORTUNE Louise, OUELLET Sylvie, LEBEL Christine et al., Réfléchir pour évaluer des compétences professionnelles en enseignement, Presses de l’Université du Québec/Québec, 2008, 288 p., (Éducation intervention)

L’approche par compétences a profondément marqué le secteur éducatif au cours de la dernière décennie et la question de leur évaluation est clairement posée. L’ouvrage soulève des interrogations et apporte des pistes d’actions sur les modalités d’évaluation des compétences professionnelles en enseignement ; dans des cours de didactique, des cours transversaux, des stages ? Dans la production d’un mémoire, lors d’un bilan ou d’activités de synthèse ? Pour évaluer de telles compétences, les différents contributeurs cherchent également à définir le rôle de l’équipe professorale, les moments d’évaluation les plus pertinents, le rôle et l’utilisation de différents types de savoirs tout comme la prise en compte des compétences culturelle ou éthique.

9MARGUERITE Hélène, Genre et éducation, Dossier d’actualité, septembre 2008, n° 37, 7 pages téléchargées du site de l’INRP http://www.inrp.fr/​

La promotion de l’égalité des chances entre les filles et les garçons est une priorité de nombreux pays mais la mixité qui s’est progressivement généralisée n’a pas obligatoirement signifié l’égalité entre les sexes. La recherche actuelle s’intéresse aux inégalités sexuées et de nombreux travaux scientifiques font état de l’impact du genre en éducation. Après une présentation des principaux concepts, l’auteur reprend les débats et paradoxes sur la mixité scolaire (remise en cause de la mixité, rôle de l’école dans l’apprentissage de la masculinité, etc.) et les dispositifs mis en place par les pays. Une rubrique est consacrée à l’orientation et aux trajectoires scolaires différentes des garçons et des filles, dans l’enseignement secondaire et supérieur, général et professionnel ainsi qu’aux représentations des métiers selon les sexes véhiculées par les parents.

10ROUILLER Yviane ed., LEHRAUS Katia ed., Vers des apprentissages en coopération : rencontres et perspectives, Peter Lang/Berne, 2008, 237 p.

Les approches pédagogiques favorisant les interactions entre les élèves en classe suscitent toujours de l’intérêt auprès des acteurs de l’éducation dans les milieux francophones. L’ouvrage regroupe des contributions offrant une pluralité d’éléments pour prendre conscience des enjeux de la coopération, de ses caractéristiques, de ses exigences, de ses variations et de ses influences. Il permet de mieux comprendre les similitudes et les différences entre des approches visant la coopération, la collaboration ou le « travail en groupe », en prenant comme référent la pédagogie coopérative. Il insiste, à partir de divers points de vue, sur la nécessaire alliance entre le social, le cognitif et l’affectif dans la coopération.

11SNYDERS Georges, J’ai voulu qu’apprendre soit une joie, Éditions Syllepse/Paris, 2008, 267 p., (Parcours engagé)

Georges Snyders a été professeur de philosophie et de sciences de l’éducation. Son autobiographie permet de suivre le fil d’une vie et d’une pensée exigeante, à travers l’expérience d’Auschwitz, l’engagement politique et la réflexion pédagogique. Pour l’auteur, la question de la joie à l’école, d’apprendre avec confiance et allégresse, est fondamentalement une question politique, puisque c’est celle de la possibilité même d’éduquer les citoyens.

12VAN ZANTEN Agnès, OBIN Jean-Pierre, La carte scolaire, Presses Universitaires de France/Paris, 2008, 127 p., (Que sais-je ?)

Créée en 1963, la carte scolaire se trouve à la croisée de plusieurs enjeux sociaux et politiques majeurs : aménagement du territoire, politiques scolaires urbaines, liberté ou non du choix de l’école par les familles. Il est prévu que la carte scolaire soit supprimée en 2010. L’ouvrage précise les déterminants, la mise en œuvre et les enjeux de la carte scolaire. Il propose la première synthèse des recherches et comparaisons internationales et dresse le bilan de la dernière initiative ministérielle d’assouplissement.

13VAN ZANTEN Agnès dir., Dictionnaire de l’éducation, PUF/Paris, 2008, 735 p., (Quadrige dicos poche)

Plus de deux cents chercheurs, issus principalement de pays francophones, ont contribué à la rédaction de ce dictionnaire avec l’objectif de fournir un fonds commun de concepts, de méthodes et d’interprétations propres à chaque discipline – histoire, psychologie, sciences cognitives, philosophie, didactique, sociologie, sociolinguistique, anthropologie, sciences politiques et économie – et parfois communs à certaines d’entre elles dans le domaine de l’éducation. Le champ d’investigation du dictionnaire est circonscrit à celui de la formation initiale jusqu’à la fin de l’enseignement secondaire. L’ouvrage ne vise pas l’exhaustivité mais la représentativité des concepts et l’intérêt social des objets et des thématiques.

14VINATIER Isabelle dir., ALTET Marguerite dir., Analyser et comprendre la pratique enseignante, Presses universitaires de Rennes/Rennes, 2008, 190 p., (Didact Éducation)

Comment analyser et comprendre, dans la pratique enseignante, la complexité des processus interactifs enseignement-apprentissage en situation (enseignant, apprenant, communication, savoir) ? Après une introduction sur les analyses de la pratique et de l’activité de l’enseignant, neuf chercheurs confrontent leur cadre d’analyse pluriel selon des approches disciplinaires différentes afin de comprendre le fonctionnement d’une pratique enseignante particulière (séance de débat scientifique).

15Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche : 2008, Ministère de l’Éducation nationale. DEPP/Direction de l’évaluation de la prospective et de la performance, 2008, 416 p., stat.

Le ministère de l’Éducation nationale propose d’année en année une information statistique suivie et actualisée sur tous les aspects structurels de l’éducation et de la recherche en France. Ce volume apporte des données sur le fonctionnement et les résultats du système éducatif pour l’année scolaire 2007-2008. Parmi les nouveaux thèmes étudiés : l’accès à la licence des bacheliers 2002 ; la réussite au baccalauréat par série ; le résultat de l’évaluation bilan en sciences expérimentales (fin d’école et fin de collège) et le résultat des compétences de base en français et mathématiques des élèves (fin d’école et fin de collège).

Publications d’organisations européennes et internationales

16EURYDICE : Réseau d’information sur l’éducation en Europe/Bruxelles, Responsabilités et autonomie des enseignants en Europe, Eurydice/Bruxelles, 2008, 86 p.

Cette étude analyse l’autonomie pédagogique des établissements scolaires et des enseignants de l’enseignement primaire et secondaire inférieur dans trente pays européens. Quelles sont les motivations et la portée des réformes qui ont eu lieu au cours des vingt dernières années ? Quel est le degré d’autonomie pédagogique des enseignants concernant le programme d’études, les méthodes pédagogiques et l’évaluation des élèves ? La définition contractuelle du temps de travail des enseignants et des tâches qui sont exigées d’eux sont analysées, ainsi que l’organisation de la formation continue et les modalités de participation des enseignants aux réformes et innovations éducatives. L’étude s’intéresse également aux modes d’évaluation des enseignants.

17OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques/Paris, Elèves présentant des déficiences des difficultés et des désavantages sociaux : politiques statistiques et indicateurs – Édition 2007, OCDE/Paris, 2008, 257 p.

L’ouvrage est le quatrième d’une série publiée par l’OCDE portant sur les élèves ayant des difficultés à accéder au programme d’enseignement ordinaire. Cette nouvelle édition présente un ensemble d’indicateurs, comparables au niveau international, sur les services éducatifs pour les élèves présentant des déficiences, des difficultés d’apprentissage et des désavantages sociaux pour 2002-2003. Il met en lumière les effectifs d’élèves concernés, ainsi que le type d’écoles qui les reçoit, par niveau d’éducation. Il renseigne également sur les structures d’accueil et les ratios élèves/enseignants et examine les conséquences pour l’action des gouvernements en direction de ces élèves.

18OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques/Paris, Regards sur l’éducation 2008 : les indicateurs de l’OCDE, OCDE/Paris, 2008, 547 p., annexes

Ce rapport annuel, organisé thématiquement, présente un ensemble d’indicateurs actualisés et comparables sur les résultats des systèmes d’enseignement des pays de l’OCDE. Ces indicateurs rendent compte des moyens humains et financiers mobilisés en faveur de l’éducation, du fonctionnement et de l’évolution des systèmes d’éducation et du rendement des investissements qui y sont affectés. Ils portent sur des aspects très variés, allant de la comparaison des performances des élèves dans des disciplines fondamentales jusqu’à l’analyse de l’impact de la formation sur les revenus et sur les possibilités d’emploi à l’âge adulte. Cette édition comprend des éléments nouveaux concernant l’enseignement supérieur (taux d’accès, gouvernance etc.), la comparaison des niveaux de prise de décision en éducation, des données sur les rendements de l’éducation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 49 | 2008, 5-10.

Référence électronique

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 49 | décembre 2008, mis en ligne le 30 juin 2011, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://ries.revues.org/537 ; DOI : 10.4000/ries.537

Haut de page

Auteur

Bernadette Plumelle

Responsable du Centre de ressources documentaires du CIEP

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page