Navigation – Plan du site
Actualité internationale
Repères sur les systèmes éducatifs étrangers

La réforme du système éducatif angolais en 2016

Un aperçu du contexte
Pierre Homerin
p. 24-30

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Plan

Statistiques en éducation
Les lois de base du système éducatif
Avant 2016
La nouvelle loi de base de 2016
L’organisation du système
L’éducation préscolaire
L’enseignement général
L’enseignement technique-professionnel
La formation des enseignants
La formation des adultes
L’enseignement supérieur
Les circuits de coordination, de régulation, de contrôle et d’évaluation

Aperçu du texte

L’Angola est une île. Avec près de 2 700 km de frontières le séparant des pays francophones du nord, le Congo (200 km) et la République démocratique du Congo (2 511 km), et près de 2 500 km des pays anglophones de l’est (Zambie, 1 110 km) et du sud (Namibie, 1 376 km), l’Angola revendique son originalité lusophone, accentuée par l’indépendance obtenue en 1975, par le soutien des pays d’Europe de l’Est et de Cuba lors de la guerre civile jusqu’à la paix de 2002, et par les liens économiques tissés aujourd’hui avec le Brésil et la Chine. Les systèmes de pensée s’y côtoient et s’y opposent, à partir d’une forte tradition portugaise assumée avec méfiance, alimentés par une formation des cadres et par des réseaux universitaires cosmopolites, pour développer un système éducatif qui se veut original et national, associant les meilleures pratiques internationales.

En 2014, le premier recensement depuis l’indépendance de 1974 fait état d’une population de plus de 25,8 millions d’habitants, à ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Homerin, « La réforme du système éducatif angolais en 2016 », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 73 | 2016, 24-30.

Référence électronique

Pierre Homerin, « La réforme du système éducatif angolais en 2016 », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 73 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 27 mai 2017. URL : http://ries.revues.org/5582 ; DOI : 10.4000/ries.5582

Haut de page

Auteur

Pierre Homerin

Pierre Homerin est chargé de programmes au Centre international d’études pédagogiques (CIEP, France). Diplômé ès lettres de l’Université de Paris-X Nanterre, une grande partie de sa carrière s’est déroulée dans les pays lusophones : enseignant au Brésil, attaché de coopération pour le français au Portugal, chef de projet au Mozambique, attaché de coopération éducative en Angola. Conseiller en formation continue en France et directeur régional du SENAI au Brésil, il a développé une expertise en formation professionnelle et mène actuellement le projet de mise en place du Système national de certifications au Mozambique pour la Banque mondiale. Courriel : homerin@ciep.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page