Navigation – Plan du site
Dossier - Ce que l'école enseigne à tous

Ce qu’il y a de commun, de différent et d’inégal dans le curriculum de l’éducation de base en Espagne

What is common, different and unequal in the basic education curriculum in Spain
Aspectos comunes, diferentes y dispares en el currículo de la educación básica en España
Juan Carlos González Faraco et Juan Agustín Morón Marchena
Traduction de Philippe Rabaté
p. 65-74

Résumés

L’éducation de base constitue la pierre angulaire d’un système éducatif dont le curriculum est le centre, tant il reflète le sens qu’une communauté entend donner au projet de scolarisation universelle. Cet article étudie l’évolution de l’éducation de base en Espagne au cours des dernières décennies, en s’intéressant plus particulièrement aux polémiques enflammées et aux graves problèmes qu’a entraînés la volonté d’établir à maintes reprises des enseignements communs et acceptables pour la majorité des acteurs politiques, sociaux et pédagogiques. Le curriculum de l’éducation de base espagnole est actuellement l’objet d’affrontement de tendances, d’intérêts et de forces contradictoires, qui le placent dans une situation difficile et incertaine.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Plan

Le curriculum dans l’arène politique
Le curriculum dans un système éducatif décentralisé, divers et inégal
Les enseignements communs, un projet en permanente discussion

Aperçu du texte

Le curriculum dans l’arène politique

Dès ses commencements, le système éducatif espagnol a été un objet privilégié pour les luttes politiques et sociales, à tel point que, au cours des deux derniers siècles, l’on n’est pas parvenu à consolider un modèle de système doté d’une identité propre et d’une pérennité suffisante. De manière générale, chaque alternance politique a entraîné une série de changements, plus ou moins substantiels, dans la régulation et l’organisation de l’éducation. Cette tendance, qui n’est pas unique au monde, présente des caractéristiques propres à chaque pays. Dans le cas de l’Espagne, les réformes fréquentes, que les régimes et gouvernements successifs ont lancées et n’ont pas toujours complètement appliquées, ne se sont pas nécessairement construites sur la précédente mais, à de nombreuses reprises, contre celle-ci, comme si chacun tentait de s’emparer du système éducatif pour se distancier idéologiquement de l’adversaire et donner l’impression qu’il inaugure...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Juan Carlos González Faraco et Juan Agustín Morón Marchena, « Ce qu’il y a de commun, de différent et d’inégal dans le curriculum de l’éducation de base en Espagne », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 73 | 2016, 65-74.

Référence électronique

Juan Carlos González Faraco et Juan Agustín Morón Marchena, « Ce qu’il y a de commun, de différent et d’inégal dans le curriculum de l’éducation de base en Espagne », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 73 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 26 mars 2017. URL : http://ries.revues.org/5606 ; DOI : 10.4000/ries.5606

Haut de page

Auteurs

Juan Carlos González Faraco

Juan Carlos González Faraco est professeur au département d’éducation de l’université de Huelva et Adjunct Professeur auprès du département d’anthropologie de l’université d’Alabama (États-Unis). Il a été membre de l’European Network of Experts in the Social Sciences of Education and Training (réseau NESSE). Il est actuellement vice-président de la Société espagnole d’éducation comparée. Ses champs de recherches privilégiés sont l’anthropologie de l’éducation, l’histoire culturelle de l’éducation, les inégalités éducatives et l’exclusion sociale, la formation du professorat et, en général, les études culturelles et politiques de l’éducation. Courriel : faraco@uhu.es

Articles du même auteur

Juan Agustín Morón Marchena

Juan Agustín Morón Marchena est maître de conférences à la faculté de sciences sociales de l’université Pablo de Olavide (Séville). Il est actuellement directeur du département d’éducation et de psychologie sociale. Il a participé à de nombreux projets de recherche sur diverses thématiques pédagogiques : formation et le métier d’enseignant, l’éducation à la santé, questions liées à l’éducation sociale et communautaire. Il a également lancé et dirigé quelques programmes de coopération éducative internationale avec des institutions universitaires latino-américaines. Courriel : jamormar1@upo.es

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page