Navigation – Plan du site
Dossier - Les premières années d'enseignement

Le choix du métier

Typologie des trajectoires menant vers l’enseignement dans le canton de Vaud en Suisse
The choice of the profession. Typology of the pathways leading to teaching in the canton of Vaud in Switzerland
La elección del oficio. Tipología de las trayectorias que conducen hacia la enseñanza en el cantón de Vaud en Suiza
Crispin Girinshuti
p. 79-88

Résumés

Cet article considère le choix de l’enseignement comme une étape dans une « carrière » au sens de la sociologie interactionniste de Hughes (1996), et plus particulièrement une étape dans le processus d’insertion professionnelle. L’analyse de contenu effectuée sur 45 entretiens rétrospectifs d’individus en fin de formation à l’enseignement révèle trois principaux parcours biographiques qui mènent vers le métier : les trajectoires linéaires ou directes ; les trajectoires indirectes ou d’incertitude ; et les trajectoires « second métier ». Ce texte éclaire succinctement les caractéristiques de chacun de ces parcours typiques.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2019.

Plan

Les trajectoires linéaires vers l’enseignement
Les plus jeunes des cohortes de diplômés
L’enseignement comme « phénomène de continuation »
L’enseignement par « socialisation anticipatrice »
L’enseignement comme « rapport au savoir »
Les trajectoires indirectes vers l’enseignement
Des modèles sources de dissonance
« Un rapport au savoir » contrarié
L’enseignement comme un second métier
Lien entre l’enseignement et les activités précédentes
L’enseignement comme une activité parmi d’autres

Aperçu du texte

En Suisse, l’intérêt pour la question du choix du métier d’enseignant répond à une préoccupation politique observée globalement dans le monde : une pénurie qui frappe le métier, dont l’attrait diminue. Deux études quantitatives se sont saisies de cet objet pour en proposer une lecture généralisable au contexte suisse de l’enseignement obligatoire (primaire et secondaire 1) d’une part (Denzler & Wolter, 2009), et de l’enseignement professionnel suisse (secondaire 2 orienté métier) d’autre part (D’Ascoli & Berger, 2012). Les premiers auteurs ont mis en évidence l’importance de l’origine socioéconomique, du genre, du degré d’enseignement visé, mais également de la disposition territoriale des institutions de formation. L’analyse de D’Ascoli et Berger démontre, quant à elle, que ceux qui choisissent l’enseignement professionnel sont mus par des motivations intrinsèques, d’utilité sociale ou d’utilité personnelle, qui varient notamment selon la région linguistique, le sexe et le taux d’a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Crispin Girinshuti, « Le choix du métier », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 74 | 2017, 79-88.

Référence électronique

Crispin Girinshuti, « Le choix du métier », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 74 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2019, consulté le 26 mai 2017. URL : http://ries.revues.org/5806 ; DOI : 10.4000/ries.5806

Haut de page

Auteur

Crispin Girinshuti

Crispin Girinshuti a effectué sa formation doctorale sur la thématique de l’insertion professionnelle des enseignants à l’université de Genève, en Suisse, après des études en sciences sociales à l’université de Lausanne. Il travaille à la haute école pédagogique du canton de Vaud. Il s’intéresse à des problématiques à la croisée de la sociologie de l’éducation, de la sociologie du travail et de la sociologie des organisations, dans le champ de l’éducation. Courriel : crispin.girinshuti@hepl.ch

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page