Navigation – Plan du site
Dossier - Les premières années d'enseignement

Devenir et rester enseignant au Niger

Becoming and remaining a teacher in Niger
Hacerse y permanecer docente en Níger
Zara Bakingué
p. 89-94

Résumés

Au Niger, le décrochage professionnel enregistré chez les enseignants, ces dernières années, s’explique notamment par une faible qualité de la gestion des ressources humaines. L’absence de perspectives d’évolution professionnelle contribue à démotiver les enseignants, qui sont nombreux à quitter à la première occasion l’enseignement, considéré par eux comme un gagne-pain, faute de mieux. L’amélioration urgente de la qualité des apprentissages et des acquisitions scolaires des élèves passe nécessairement par une amélioration importante des conditions de recrutement, de développement et de maintien dans leur métier des enseignants.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2019.

Plan

Une qualité de l’éducation préoccupante
L’apparition d’une nouvelle génération d’enseignants
La question du décrochage professionnel
Un métier devenu un simple gagne-pain
Un encadrement et un accompagnement décevants
Une difficile intégration dans la fonction publique
Le défi du maintien dans le métier
Des mesures pour le maintien en poste des enseignants

Aperçu du texte

Une qualité de l’éducation préoccupante

La qualité de l’éducation constitue une préoccupation majeure pour les plus hautes autorités en charge de l’éducation au Niger. Les différentes évaluations, tant à l’interne qu’à l’externe, font ressortir le niveau d’acquisition extrêmement bas des apprenants. À titre illustratif, les résultats du Niger au PASEC 2014 font ressortir que les apprenants en début de scolarité ont un taux d’échec à plus de 90,2 % en français et que 72,2 % sont en dessous du seuil suffisant de réussite en mathématiques. Cette situation se retrouve en lecture, au niveau des apprenants en fin de cycle : 91,5 % et 92,3 % sont en dessous du seuil de réussite respectivement en lecture et en mathématiques. Devant de tels résultats, la nécessité d’améliorer la qualité des enseignants pour permettre aux jeunes de préparer leur avenir paraît une urgence absolue.

Pendant plus d’une décennie, les efforts consentis ont été orientés principalement vers l’amélioration du taux brut ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Zara Bakingué, « Devenir et rester enseignant au Niger », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 74 | 2017, 89-94.

Référence électronique

Zara Bakingué, « Devenir et rester enseignant au Niger », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 74 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2019, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://ries.revues.org/5811 ; DOI : 10.4000/ries.5811

Haut de page

Auteur

Zara Bakingué

Zara Bakingué est inspectrice de l’enseignement de base de formation et a, depuis une vingtaine d’années, travaillé en particulier sur la formation, la supervision et la formation des personnels chargés de l’encadrement pédagogique ainsi que des enseignants. Elle a occupé de nombreuses fonctions dans les domaines de l’enseignement, de l’encadrement et de la formation et occupe depuis avril 2015 le poste de directrice de la formation initiale et continue au ministère de l’enseignement primaire, de l’alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’éducation civique du Niger. Courriel : zarabakingue@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page