Navigation – Plan du site
Actualité internationale
Repères sur les systèmes éducatifs étrangers

Les grandes réformes de l’école malienne de 1962 à 2016

Seydou Loua
p. 34-40

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2019.

Plan

La réforme de l’enseignement de 1962
Justifications de la réforme
Objectifs de la réforme
La nouvelle école fondamentale (NEF)
Mise en œuvre de la NEF
Le Programme décennal de développement de l’éducation (PRODEC)
Le curriculum de l’enseignement fondamental
L’approche par compétences
La réforme licence-master-doctorat (LMD)

Aperçu du texte

La réforme de l’enseignement de 1962

En 1886, Joseph Galliéni ouvre l’école des otages à Kayes à l’image de celle de Louis Faidherbe au Sénégal. En 1895, le nouveau gouverneur du Soudan, Louis E. Trentinian, transforme l’école des otages en école de fils de chefs, pour former des interprètes et des commis. Cette école coloniale redoutée et rejetée, qui allait directement à l’encontre des idéaux traditionnels, est aujourd’hui réclamée au Mali, au point de ne plus arriver à satisfaire la demande.

Justifications de la réforme

L’initiative de réorganiser les systèmes éducatifs africains est née lors de la conférence d’Addis-Abeba sur l’éducation, en 1961. La première réforme de l’enseignement au Mali a donc vu le jour en octobre 1962. Selon Diambomba (1980), « après près d’un siècle de colonisation, le bilan de l’enseignement était insuffisant au Mali, avec une discrimination volontaire de la scolarisation des filles, neuf Maliens sur dix ne savaient ni lire ni écrire, environ 88/100 enfan...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Seydou Loua, « Les grandes réformes de l’école malienne de 1962 à 2016 », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 75 | 2017, 34-40.

Référence électronique

Seydou Loua, « Les grandes réformes de l’école malienne de 1962 à 2016 », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 75 | 2017, mis en ligne le 01 septembre 2019, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://ries.revues.org/5917 ; DOI : 10.4000/ries.5917

Haut de page

Auteur

Seydou Loua

Seydou Loua est enseignant chercheur au département des sciences de l’éducation de l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako. Malien de nationalité, il est titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation de l’Université Lumière Lyon 2, et d’un diplôme de psychopédagogie de l’École normale supérieure de Bamako. Actuellement, ses recherches portent sur les politiques éducatives. Courriel : seydouloua@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page