Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Si la mondialisation ou l’internationalisation des échanges de biens, de services, et même d’hommes et d’idées est un fait aujourd’hui largement débattu et analysé, il est moins évident d’imaginer qu’elle concerne aussi les systèmes éducatifs. Or l’éducation n’est pas à l’abri de ce phénomène.

2Aborder cette question, c’est d’abord repérer les éléments qui conduisent les systèmes éducatifs à se confronter les uns aux autres, comme la multiplication des comparaisons internationales ou la définition de standards par des organismes internationaux.

3C’est aussi observer, dans le même temps, des résistances, des refus de ces convergences de modèles et une diversité qui découle notamment des valeurs dans lesquelles s’enracinent des systèmes éducatifs jusqu’à présent incarnés en une histoire, un territoire et une société.

4Ce double mouvement, de standardisation et de différenciation, s’observe désormais également au sein des systèmes scolaires eux-mêmes. Cette émergence, dans grand nombre de pays, d’une école plurielle et hybride pose avec encore plus de force la question des inégalités.

5A partir d’études de cas portant sur 23 pays, ce numéro donne la parole à des philosophes, des économistes, des historiens, des géographes, des spécialistes du développement durable, des experts internationaux, ainsi qu’à des chercheurs et à des praticiens en éducation. Ils débattent ensemble de ces grandes tendances qui sont au travail à l’échelle de la planète.

6Un numéro coordonné par le recteur Alain Bouvier, membre du Haut conseil de l'éducation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Présentation du numéro 52 », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 52 | décembre 2009, mis en ligne le 01 juillet 2011, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://ries.revues.org/816

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page