Navigation – Plan du site
Actualité internationale

Actualité documentaire

Bernadette Plumelle
p. 7-11

Texte intégral

1AKKARI Abdeljalil, PAYET Jean-Paul Payet (éds), Transformations des systèmes éducatifs dans les pays du Sud : entre globalisation et diversification, Bruxelles : De Boeck Université, 2010, 328 p., bibliogr.

L’ouvrage s’attache à mettre en évidence les bouleversements récents que connaissent les systèmes éducatifs dans les pays du Sud, à partir de recherches empiriques dans des contextes géographiques, sociaux et politiques variés. Le chapitre introductif propose une réflexion autour de trois axes : globalisation de la forme scolaire, internationalisation des politiques éducatives et rapports Nord-Sud. Les autres contributions, réparties en quatre sections, analysent les effets de la globalisation éducative en termes d’inégalités sociales ; la tension entre globalisation et indigénisation dans des contextes locaux concrets et à propos de politiques ou de programmes éducatifs précis ; la difficile prise en compte des enseignants et des parents d’élèves dans les processus de transformation. La dernière partie ouvre une interrogation sur la définition des savoirs transmis par la scolarisation.

2BALLATORE Magali, Erasmus et la mobilité des jeunes Européens, Paris : PUF, 2010, 197 p.

Le programme Erasmus permet-il une démocratisation de l’accès à la mobilité et des débouchés qui lui sont associés ? L’auteur a mené une recherche comparative dans des pays appartenant à des aires géographiques différentes, le choix étant déterminé par la différenciation entre pays « exportateurs » et pays « importateurs » en matière d’échanges et de mobilité. La première partie de l’ouvrage aborde le programme européen d’un point de vue général et interroge la croissance quantitative de la mobilité et de l’orientation des flux étudiants. Dans la seconde partie, l’auteure, qui a effectué son enquête dans trois pays (Italie, France, Angleterre), se penche sur les pratiques, les représentations et l’expérience des étudiants Erasmus puis des diplômés Erasmus à l’étranger. Elle montre que le programme n’a pas atteint l’objectif officiel de réciprocité des échanges et que l’accroissement des mobilités n’abolit pas les inégalités économiques et sociales.

3BEAUD Stéphane, CONVERT Bernard, ORANGE Sophie, et al., Les classes populaires dans l’enseignement supérieur : politiques, stratégies, inégalités, Actes de la recherche en sciences sociales, juin 2010, n° 183, 125 p.

Ce numéro consacré aux classes populaires dans l’enseignement supérieur français souligne les inégalités sociales persistantes malgré plusieurs vagues de massification. Les articles prennent en compte aussi bien les mécanismes « classiques » de reproduction sociale que les dispositifs institutionnels susceptibles de les atténuer. Ils s’attachent à établir précisément la place actuelle des étudiants de milieu populaire dans le système d’enseignement supérieur et analysent les obstacles sociaux, culturels et matériels qu’ils doivent affronter afin de s’orienter. Deux articles analysent les politiques d’ouverture et leurs effets à travers l’expérience d’une classe préparatoire de bacheliers venant de ZEP et des trajectoires scolaires et professionnelles des boursiers de grandes écoles de commerce.

4BRAY Mark, ADAMSON Bob, MASON Mark (sous la direction de), Recherche comparative en éducation : approches et méthodes, Bruxelles : De Boeck Université, 2010, 406 p. (Perspectives en éducation et formation)

L’éducation comparée est un domaine par nature interdisciplinaire. Ce livre, structuré en trois parties, ouvre de nouvelles perspectives par rapport aux traditions dans ce domaine. Dans la première partie, les acteurs et objectifs de l’éducation comparée sont définis ainsi que les approches quantitatives et qualitatives et la place de l’expérience dans la recherche en éducation comparée. Viennent ensuite des analyses spécifiques en éducation comparée, qui se concentrent sur un éventail d’éléments de comparaison : lieux, systèmes, époques, cultures, valeurs, acquis scolaires, politiques, programmes d’études, organisations éducatives, manières d’apprendre et innovations pédagogiques. Chaque thème est envisagé selon son contexte, à l’intérieur de cadres d’analyse plus vastes. En conclusion, les auteurs dressent un panorama d’ensemble de ce domaine lié à d’autres champs d’investigation et ils identifient des modèles de la recherche en éducation comparée ainsi que ses priorités.

5BROCCOLICHI Sylvain, BEN-AYED Choukri, TRANCART Danièle, (sous la coordination de), École : les pièges de la concurrence. Comprendre le déclin de l’école française, Paris : La Découverte, 2010. 312 p. (Cahiers libres)

En quoi le développement des concurrences et des disparités entre établissements influe-t-il sur l’inégale réussite des élèves ? L’ouvrage prend appui sur une recherche de grande ampleur consacrée aux disparités territoriales d’éducation en France. Il offre tout d’abord une approche historique et décrit l’enquête menée avec les principaux résultats quantifiés. Les deux parties suivantes présentent des enquêtes de terrain (restituant la parole d’enseignants, de parents et d’élèves) complétées d’études d’espaces scolaires où s’observent des réussites inattendues. L’ouvrage s’achève par l’analyse des évolutions très négatives de nombreux territoires urbains en montrant en quoi l’essor de la concurrence et le manque de régulation politique ont contribué au déclin de l’école française.

6DUBET François, DURU-BELLAT Marie, VERETOUT Antoine, Les sociétés et leur école : emprise du diplôme et cohésion sociale, Paris : Seuil, 2010, 212 p.

Suffit-il d’avoir une école égalitaire pour que la société devienne juste ? Les auteurs analysent, en comparant les sociétés et les systèmes éducatifs d’une trentaine de pays, par quels mécanismes et sous quelles conditions l’école affecte positivement la société. Cette analyse se fonde sur les notions d’intégration et de cohésion, qu’il s’agisse du système social ou du système scolaire. L’intégration scolaire se mesure aux taux de scolarisation des élèves et à leurs performances scolaires. La cohésion scolaire se manifeste par le sentiment d’utilité des apprentissages, la confiance envers les professeurs ou encore le goût du travail en groupe que déclarent les élèves. Les auteurs montrent la grande diversité d’arrangements possibles entre ces quatre dimensions et mettent en évidence un facteur nettement plus discriminant que les inégalités scolaires : l’emprise du diplôme sur l’emploi et la position sociale.

7FAVE-BONNET Marie-Françoise (sous la direction de), L’évaluation dans l’enseignement supérieur en questions, Paris : L’Harmattan, 2010, 182 p. (Savoir et formation)

L’évaluation a une place de plus en plus importante dans l’ensemble des activités des établissements, des enseignants et des chercheurs et plus largement dans les politiques de l’enseignement supérieur, en France et dans le monde. Cet ouvrage collectif est issu d’une journée d’études organisée en France en 2009 par le Réseau d’études sur l’enseignement supérieur. Il rassemble un panorama des objets de l’évaluation dans l’enseignement supérieur : évaluation des établissements, des enseignants, des apprentissages/acquis des étudiants, des enseignements. Sont également présentées des approches issues de différentes disciplines et des recherches portant sur des pays européens : Royaume-Uni, Grèce, Québec, Belgique, Suisse.

8MAKDISSI Hélène, BOISCLAIR Andrée, SIROIS Pauline (sous la direction de), La littératie au préscolaire : une fenêtre ouverte vers la scolarisation, Sainte-Foy : Presses de l’Université du Québec, 2010, 327 p.

Le développement de l’enfant au pré-scolaire soulève un questionnement chez les praticiens du monde de l’éducation. L’environnement du préscolaire doit-il simplement préparer l’enfant à l’école traditionnelle et à des connaissances prédéterminées ou doit-il soutenir son développement dans sa globalité ? Dans cet ouvrage collectif, les auteurs présentent des études relatives à l’émergence de la littératie et à la construction des connaissances chez le jeune enfant dans différents pays. Les première et deuxième parties regroupent des contributions mettant en relief le rôle de la conversation dans l’émergence de la littératie et le développement précoce du langage ; l’importance de la littérature de jeunesse pour le développement de l’enfant. La troisième partie est consacrée à deux thèmes centraux de la littératie : l’aspect culturel et l’entrée formelle dans l’écrit.

9QUERE Michel dir., Repères et références statistiques sur les enseignements la formation et la recherche : 2010, Paris : DEPP : Direction de l’évaluation de la prospective et de la performance, 2010, 424 p.

Le ministère de l’Éducation nationale propose d’année en année une information statistique suivie et actualisée sur tous les aspects structurels de l’éducation et de la recherche en France. Ce volume apporte des données sur le fonctionnement et les résultats du système éducatif pour l’année scolaire 2009-2010, ainsi que de nouveaux thèmes comme « les compétences en lecture des jeunes ».

10MUSSET Marie, L’éducation au développement durable, Paris : INRP/Cellule de veille scientifique et technologique, 2010, 15 p. disponibles sur : http://www.inrp.fr/​

La France fait partie des pays qui tiennent compte depuis longtemps de la composante environnementale de l’éducation et qui l’ont intégrée dans le curriculum. Ce dossier de l’INRP traite de l’éducation au développement durable dans les classes, à mi-parcours de la Décennie mondiale de l’éducation au développement durable (EDD) et alors que se clôt en France le plan triennal. Après avoir relevé la polysémie du vocabulaire relatif à l’éducation environnementale, l’auteure analyse les initiatives dans les établissements et dans le cadre de l’éducation non formelle. Elle décrit les partenariats et les ressources ainsi que le décloisonnement disciplinaire mis en œuvre et envisage la question de la formation des enseignants.

11ROEGIERS Xavier, La pédagogie de l’intégration : des systèmes d’éducation et de formation au cœur de nos sociétés, Bruxelles : De Boeck Université, 2010, 345 p. (Pédagogies en développement)

Qu’est-ce que la pédagogie de l’intégration ? Quels sont ses principaux concepts fondateurs ? Conçue pour tous les niveaux de l’enseignement, elle est basée sur une méthodologie mise en place dans de nombreux pays. L’auteur, qui s’est basé sur des travaux théoriques relatifs à l’intégration des acquis dans l’enseignement et sur des interventions de terrain dans différents contextes, offre une vue d’ensemble de cette approche. Il décrit tout d’abord la pédagogie de l’intégration et en situe les fondements axio-logiques, historiques, théoriques, pédagogiques et empiriques. Il analyse ensuite les enjeux de contenus qui sont associés à cette pédagogie : quels types de contenus privilégier ? Comment les articuler dans les apprentissages ? Enfin, il développe les concepts essentiels (concepts de compétence, de ressource, de situation…) et pose les bases d’un système d’évaluation des élèves dans le cadre de cette pédagogie.

Publications d’organisations européennes et internationales

12BRUNEFORTH Michael, GAGNON Amélie, WALLET Peter, Projection de la demande mondiale d’enseignants : atteindre l’objectif de l’enseignement primaire universel d’ici 2015, Montréal : Institut de statistique de l’UNESCO, 2010, 46 p. disponibles sur le site de l’UNESCO

La pénurie d’enseignants au cycle primaire est un obstacle pour les nombreux pays en développement qui cherchent à atteindre les objectifs de l’éducation pour tous (EPT) et de l’enseignement primaire universel pour l’échéance de 2015. Ce document présente les nouvelles projections mondiales préparées par l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU) afin de quantifier l’écart du nombre d’enseignants en matière d’enseignement primaire. Il approfondit aussi les concepts, les hypothèses et les techniques de calcul du modèle de projection de l’ISU et regroupe des renseignements permettant une utilisation éclairée des résultats.

13Eurydice : le réseau d’information sur l’éducation en Europe/Bruxelles, Focus on higher education in Europe 2010: the impact of the Bologna process, Bruxelles : Eurydice, 2010, 160 p. téléchargées de http://eacea.ec.europa.eu

Cette publication présente les principaux aspects actuels des systèmes d’enseignement supérieur dans les quarante-six pays de l’espace supérieur européen. Elle se concentre sur l’impact des réformes du Processus de Bologne. Une première partie, comparative, étudie les principales questions liées à sa mise en œuvre. La deuxième partie décrit le système de chaque pays avec un diagramme complété d’un tableau synthétique.

14OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques, Combler l’écart pour les élèves immigrés : politiques pratiques et performances, Paris : OCDE, 2010, 123 p.

Depuis 1960, la migration nette a triplé dans les pays de l’OCDE. Actuellement, les élèves immigrés représentent 10 à 20 % de la population scolaire de nombreux pays de cette zone. L’OCDE a entrepris un examen des politiques de formation des migrants en Autriche, au Danemark, en Irlande, en Norvège, aux Pays-Bas et en Suède et s’est penchée sur l’expérience d’autres pays. L’étude offre des données comparatives sur l’accès, la participation et les résultats scolaires des élèves issus de l’immigration par rapport aux autres élèves, et préconise des pistes d’action pour les pouvoirs publics.

15OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques, Regards sur l’éducation 2010 : les indicateurs de l’OCDE, Paris : OCDE, 2010, 499 p.

Ce rapport annuel présente un ensemble d’indicateurs actualisés et comparables sur les résultats des systèmes d’enseignement des pays de l’OCDE. Il est composé de quatre chapitres : les résultats des établissements d’enseignement et l’impact de l’apprentissage ; les ressources financières et humaines investies dans l’éducation ; l’accès à l’éducation (participation et progression) ; l’environnement pédagogique et l’organisation scolaire. Cette édition comprend des indicateurs nouveaux sur le libre choix des établissements scolaires et l’influence des parents sur les structures d’éducation, l’impact économique à long terme d’une amélioration des résultats d’apprentissage, les coûts de main-d’œuvre des pays de l’OCDE selon le niveau de formation. On trouve également un examen de l’évolution des niveaux de formation, une étude de la participation des adultes aux activités de formation et un indicateur comparant les salaires des enseignants à ceux des actifs diplômés de l’enseignement tertiaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 55 | 2010, 7-11.

Référence électronique

Bernadette Plumelle, « Actualité documentaire », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 55 | décembre 2010, mis en ligne le 01 septembre 2011, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://ries.revues.org/854 ; DOI : 10.4000/ries.854

Haut de page

Auteur

Bernadette Plumelle

Responsable du Centre de ressources et d’ingénierie documentaires du CIEP

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page