Navigation – Plan du site

Présentation

Revue spécialisée dans le champ de l'éducation et de la formation à travers le monde, la Revue internationale d’éducation de Sèvres est éditée par le Centre international d’études pédagogiques(CIEP), membre de la Communauté d’universités et d’établissements Sorbonne Universités.

Elle publie en langue française trois numéros par an pour un public de responsables et d'acteurs de l'éducation, ainsi que d'universitaires et de chercheurs issus des sciences humaines et sociales concernés par les questions d’éducation.

La majorité des auteurs sont étrangers et les articles s'inscrivent dans une perspective de recherche. Les numéros sont organisés autour d'un dossier central, portant sur un thème qui fait l'objet de débats dans le monde. Ils proposent également des informations et des ressources documentaires dans le champ des politiques éducatives ou des pratiques pédagogiques.

La revue s'appuie sur un comité de rédaction et un conseil scientifique qu'elle réunit régulièrement. Depuis sa création en 1994, elle a publié 850 auteurs de 100 pays. Repérée dans différents classements internationaux et bases de données, la revue a rejoint en 2012 la plateforme d'édition en sciences sociales et humaines OpenEdition. Ses numéros sont disponibles en libre accès après deux ans sur Revues.org.

Dernier numéro en ligne
72 | 2016
Confiance, éducation et autorité

Trust, education and authority
Confianza, educación y autoridad

Pas d’éducation sans autorité ni sans confiance. Et pourtant, il semble qu’il soit devenu urgent, partout dans le monde, de rappeler cette évidence, voire d’interroger ces notions faussement limpides.
Nourri d’études inédites et d’approches diverses,  ce numéro 72 de la Revue internationale d’éducation de Sèvres  se propose d’observer la place et les formes de la confiance dans dix pays aux contextes très variés : Angleterre, Bénin, Brésil, Cambodge, Chili, Djibouti, Finlande, France, Nouvelle-Zélande, Portugal.
À quoi tient la confiance dans les classes, dans les établissements et au sein des systèmes éducatifs ? Comment la mesurer et à quelles conditions la soutenir, quand crise de l’éducation et crise de la confiance semblent aller de pair ?
Posant des diagnostics, définissant des concepts opératoires, les auteurs montrent à quel point le champ pédagogique n’est pas indépendant du social, du politique et de ses événements. Ils s’engagent pour formuler des propositions originales.
C’est une philosophie concrète de la confiance qui est proposée ici, en tant que condition de la démocratie et mode d’action pour une éducation de qualité.